Archives de catégorie : Activités internationales

Six artistes de Québec prennent part au dialogue à Nantes

Québec, le 8 juin 2015 – Le projet d’échange entre des artistes en arts visuels de Québec et de Nantes (France) se poursuit en juin et juillet avec la présentation du travail de six artistes de Québec. Du 16 au 19 juin 2015, Paradise accueillera Richard Martel et Frédérique Hamelin qui présenteront leur performance. Les œuvres Appartement, de Charles-Étienne Brochu, ainsi que Les Marcheurs et La Prière de Josiane Roberge seront exposées à la Dulcie Galerie du 1er au 12 juillet 2015. Du 3 juillet au 30 août 2015, en clôture de ce volet de l’échange, l’œuvre Les Chevaliers de la résignation infinie de Diane Landry sera présentée au Lieu unique et la série Interférences imaginée et créée par Jocelyn Robert sera quant à elle présentée dans le cadre de la troisième édition de Musée Nomade initié par le Musée des Beaux-Arts de Nantes.

Le Lieu, centre en art actuel présente le travail de Richard Martel et de Frédérique Hamelin  à Paradise à partir du 16 juin 2015

16-17-18 juin
Atelier de performance
Offert par Richard Martel

LE LIEU, CENTRE EN ART ACTUEL, 1982-2012 – exposition – à compter du 19 juin
Présentation d’une sélection de cent photos d’installations réalisée dans le cadre d’activités tenues au Lieu, centre en art actuel entre 1982 et 2012.

Performance – 19 juin
CONSTRUCTION/DÉCONSTRUCTION
Richard Martel
Action performative visant à illustrer des phénomènes où des fabrications s’installent dans un espace et un temps partagé; une mystification démystifiante où le processus l’emporte sur la linéarité du message.

FIGURE 1.3
Frédérique Hamelin
Cette performance s’inscrit dans une série d’expérimentations et de recherches explorant le langage, le symbole, le geste et les codes. C’est avec une conception malléable et mouvante de la réactualisation de l’action performative et par des objets et des concepts interchangés, décalés, déconstruits ou remis en contexte que l’artiste tente de modeler l’expérience à la manière d’une anagramme ouverte et indéfinie.

La Galerie des arts visuels présente le travail des œuvres de Charles-Étienne Brochu et de Josiane Roberge à Dulcie Galerie – du 1er au 12 juillet 2015

APPARTEMENT
Charles-Étienne Brochu
Autour du thème de l’appartement, l’artiste propose une réflexion sur l’accumulation d’objets et un commentaire ludique sur des phénomènes populaires qui modifient notre rapport à l’intérieur, comme IKEA par exemple. Il présentera quelques GIF animés, un site web ainsi qu’un imprimé.

LES MARCHEURS
Josiane Roberge
Les Marcheurs sont une installation vidéo grand format d’une durée de 30 min en boucle mettant en scène une masse de personnes évoluant vers une même direction. Elle nous permet d’être le témoin privilégié des mouvements intérieurs des protagonistes par le biais de leur présence forte et de leurs regards tournés vers l’objectif. Comme une invitation à contempler notre humanité dans un jeu de transformation aux formes sans cesse mouvantes.

LA PRIÈRE
Josiane Roberge
La Prière met en scène les membres de l’entourage de l’artiste à une rencontre particulière. En silence, ils sont tour à tour invités à partager l’intimité d’un baiser avec elle. Présentée sous forme de diptyque, la vidéo propose une série de vertiges où l’observateur est témoin des frémissements subtils entourant l’action de donner et de recevoir. Célébrant les nuances propres à chacune de ces rencontres, ce long plan-séquence invite à saisir des moments importants et essentiels qui ouvrent sur des états d’amour et de présence.

Manif d’art présente Chevalier de la résignation infinie (2009) de Diane Landry au Lieu unique – du 3 juillet au 30 août 2015
Présentée dans le cadre du festival multidisciplinaire « Le Voyage à Nantes »

Diane Landry crée des œuvres à partir d’objets ordinaires du quotidien qu’elle détourne pour en altérer le sens et la lecture autant que la valeur. Dans son travail, la notion de recyclage au sens propre et figuré est primordiale. Ce qu’elle nomme les « semi-readymades » qui sont parfois des installations, parfois des performances, cherchent à attirer l’attention sur l’état de la planète, les ressources qui disparaissent, notamment la plus précieuse, l’eau potable. Avec l’œuvre de Diane Landry, il faut accepter de prendre le temps de l’observation : seul moyen d’appréhender les pièces dans leur intégralité.

Au lieu unique, elle présente Chevalier de la résignation infinie, installation composée de 237 bouteilles remplies de sable et pensée sur le principe de l’horloge à mouvement perpétuel.

En collaboration avec Le Musée national des beaux-arts du Québec, Le Musée des Beaux-Arts de Nantes présente Interférences de Jocelyn Robert – du 3 juillet au 30 août 2015
Présentée dans le cadre du festival multidisciplinaire « Le Voyage à Nantes », de Musée Nomade III et de la saison culturelle du Québec à Nantes.

Le Musée des Beaux-Arts de Nantes, dans le cadre de Musée Nomade III, a entrepris une collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec. En réponse à cette invitation, ce dernier a proposé à l’artiste Jocelyn Robert de prendre en charge l’édition 2015 du Musée Nomade. Pour l’occasion, il a choisi de travailler autour du concept d’interférence. Alors que le verbe interférer peut parfois être utilisé pour désigner l’action de nuire aux échanges, l’interférence elle-même en est un enrichissement : le résultat nouveau de la rencontre des ondes initiales. C’est par cette approche que Jocelyn Robert a choisi d’envisager une partie des collections du Musée des beaux-arts de Nantes dans les quatre espaces où se décline son intervention. Il s’agit bien sûr de montrer quelques-unes des œuvres de grande qualité de la collection du Musée, mais surtout d’organiser la rencontre entre ces œuvres ou entre les œuvres et les lieux de monstration pour que des interprétations nouvelles apparaissent. Aux œuvres de cette collection s’ajoutent plusieurs travaux de l’artiste et quelques pièces de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec. Sous ce thème général de l’interférence, chaque lieu retenu est investi avec une approche particulière :

– Au Passage Sainte-Croix : Corps
– Au Temple du Goût : Portrait
– À la Maison Régionale de l’Architecture : Espace
– Au Musée d’Histoire Naturelle : Nomenclature

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Merci à tous les organismes participants à ce projet :
Galerie RDV, APO-33, Paradise, Dulcie Galerie, Le lieu unique, Musée des Beaux-Arts de Nantes, l’Œil de Poisson, Avatar, Le Lieu – centre en art actuel, Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Musée national des beaux-arts du Québec.

Cette initiative est rendue possible grâce au soutien du :

logosCom

– 30 –

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917
Informations:
Claude Bélanger
Directeur général et artistique
Manif d’art
claudeb@manifdart.org
418 524-1917

Québec- Nantes : Jeffrey Poirier, Frédérique Laliberté et Philippe Lauzier entament le dialogue

Québec, le 27 avril – Le 7 mai prochain débutera le projet d’échange en arts visuels entre les artistes de Québec et ceux de Nantes, en France.  Initié par Manif d’art, ce projet permettra à neuf artistes de Québec d’investir la ville de Nantes, du mois de mai au mois d’août 2015 et ce,  par l’entremise de cartes blanches ou de résidences. Jeffrey Poirier amorcera cette série d’expositions avec une installation in situ, Ces artifices n’iront nulle part,  à la Galerie RDV du 7 au 30 mai. Il sera suivi par les artistes Frédérique Laliberté et Philippe Lauzier qui présenteront une installation, Le parc est dans la boite, à APO-33 du 22 au 31 mai, ainsi qu’une performance, créée à même l’œuvre installative, le 29 mai.

L’Œil de Poisson présente Jeffrey Poirier – Ces artifices n’iront nulle part / Galerie RDV – 7 au 30 mai 2015
Ayant travaillé le carton recyclé et le ruban adhésif « duct tape » ces trois dernières années, cette nouvelle proposition de l’artiste prend source au sein des manipulations d’un nouveau matériau – artefact de facture industrielle : il s’agit de boîte à boutures alvéolaires réalisées en styromousse. Jeffrey Poirier s’est ici intéressé à l’aspect malléable et souvent voué à la perte de ce matériau qui, à son sens, constitue l’archétype parfait de nos habitudes de consommation. Peu souvent autonome, le styromousse constitue un complément, protecteur ou isolant, annexé à un artefact. Dans cet ordre d’idée, les boîtes à bouture en question lui apparaissent comme un lieu ou un objet de transition puisqu’elles participent à un stade précis du processus. Leur facture ainsi que leur design  valorisent une utilisation de masse visant au final la destruction de l’objet. L’artiste s’est senti particulièrement interpellé par l’utilité éphémère et unique de ce produit industriel qu’il souhaitait transformer par sa déconstruction et sa coloration.

Avatar présente Frédérique Laliberté et Philippe Lauzier – Le parc est dans la boite/ APO-33 – 22 au 31 mai 2015 (performance le 29  mai)
Première collaboration entre l’artiste multidisciplinaire Frédérique Laliberté et l’improvisateur-compositeur Philippe Lauzier, Le parc est dans la boite est à la fois une performance générant une installation et une installation qui occasionne une performance.  Cette dernière consistera en l’étalage graduel de plusieurs dispositifs et mobiliers installatifs ainsi que la construction, étape par étape, d’un setup complexe incluant du son, de la vidéo, des mécanismes cinétiques et bruitistes et des éclairages.

Six autres artistes de Québec présenteront à leur tour des expositions, installations ou performances du mois de juin au mois d’août 2015. Pour connaître tous les détails au sujet des organismes et des artistes participants au projet Québec-Nantes ainsi qu’au sujet des œuvres présentées, consultez le site Internet de Manif d’art.

Le premier volet de l’échange entre les artistes de Québec et de Nantes s’inscrit dans le cadre du projet Oupalaï, une saison culturelle québécoise présentée par le Grand T et La Cité-Centre des congrès de Nantes dans toute la région Pays de la Loire, du département Loire-Atlantique et des villes de Nantes et Le Mans. Cette saison, entamée en septembre 2014, se poursuit jusqu’en juin 2015 avec des dizaines de manifestations dans plus de 30 lieux.

À propos
Depuis sa fondation en 2002, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec.  Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Un grand merci à tous les organismes participants à ce projet :
Galerie RDV, APO-33, Paradise, Dulcie Galerie, Le lieu unique, Musée des Beaux-Arts de Nantes, Avatar, Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Le Lieu, Musée national des beaux-arts du Québec, et l’Œil de Poisson.

Cette initiative est rendue possible grâce au soutien du :

logosCom

Manif d’art reçoit le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, de la Ville de Québec, de l’Entente de développement culturel de la ville de Québec et du ministère de la culture et des Communications du Québec et de Méduse.

– 30 –

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917

Informations :
Claude Bélanger
Directeur général et artistique
Manif d’art
claudeb@manifdart.org
418 524-1917

Québec / Nantes : dialogues en arts visuels

Communiqué de presse
Diffusion immédiate

Québec, le mercredi 25 mars 2015 – D’avril à décembre 2015, huit artistes québécois et des artistes français investiront des espaces importants de la création contemporaine dans les deux régions par l’entremise de cartes blanches ou de résidences de création. Initiée par Manif d’art, biennale d’envergure en arts actuels, cette initiative vise à faire rayonner le talent des artistes à l’étranger par l’émulation entre des organismes culturels des villes de Québec et de Nantes, en France.

En mai, juin et juillet 2015, les artistes de Québec sélectionnés par les organismes participants séjourneront à Nantes pour y présenter leur travail :Jocelyn Robert dont le projet sera exposé dans le cadre du festival multidisciplinaire «Le voyage à Nantes» (Musée national des beaux-arts du Québec/ Musée des Beaux-Arts de Nantes), Diane Landry (Manif d’art / Le lieu unique), Frédérique Laliberté (Avatar/ Apo 33), Jeffrey Poirier (L’œil de poisson / Galerie RDV), Frédérique Hamelin et Richard Martel (Le Lieu / Paradise) et finalement, Charles-Étienne Brochu et Josiane Roberge (Galerie des arts visuels de l’Université Laval / Dulcie Galerie (École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole). À l’automne 2015, ce sera au tour des organismes de la ville de Québec d’accueillir les artistes de la région de Nantes qu’ils auront invités.

Les artistes et leur production sont au cœur de ce projet rassembleur qui cherche à susciter des rencontres et l’émergence de formes nouvelles à travers le rapprochement de deux identités culturelles. Favorisant le jumelage d’organisations homologues ayant des intérêts et des vocations similaires, cet échange Québec – Nantes permet le croisement de regards sur les diverses tendances de l’art actuel et offre une vitrine remarquable aux artistes qui y participent.

Le premier volet de cet échange s’inscrit dans le cadre du projet Oupalaï, une saison culturelle québécoise présentée par le Grand T et La Cité-Centre des congrès de Nantes dans toute la région Pays de la Loire, du département Loire-Atlantique et des villes de Nantes et Le Mans. Cette saison, entamée en septembre 2014, se poursuit jusqu’en juin 2015 avec des dizaines de manifestations dans plus de 30 lieux.

À propos

Depuis sa fondation en 2002, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Cette initiative est rendue possible grâce au soutien du :

logosCom

Manif d’art reçoit le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, de la Ville de Québec, de l’Entente de développement culturel de la ville de Québec et du ministère de la culture et des Communications du Québec, du Centre local de développement de Québec et de Méduse.

– 30 –

 Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du Marketing
Manif d’art
418 524-1917
communications@manifdart.org

Information :
Claude Bélanger
Directeur général et artistique
Manif d’art
418 524-1917
claudeb@manifdart.org

MIAQ invité au Mexique

Communiqué de presse
Diffusion immédiate

Québec, mercredi le 7 mars 2012 Du 12 au 27 mai prochain, Manifestation internationale d’art de Québec (MIAQ) offrira une exposition regroupant 8 artistes québécois lors d’un des plus importants festivals culturels mexicains. Invité par le directeur général de l’événement, Sergio Alejandro Matos, l’organisme responsable de la Manif d’art fait partie de ceux qui représenteront la province pour le volet arts visuels actuels de cet événement.

Sous la direction de Claude Bélanger et le commissariat de Sylvain Campeau, l’exposition Candide/Candido fera partie de la 15e édition du Festival Cultural de Mayo qui aura lieu principalement dans la ville de Guadalajara ainsi que dans 12 villes avoisinantes. Les artistes occuperont l’Hospicio Cabañas, édifice classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, pendant l’événement et par la suite, soit jusqu’au 15 juillet. Le Québec est cette année l’invité d’honneur du festival.

L’exposition regroupe les œuvres des artistes Claudie Gagnon, Doyon-Rivest, Cooke-Sasseville, Jocelyn Robert, Jean-Pierre Gauthier, Jérôme Fortin, Raphaëlle de Groot et Dan Brault. Pour le commissaire Sylvain Campeau, Candide/Candido reflète une certaine candeur et transparence : « Les œuvres proposées par les artistes sélectionnés ne se présentent pas comme porteuses d’un élan critique de déconstruction. Bien au contraire, ces artistes préfèrent en général épouser au plus proche, et non mettre à distance formelle et en procès, le propos qu’ils souhaitent illustrer. »

Le directeur général et artistique de MIAQ, Claude Bélanger, est honoré de participer à ce voyage culturel qui épouse la mission de son organisme : « Cette opportunité donne une superbe vitrine à l’art actuel québécois et permet de faire connaître le talent de nos artistes à l’étranger. Je suis très fier de ce que nous allons présenter aux visiteurs du Festival Cultural de Mayo. »

En plus de cette exposition, MIAQ tiendra à Québec la Manif d’art 6 du 3 mai au 3 juin 2012. La thématique, choisie par la commissaire Nicole Gingras, est Machines Les formes du mouvement. Cette année, l’Espace 400e Bell est le lieu central de la biennale qui rassemble 75 artistes répartis dans une trentaine de sites de Québec et des environs.

Manifestation internationale d’art de Québec est un organisme à but non lucratif aussi reconnu à titre d’œuvre de bienfaisance. Son principal mandat est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant la fine pointe des grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels. Par la réalisation d’activités s’adressant à des publics variés, l’organisme propose des cadres de création et de diffusion non conventionnels propres à alimenter des questionnements sur les nouveaux enjeux en art actuel.

– 30 –


Source :

Patrick Fournier
Coordonnateur aux communications
Manifestation Internationale d’art de Québec
418 524-1917
communication@manifdart.org

Daniel Vandal
Adjoint aux communications
Manifestation internationale d’art de Québec
418 524-1917
adjcommunication@manifdart.org

La Manif d’art – La biennale de Québec fait route vers l’angleterre

Pour une deuxième année, la Manif d’art – la biennale de Québec présentera une exposition québécoise, du 18 septembre au 28 novembre 2010, à la prestigieuse Liverpool Biennial en Angleterre. Sous la direction de Claude Bélanger (Manif d’art) et le commissariat de Sylvain Campeau, l’exposition regroupera 9 artistes québécois sous le titre Tactful Rituals. Elle sera présentée dans le cadre de City States, le nouveau concept de pavillon international regroupant des expositions en provenance de l’étranger.

Du 18 septembre au 28 novembre prochain, une dizaine de pays invités présenteront des expositions dans le nouveau volet international de la Liverpool Biennial City States, volet témoignant de la dynamique culturelle qui existe entre les villes et les états. La Manif d’art – la biennale de Québec, qui a été conviée à y assurer la présence québécoise suite à une première collaboration avec la biennale liverpuldienne en 2008, proposera l’exposition Tacful Rituals dans ce pavillon international installé pour l’occasion au Novas Contemporary Urban Center (CUC).

L’exposition Tactful Rituals regroupera les productions multidisciplinaires des artistes québécois Annie Baillargeon, Claudie Gagnon, Massimo Guerrera, Adad Hannah, Manon Labrecque, Catherine Sylvain, Julie Andrée T. et du duo Carl Bouchard / Martin Dufrasne. En écho au concept de City States et au thème de la Liverpool Biennial Touched, le commissaire Sylvain Campeau y a réuni des propositions artistiques qui utilisent le corps comme objet de création. Le vernissage de l’exposition aura lieu le 17 septembre lors de la grande ouverture de la Liverpool Biennial au cours duquel, des performances de Julie Andrée T. et de Massimo Guerrera y seront présentées.

Le directeur général et artistique de la Manif d’art, Claude Bélanger, le commissaire Sylvain Campeau et les artistes s’envoleront dès le 10 septembre prochain pour Liverpool afin de finaliser le montage de l’exposition Tactful Rituals. Une telle présence dans un événement majeur en art contemporain sera une occasion exceptionnelle pour faire rayonner les pratiques québécoises auprès d’un vaste public de spécialistes, d’artistes et de passionnés d’arts visuels, mais aussi, pour faire valoir la place des créateurs du Québec dans le panorama des pratiques actuelles de fine pointe.

PLUS D’INFO SUR L’ÉVÉNEMENT ->