Archives pour la catégorie Autres activités

Pascale Leblanc Lavigne amorce la saison de Manif d’art

Québec, le 7 septembre 2016 – Du 9 septembre au 9 octobre 2016, Manif d’art présentera l’exposition, la vitrine, de la jeune artiste Pascale LeBlanc Lavigne dans sa Vitrine/Galerie située au 600 côte d’Abraham.

À la fois fascinée et bouleversée par le potentiel de violence des forces physiques de la nature, potentiel indissociable des interactions humaines, Pascale LeBlanc Lavigne a tranquillement développé le désir d’interroger cette violence latente et paradoxale. Elle transpose ainsi une conception de la violence qui se tend entre création et destruction à plusieurs niveaux dans les arts visuels, principalement en créant des objets/machines aux mouvements imprévisibles.

La vitrine est une installation in situ inspirée par la configuration de la Vitrine/Galerie de Manif d’art. Cette réalisation tente de manière dérisoire et désinvolte de souligner la précarité qui délimite l’ordre et le désordre. Les rythmes incertains des mouvements et des sons, alliés à l’esthétique brute des composantes, amplifient l’effet hasardeux, absurde, voire dangereux de l’installation. Cette œuvre cinétique et sonore dévoile alors notre tentative vaine et aliénante de contrôler l’incontrôlable.

Pascale LeBlanc Lavigne en quelques mots
Pascale LeBlanc Lavigne est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval, où elle poursuit également une maîtrise dans le même domaine. Au cours de ses études, son travail a été récompensé plusieurs fois, notamment lors de son exposition de fin de baccalauréat où elle a remporté le prix Avatar 2015 et une mention d’honneur du centre d’artistes La Bande Vidéo. Elle a également été sélectionnée comme artiste en résidence à La Chambre Blanche qui l’accueille généreusement dans le cadre de sa maitrise afin de soutenir sa production. En 2016, elle a obtenu une bourse de la mesure Première Ovation – Arts visuels, arts médiatiques et métiers – Création et de production pour son projet intitulé la violence, qui donnera lieu à sa première exposition solo intitulée la vitrine dans la Vitrine/Galerie de Manif d’art.

L’artiste souhaite remercier La Chambre Blanche pour son accueil en résidence.

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Exposition :
Du 9 septembre au 9 octobre 2016 – Entrée libre lors de l’ouverture des bureaux du lundi au jeudi de 9 h à 17 h. Visible en tout temps de l’extérieur.
Vernissage le 9 septembre 2016 à 17 h

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917

James Partaik expose dans la Vitrine / Galerie de Manif d’art

Québec, le 20 octobre 2016 – Du 21 octobre au 18 novembre 2016, Manif d’art, en codiffusion avec Insertio, présentera l’exposition, Transects sonores, de James Partaik dans sa Vitrine / Galerie située au 600 côte d’Abraham.

Transects sonores est une installation sonore interactive in situ qui accueille une chaise équipée d’un ‘fader audio’ et d’une boussole électronique. La chaise se présente comme une étude du potentiel de l’objet domestique comme véhicule d’exploration, ici, elle devient une interface intuitive, une sorte d’instrument de musique concrète, un mélangeur sonore à travers lequel l’utilisateur peut « jouer » la ville par l’entremise de bandes préenregistrés. Pendant que l’utilisateur de l’installation navigue et découvre son chemin dans l’espace urbain, guidé par l’ouïe, d’autres visiteurs peuvent regarder ses déplacements sur une carte de la ville

L’œuvre Transects sonore a été présenté à plusieurs reprises dans une dizaine de villes du monde : Casablanca, Chiang Mai, Dubaï, Montréal, Piotrków Trybunalski, Sao Paolo, Sherbrooke, Tokyo, Toronto et à Québec.

James Partaik, en quelques mots

James Partaik est un artiste interdisciplinaire basé à Québec et Chicoutimi. Il s’intéresse à l’art dans un renouvellement de son langage tout en ayant une prédilection pour les formes éclatées et alternatives de l’art actuel: l’art électronique et informatique, l’interactivité, l’installation, la performance et la musique. Depuis longtemps, il s’est engagé à initier et à faciliter des projets d’artistes autogérés : membre fondateur d’Avatar, d’Arqhé et plus récemment Insertio. Depuis 1993, il a enseigné à trois universités québécoises et il est présentement professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi où il dirige le secteur des arts numériques. Dès 2005, il collabore au projet open-source Wiring. Ses travaux ont été exposé internationalement et il a reçu plusieurs bourses et prix pour son travail individuel et collaboratif : il lauréat du Concours de Création du festival Belluard Bollwerk International à Fribourg en Suisse (2006) et Des Mérites d’architecture de la Ville de Québec pour la conception et design de La coopérative d’habitation Accordéons-nous (2012).

Insertio, en bref

Insertio est un laboratoire de recherche (James Partaik, Luc Lévesque et Hernando Barragan) qui vise la réalisation de projets en arts numériques intégrés à l’architecture et au paysage urbain. Installé actuellement dans la Coopérative d’habitation Accordéons-nous, Insertio sonde le potentiel poétique et sensible de nouvelles relations entre l’habitant, le lieu – son histoire – la technologie et les nouveaux modes de socialisation. Insertio met sur pied une plateforme de résidences d’artistes afin de réaliser, in situ, une exploration artistique contextuelle. Ces résidences seront une occasion d‘échanges entre artistes chercheurs, techniciens, étudiants et habitants.

Insertio reçoit l’appui financier du Fonds Québécois de recherche société et culture (FQRSC), du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et du Bureau du Doyen de recherche de l’Université du Québec à Chicoutimi. James remercie également Avatar, Natalia Ardila-Torres, Gabriel B-LeCouffe, Daniel Courville, Anusorn Khabpet, Luc Lévesque, Thomas Ouellet Fredericks, Jaime Patarroyo et Renaud Paquet.

 

Manif d’art en bref

Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Exposition
Du 21 octobre au 18 novembre 2016 – Entrée libre lors de l’ouverture des bureaux du lundi au jeudi de 9 h à 17 h. Visible en tout temps de l’extérieur.
Vernissage le vendredi 21 octobre 2016 à 17 h

La Bande Vidéo et Manif d’art présentent Video Pistoletto de Oli Sorenson

Québec, le 18 mai 2016 –  La Bande Vidéo et Manif d’art présentent du 3 juin au 31 juillet 2016 l’exposition Vidéo Pistoletto de Oli Sorenson. L’exposition s’ouvrira par une performance pendant laquelle l’artiste détruira un écran à cristaux liquides. Cette performance, qui aura lieu le 3 juin à 20 h 30, est présentée dans le contexte de la Nuit blanche, un évènement de Impulsion/Impulse : Grand sommet pancanadien des arts médiatiques.

Inspiré des œuvres performatives de l’artiste italien Michelangelo Pistoletto consistant à briser de grands miroirs, Oli Sorenson revisite les traditions de l’Arte Povera en utilisant les matériaux propres aux nouvelles technologies. Ainsi, Sorenson conteste les principes générateurs de l’art en créant des œuvres à partir de la destruction de composantes électroniques. Vidéo Pistoletto présente une action paradoxale forgée dans la fuite vers la désuétude et le gaspillage médiatique qui résulte de notre consommation frénétique actuelle.

Né à Los Angeles, Oli Sorenson a vécu et travaillé à Londres entre 1999 et 2010. Il agissait alors comme artiste visuel, VJ et commissaire. Maintenant installé à Montréal, il poursuit présentement des études doctorales, portant sur la culture du remix, à l’Université Concordia. Sa pratique se définit d’abord par la transgression des concepts d’originalité et d’identité. Il est notamment fasciné par la surabondance des contenus accessibles en ligne. Plutôt que de continuer à produire du nouveau et ainsi contribuer à cette surproduction, Sorenson préfère échantillonner le vocabulaire visuel d’autres créateurs et en quelque sorte hacker les technologies de reproduction pour ainsi réévaluer les relations entre les objets dits originaux et leurs multiples itérations.

La Nuit Blanche : une nuit d’art et de découvertes
La Nuit blanche aura lieu à la Coopérative Méduse ainsi qu’au Studio P le vendredi 3 juin dès 20h. Au menu : expositions, performance, projections, lancement du catalogue Première Ovation, party de sérigraphie, DJ, parcours gourmand…
À noter que la Nuit blanche fait partie de la programmation de Impulsion/Impulse, grand sommet pancanadien des arts médiatiques.

Manif d’art, en bref
Biennale majeure en art actuel sur la scène canadienne, Manif d’art – La biennale de Québec présente le travail de plus de 100 artistes provenant de tous les horizons. En plus des expositions, l’évènement offre une pléiade d’activités évoluant autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. Depuis sa première édition à l’automne 2000, plus de 30 organismes culturels contribuent à faire de ce festival international une expérience incontournable. Manif d’art – La biennale de Québec offre une vaste programmation qui plait tant aux curieux qu’aux spécialistes. En 2017, ce sera la huitième édition de Manif d’art – La biennale de Québec.

La Bande Vidéo, en bref
La Bande Vidéo est un centre de création en arts médiatiques qui participe à l’émergence d’une culture vidéographique contemporaine. Elle offre aux artistes des outils de production et de diffusion, et les encourage à porter une réflexion sur leur travail. Le centre produit et diffuse essentiellement des monobandes expérimentales, des installations vidéo ainsi que des oeuvres d’animation. Son Espace d’exposition est la seule galerie à Québec particulièrement dédiée aux arts médiatiques. Sa Médiathèque (mlbv.ca) donne accès gratuitement à près de 350 oeuvres produites ou diffusées par l’organisme depuis plus de 35 ans.

Exposition
Du 3 juin au 31 juillet 2016
Vernissage et performance le vendredi 3 juin à 20 h
Entrée libre lors de l’ouverture des bureaux du lundi au jeudi de 9 h à 17 h
Visible en tout temps de l’extérieur.

Informations :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917

Charles-Étienne Brochu expose dans la Vitrine / Galerie de Manif d’art

Québec, le 6 avril 2016 – Du 8 avril au 22 mai, Manif d’art présentera Bon deuxième, les dernières œuvres, de Charles-Étienne Brochu dans sa Vitrine / Galerie située au 600 côte d’Abraham.

C’est autour de la thématique du sport que Charles-Étienne Brochu a créé une série de dessins numériques imprimés, de collages, ainsi que des animations. Sous cette apparence ludique et colorée se trouvent diverses réflexions sur la culture, l’entraînement, la recherche en santé, les phénomènes sociaux et plus encore. Avec Bon deuxième, l’artiste vous entrainera dans des petites histoires divertissantes et intellectuelles où il est possible de poser un regard nouveau sur notre société.

Un artiste très actif et impliqué
Charles-Étienne Brochu vit et travaille à Québec depuis 2009. Il est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et d’un certificat en design graphique, tous deux obtenus à l’Université Laval. Il a été le récipiendaire du prix de La Chambre Blanche en 2014 pour l’excellence de son travail en arts numériques. Très impliqué et actif sur la scène artistique de Québec, il conjugue différentes participations à des événements collectifs et des expositions. Son travail a été présenté à la Foire d’art actuel de Québec en octobre 2014. Il entamait une résidence de création à La Chambre Blanche en novembre 2014. Au printemps 2015, il a participé au projet d’échange Québec-Nantes en exposant à la Dulcie Galerie à Nantes et à l’automne à L’Œil de Poisson. Tout récemment, il a obtenu une bourse de la mesure Première Ovation – Arts visuels, arts médiatiques et métiers d’art, cohorte de l’Automne 2015 – Première exposition individuelle parrainée par Manif d’art, pour sa dernière création, Bon Deuxième.

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Exposition :
Du 8 avril au 22 mai 2016 – Entrée libre lors de l’ouverture des bureaux du lundi au jeudi de 9 h à 17 h. Visible en tout temps de l’extérieur.
Vernissage le 8 avril 2016 à 17 h

En haut  : œuvre de Charles-Étienne Brochu, 2016

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917

François Quévillon expose dans la vitrine de Manif d’art dans le cadre du Mois Multi 2016

Québec, le jeudi 14 janvier 2016 – Manif d’art est fière de présenter, pour sa première collaboration avec le Mois Multi, l’exposition de François Quévillon, En attendant Bárðarbunga  du 3 au 27 février 2016 dans sa vitrine située au 600, côte d’Abraham.

En attendant Bárðarbunga, une installation vidéographique et numérique surprenante
Le projet a été initié lors d’une résidence en Islande en août 2014 au même moment où l’éruption du volcan sous-glaciaire Bárðarbunga menaçait le pays. Inspiré des technologies utilisées pour suivre l’évolution des catastrophes naturelles, En attendant Bárðarbunga est constitué de centaines de boucles vidéo présentées en fonction de l’évolution d’un modèle statistique influencé par l’activité de composantes de l’ordinateur qui les diffuse. Ainsi, plusieurs plans fixes d’éléments de paysages de rivières, glaciers, mares de boues et de brouillards captés sur le terrain défilent à l’écran. Le rythme parfois lent, parfois vivace fait écho au suspense créé dans l’attente de l’évènement redoutable.

François Quévillon en quelques mots
Le travail de François Quévillon explore les phénomènes du monde et de la perception par la mise en œuvre de processus sensibles à l’interférence du public et aux conditions variables de l’environnement. Il est titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, s’est impliqué au sein du groupe de recherche-création Interstices de 2001 à 2008 et est membre des centres d’artistes Perte de Signal et Sporobole. Il travaille régulièrement dans le cadre de résidences et a présenté ses réalisations lors de plusieurs expositions et événements internationaux (Sundance, ISEA, FILE, IndieBo, LOOP Barcelona, Plugin Istanbul, Show Off Paris, Festival de la Imagen, RIDM, FICFA, Mois Multi, BIAN, Espace [IM] Média, Elektra, entre autres).

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Exposition :
Du 3 au 27 février 2016 – visible de l’extérieur de 12 h à minuit
Vernissage le 11 février 2016, à 17 h
Entrée libre

En collaboration avec

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917