Archives pour la catégorie Manif d’art 4

une commissaire québécoise basée à atlanta pour la manif d’art 5

Québec, le 5 mars 2009 – MANIFESTATION INTERNATIONALE D’ART DE QUÉBEC annonce la nomination de Sylvie Fortin, éditrice en chef du magazine d’art contemporain de reconnaissance internationale Art Papers, à titre de commissaire de la cinquième édition de LA MANIF D’ART – LA BIENNALE DE QUÉBEC qui aura lieu du 1er mai au 13 juin 2010.

Claude Bélanger, directeur général et artistique de MANIFESTATION INTERNATIONALE D’ART DE QUÉBEC est enchanté de pouvoir compter sur l’expérience de Sylvie Fortin afin de réaliser la cinquième édition de LA MANIF D’ART.

« Par la pertinence des problématiques qu’elle soulève et par ses choix artistiques éclairés, Sylvie Fortin saura amener les propositions les plus avant-gardistes et actuelles à notre biennale, événement qui tend à faire sa place sur le marché international. Ayant vécu et travaillé à Québec, elle connaît aussi la singularité du milieu artistique de la capitale nationale et saura certainement mettre de l’avant le caractère rassembleur et unique de notre événement ».

C’est avec enthousiasme que Sylvie Fortin a répondu à l’invitation et portera le titre de commissaire de la cinquième MANIF D’ART.

« Je suis heureuse de relever le défi d’établir une proposition hors du commun qui emmènera dans son sillon les artistes et les penseurs les plus provocants à Québec en 2010. J’entends utiliser cette opportunité pour rassembler des travaux rivalisant en qualité, en énergie et en singularité pour engager le public sur de nouvelles voies empreintes de sens. La structure de la MANIF D’ART – événement thématique à l’ampleur d’une ville, réunissant expositions, colloque, publication et programmes publics – représente un contexte idéal pour travailler avec les idées les plus novatrices et pour profiter de la grande capacité de production des organismes artistiques de Québec ».La nomination de madame Fortin à titre de commissaire de la MANIF D’ART 5 sera soulignée ce soir par la Délégation du Québec à New York dans le cadre du prestigieux Armory Show. Sylvie Fortin animera d’ailleurs une table ronde dans le cadre de cet événement regroupant des centaines de galeristes des états-Unis et de l’étranger. La commissaire devrait être de passage dans la ville de Québec au courant du mois de mars pour annoncer le thème de la cinquième édition de la biennale de Québec.

BIOGRAPHIE DE SYLVIE FORTIN

Québécoise d’origine, Sylvie Fortin est active sur la scène internationale depuis 1991 à titre de commissaire indépendante, historienne de l’art, critique et éditrice. Depuis 2004, elle occupe le poste d’éditrice en chef de la revue Art Papers qu’elle a su positionner comme un leader international des magazines artistiques contemporains. Depuis 2007, elle y assume aussi le poste de directrice exécutive. Elle a été commissaire aux arts contemporains pour la Ottawa Art Gallery (Ontario, 1996-2001), coordonnatrice de programmation à La Chambre Blanche (Québec, 1991-1994) et a été une collaboratrice de longue date du centre d’artistes OBORO (Montréal, Québec, 1994-2001). Ses essais ont été publiés dans des magazines canadiens, américains et européens et ses critiques ont été diffusées dans plusieurs périodiques incluant Art Press, C Magazine, Espace, Fuse, NKA : Journal of Contemporary African Art et Parachute.

Sylvie Fortin a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Toronto, à l’Université Laval et à l’Université de Duke. Elle a remporté plusieurs prix et reconnaissances de marque pour son travail de critique et de commissaire, tout comme pour ses recherches académiques. En décembre 2007, elle était nommée Lexus Leader of the Arts.

– 30–

Source : Lysandre Bouchard et Christian Talbot

Information : Martine Goulet et Christian Talbot, agents aux communications

Manifestation internationale d’art de Québec 160, rue Saint-Joseph Est, Québec (Québec) G1K 3A7 • Téléphone: 418.524.1917 • Télécopieur : 418.524.2276 • courriel :

UNE MANIF D’ART 4 RICHE ET VARIÉE

Québec, le 16 juin 2008 – Tel qu’annoncé, la MANIF D’ART a déployé sa plus vaste édition à ce jour; jamais autant d’artistes, de collaborateurs, de partenaires et de visiteurs n’avaient encore été rassemblés autour d’un événement en arts visuels actuels dans la vieille capitale.

C’est la plus ambitieuse des programmations en arts visuels actuels de Québec qui prenait fin dimanche dernier avec cette quatrième édition de la MANIF D’ART. Ce ne sont pas moins de 182 artistes en provenance de 14 pays qui étaient regroupés dans l’ensemble du programme de la biennale de Québec. 52 d’entre eux composaient l’Expo centrale tandis que les autres étaient répartis dans les quelques 37 expositions et activités satellites organisées par les collaborateurs. L’offre était riche et variée pour cette édition 2008 avec ses collaborations en provenance du Québec, du Canada et de l’international.

Au total, 28 lieux répartis principalement dans l’arrondissement de La Cité de la ville de Québec étaient habités par la MANIF D’ART 4, sans parler des espaces publics extérieurs où des œuvres se sont manifestées. Cette quatrième biennale de Québec a étendu son réseau de diffusion jusqu’à Lévis et aux frontières de la région de Québec, à Baie-Saint-Paul, heureuse initiative de consolidation du milieu. L’Expo centrale Toi/You, la rencontre, qui avait lieu en trois différents espaces du quartier Saint-Roch (les Espaces GM 509 et 840 ainsi que la Galerie des arts visuels de l’Université Laval), a drainé plus de 7 000 visiteurs (sans compter les œuvres extérieures et les expositions et activités des collaborateurs), ce qui n’est pas peu dire pour un événement en arts visuels actuels à Québec.

Pas moins de 43 organismes privés et publics se sont joints à la MANIF D’ART 4 à titre de partenaires de l’événement. Un tel regroupement était heureux car, pour présenter un événement aussi riche et varié, il fallait l’appui de bon nombre d’organismes.

La biennale de Québec peut donc dire pari tenu pour ce qu’elle voulait la plus imposante de ses éditions à ce jour. Heureuse de cette variété, la MANIF D’ART 4 porte aussi sa fierté dans la qualité artistique qui fut au rendez-vous dans l’ensemble de ses propositions.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /

PERSPECTIVES D’AVENIR

Québec, le 16 juin 2008 – La quatrième édition de la MANIF D’ART 4 se conclut sur des notes positives. Dans l’attente d’un bilan financier tout aussi favorable, l’administration de la biennale de Québec porte déjà un regard vers l’avenir.

Au lendemain de la fermeture officielle du plus grand événement en arts visuels au Québec, Manifestation internationale d’art de Québec, présentateur de la MANIF D’ART, n’est pas encore en mesure de dresser un bilan financier complet de l’événement. Les montants accordés par quelques subventionnaires se font encore attendre, ce qui reporte au milieu de l’été le bilan complet de l’événement. Même en l’absence de bilan financier, l’organisme tente tout de même de situer l’événement dans l’avenir.

Après quatre éditions, la biennale a pris sa place sur la scène culturelle canadienne comme l’un des principaux événements en arts visuels actuels. Elle reçoit les faveurs des artistes et du public qui y affluent de façon toujours croissante. Les collaborations avec des organismes artistiques qui se multiplient au fil des années, notamment au niveau international (Biennale de Liverpool, Biennale de Vidéo et de nouveaux médias de Santiago, etc.), positionnent toujours plus la MANIF D’ART sur la scène mondiale des grands événements en arts visuels actuels. Avec un tel succès et l’appui de son milieu, Manifestation internationale d’art de Québec réaffirme naturellement souhaiter le retour de la biennale pour 2010.

Forte d’une maturité acquise au cours de ses quatre éditions, la MANIF D’ART est désormais ancrée dans le paysage de Québec comme vecteur culturel important. Manifestation internationale d’art de Québec ne se cache donc pas d’avoir des projets d’avenir accompagnant celui du retour de l’événement en 2010, comme l’acquisition d’un lieu d’exposition permanent.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /

UNE APPARTENANCE MARQUÉE

Québec, le 16 juin 2008 – La MANIF D’ART ne s’était jamais autant affichée qu’en cette quatrième édition : accrochée aux vêtements et aux sacs des passants, la MANIF-CARTE était arborée par plus d’un dans l’arrondissement de la Cité.

En cette quatrième année de diffusion, la MANIF D’ART avait souhaité innover en mettant sur le marché un laisser-passer à la fois original, utile et pratique, à l’image de l’événement. Un macaron sous forme de mini carte d’accès dépliante, à l’effigie de l’événement et contenant sa programmation complète, s’est avéré le concept clé pour représenter adéquatement l’événement. La MANIF-CARTE, un aide-mémoire, complémentaire au programme, donnait un accès illimité à l’Expo centrale ainsi que des rabais sur les activités satellites payantes.

Au-delà du concept pratique et promotionnel, le désir de créer une appartenance du public à la biennale se consolida dans cette MANIF-CARTE « prête-à-porter ». On peut donc dire que la MANIF-CARTE a parfaitement répondu à ce qui avait été espéré d’elle, car la plupart des visiteurs circulaient, leur MANIF-CARTE accrochée à leurs vêtements, comme une parure.

Avec une programmation riche et variée ainsi qu’un laisser-passer des plus pratiques, il n’était pas surprenant de constater que, même avec une hausse de trois dollars du laisser-passer, les visiteurs furent nombreux à se le procurer. Devant un tel succès, la MANIF-CARTE devrait donc revenir comme signe distinctif de l’événement.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /

UNE MANIF D’ART 4 À L’ÉCOUTE DU PUBLIC

Québec, le 16 juin 2008 – Toi/You, la rencontre ne fut pas seulement le titre de cette quatrième édition de la MANIF D’ART, mais aussi le miroir des efforts qui ont été déployés pour permettre à différents publics de profiter au maximum de l’expérience d’une biennale internationale en arts visuels actuels.

L’édition 2008 de la biennale de Québec s’est positionnée sur la volonté ferme d’interpeller différents publics et de leur proposer une rencontre de l’art à la hauteur de leurs intérêts. En plus de la manne d’expositions et d’activités satellites, la MANIF D’ART 4 a proposé des activités d’animation adaptées aux besoins et aux intérêts de ses différents publics. à cette initiative, la réponse du public fut excellente.

Offertes à tous les jours, les visites guidées de l’exposition, permettant la familiarisation avec les œuvres et concepts présentés, ont été appréciées par plus d’un. Les ateliers de création familiaux hebdomadaires portant sur la technique du pochoir dans l’art actuel ont permis à plusieurs familles d’expérimenter la création en groupe. Les visites-ateliers offertes aux groupes scolaires de Québec ont été si populaires que plus de 340 élèves, tous niveaux confondus, y ont participé. La journée portes ouvertes du 7 juin a été un moment privilégié partagé avec les gens du quartier; ce jour-là, quelques 200 nouveaux visiteurs, en majorité en provenance de Saint- Roch, se sont appropriés cet événement qui, pour la quatrième fois, prenait place dans le quartier.

Enfin, le public spécialisé était aussi visé par ces initiatives. Un colloque et un forum portant sur des questions majeures en arts actuels ont attiré plusieurs artistes et penseurs d’ici et d’ailleurs dans la région. Les cinq classes de maître portant sur des médiums de création, offertes en collaboration avec LA CHAMBRE BLANCHE, Avatar, l’Œil de Poisson, Engramme et la Bande Vidéo se sont avérées très populaires auprès des artistes locaux.

Au lendemain de la fin des activités, on peut donc penser que cette attention portée aux différents publics de la MANIF D’ART 4 fut porteuse d’un grand succès. Avec un tel engouement pour la biennale et ses activités adaptées, on peut donc être assuré que le public attendra le retour de l’événement.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /