Diane Landry expose au Lieu unique à Nantes
Diane Landry expose au Lieu unique à Nantes

Diane Landry expose au Lieu unique à Nantes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon

Québec, le 23 juin 2015 – Manif d’art est très heureuse de participer au projet Québec/Nantes : un dialogue en arts visuels en présentant une célèbre œuvre de Diane Landry. Chevalier de la résignation infinie sera exposée au Lieu unique à Nantes du 3 juillet au 30 août 2015. Cette exposition se déroule dans le cadre du festival multidisciplinaire « Le voyage à Nantes ».

Dans cette touchante proposition, Diane Landry poursuit une réflexion sur la relativité du temps, entre sa fugacité et une volonté d’éternité. Emplie de poésie, accompagnée par des mécanismes d’une certaine banalité, l’œuvre installative s’impose dans l’espace tout en suscitant des impressions de fragilité et de résignation. Dans son travail, la notion de recyclage au sens propre et figuré est primordiale. Avec Chevalier de la résignation infinie, Diane Landry attire notre attention sur la menace qui pèse sur notre ressource la plus précieuse, l’eau potable. Les 12 sculptures regroupées en îlot dans l’espace tournent à l’image de l’horloge ou du système solaire. Chacune d’elle est composée d’une roue de vélo qui porte des bouteilles d’eau de plastique vides. Quelques grammes de sable ont remplacé le liquide vital et créent une atmosphère sonore mélancolique, métaphore du temps qui passe.

Créée en 2009, Chevalier de la résignation infinie est une commande de L’Œil  de Poisson financée par le Conseil des arts du Canada.

Diane Landry, une artiste de réputation internationale
Née au Cap-de-la-Madeleine en 1958, Diane Landry a réalisé un baccalauréat en arts plastiques à l’Université Laval et un Master of Fine Arts à la Stanford University en Californie. Depuis 1987, les œuvres de Diane Landry sont largement diffusées à travers le Canada, dans les grandes villes des États-Unis, au Mexique, en Argentine, dans plusieurs pays d’Europe, en Australie et en Chine. Une première rétrospective lui est consacrée en 2008 au Musée d’art de Joliette et plus récemment, en 2013, une rétrospective sur le territoire américain au Cameron Art Museum. Son travail fait l’objet de nombreuses publications et a été récompensé par d’importantes distinctions, tant au Québec qu’aux États-Unis. Elle est notamment la première lauréate du prestigieux Prix Giverny Capital, distinction accordée depuis 2007 à un ou une artiste en arts visuels du Québec. L’artiste est également récompensée pour son installation-performance Brise-Glace, présentée au Mois Multi en 2013, qui remporte le Prix du CALQ – Œuvre de l’année pour la région de la Capitale-Nationale. Elle reçoit la Bourse de carrière Jean-Paul Riopelle du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2014. En 2015, elle a reçu l’une des prestigieuses bourses de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation. L’artiste est représentée par la Galerie Michel Guimont à Québec, Barbara Edwards Contemporary à Calgary et Toronto et par la Carl Solway Gallery à Cincinnati. Elle vit et travaille à Québec.

Manif d’art en bref
En plus de réaliser une biennale majeure en art actuel sur la scène internationale depuis 15 ans, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Merci à

LogoLU-horizontal

Ce projet est rendu possible grâce au soutien du

logosCom

– 30 –

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 529-1917

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon