Catastrophe? Quelle catastrophe! : la thématique de la Manif d’art 5
Catastrophe? Quelle catastrophe! : la thématique de la Manif d’art 5

Catastrophe? Quelle catastrophe! : la thématique de la Manif d’art 5

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon

Catastrophe? Quelle catastrophe!
Nous vivons tous dans un monde catastrophique!

Pendant que la catastrophe domine l’imaginaire contemporain et les médias de masse, son réel impact reste insaisissable. Son hyper visibilité protège son fondement; l’omniprésence des événements catastrophiques crée un écran de fumée, ce qui rend invisible le réel travail de la catastrophe. Politiquement, l’événement catastrophique est utilisé pour légitimer la promulgation des états d’exception. Mais, dans les dernières années, la catastrophe a aussi été utilisée de façon préventive ; nous n’avons même plus besoin de catastrophe pour être assujetti à sa logique. Ainsi, sa temporalité s’est modifiée, son terrain opérationnel s’étant étendu à la totalité du temps et de l’espace. Son champ d’action est tel que la catastrophe est devenue la condition même de la vie contemporaine. Si pendant la deuxième guerre mondiale Walter Benjamin pouvait définir l’histoire comme  « une seule et unique catastrophe qui ne cesse d’amonceler ruines sur ruines et les jette à ses pieds », Slavoj Zizek a récemment démontré que la catastrophe s’est étendue au futur, « la vraie catastrophe étant maintenant cette vie à l’ombre de la menace permanente d’une catastrophe. » La vie quotidienne est désormais l’arène de catastrophes « low level » incessantes et inéluctables. Elle est aussi le théâtre d’exception où la démocratie et l’égalité sont réduites à leur simple forme.

Si la catastrophe est le dénouement du jeu théâtral chez les Grecs, elle tapisse désormais nos vies quotidiennes et en devient la trame sonore. De plus, le concept de catastrophe opère aussi dans une sphère élargie qui inclut les mathématiques et la biologie tout comme la littérature et la théorie.

Cet événement autour du thème de la catastrophe regroupera les productions nouvelles et récentes d’artistes évoluant sur la sphère planétaire. Ces œuvres nous incitent à discerner des stratégies de résistance au travail d’anéantissement lent, incessant et non spectaculaire de la catastrophe. Pour y arriver, seront déployées diverses plateformes complémentaires dans une période de temps – « workshop » et groupes de réflexions, conférences, colloque et séminaire en ligne, publications, expositions, visionnement et performances.

Le projet lancera une série de questionnements qui raffineront la notion de catastrophe tout en réévaluant les concepts fondamentaux en arts visuels :

1. L’imagerie de la catastrophe / L’image comme catastrophe / L’image catastrophique
2. Le temps de la catastrophe / Temporalité de la catastrophe
3. La catastrophe de l’espace / L’espace de la catastrophique / La mise en espace de la catastrophe
4. Interpréter la catastrophe / La catastrophe en tant que performance / le théâtre de la catastrophe
5. Matière catastrophique / résidu de catastrophe

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon