Tag Archives: arts visuels

(Français) L’AutocART des arts visuels

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Le projet de l’AutocART des arts visuels a pris fin le 31 août 2013.

L’AutocART des arts visuels est un projet de développement de public produit par la Ville de Québec et réalisé par Manif d’art. Ce minibus aménagé en lieu d’exposition parcourt tous les arrondissements de la Ville de Québec et vise à rendre la culture plus accessible dans le but d’augmenter la participation citoyenne aux activités artistiques. L’AutocART a été inauguré le 26 mai 2009. Depuis, il a rejoint plus de 32 000 personnes en quelque 510 sorties publiques, scolaires et communautaires.

De septembre à juin, l’équipe de l’AutocART propose aux enseignants et à leurs élèves des animations gratuites en classe. Le volet scolaire est conçu spécifiquement pour chaque cycle du primaire et du secondaire. Pour plus d’informations, consultez la zone scolaire du site Internet de l’AutocART des arts visuels.

L’AutocART offre de nombreuses animations pour tous les publics. Les visites guidées, les ateliers de création et les rencontres avec des artistes créateurs sont autant d’occasions d’apprendre l’univers fascinant des arts visuels actuels. Vous organisez un événement grand public, une fête de quartier ou un rassemblement citoyen? Vous êtes invités à consulter la zone publique.

L’équipe de l’AutocART offre également des animations gratuites et adaptées à tout organisme ou groupe souhaitant vivre une activité culturelle enrichissante. Notre équipe d’animatrices aura permis à plusieurs de s’initier aux arts visuels, des personnes âgées aux jeunes décrocheurs, en passant par les groupes de personnes vivant avec un handicap physique ou intellectuel et la clientèle carcérale. Responsables de centres communautaires, d’hôpitaux, de maisons des jeunes, de centres d’accueil ou de tout autre organisme, vous êtes invités à visiter la zone communautaire.

Lors d’une visite de l’AutocART des arts visuels, vous aurez la chance de visiter la toute nouvelle exposition présentée à bord du minibus et de réaliser un atelier de création adapté à vos besoins. Le tout est offert gratuitement, et ce, comprenant le matériel.

Pour visiter le site Internet: www.lautocart.com.

(Français) Prix Videre 17e édition (2008-2009)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

PRIX RELÈVE

Bourse de 500 $ remise par la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

JACYNTHE CARRIER
Pour son exposition Scènes de Genres, présentée à VU en avril 2009. Jacynthe Carrier œuvre principalement en photographie et en vidéo. Elle s’intéresse aux relations narratives et formelles que le corps entretient avec son environnement. Son travail a entre autres été présenté lors de Manif d’art 4 en 2008 ainsi qu’au Centre Vu et à Caravansérail en 2009. Elle détient un baccalauréat en arts plastiques et médiatiques de l’UQAM et, à l’automne 2009, elle débutait une maîtrise en Beaux-Arts à l’Université Concordia.

étaient aussi en nomination :

Benoît Blondeau pour son exposition Les Saules présentée à la Galerie Le 36 en octobre 2008.

Véronique Isabelle pour son exposition Entre deux eaux présentée à la bibliothèque Aliette-Marchand à l’automne 2008.

PRIX ÉVÉNEMENT

Bourse de 500 $ remise par La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec

ANNIE BAILLARGEON
Pour son exposition distinctive She just want to be an actress présentée à l’Œil de Poisson en mars 2009. Annie Baillargeon est une artiste qui vit et travaille à Québec. Son action englobe la photographie, l’installation, la vidéo et la performance. Son travail se situe à la croisée des genres et des médiums et est principalement axé sur l’utilisation du corps comme véhicule de questionnements quant aux enjeux existentiels de l’individu.Elle est également membre et cofondatrice du collectif multidisciplinaire Les Fermières Obsédées.

étaient aussi en nomination:

Tania Girard-Savoie pour son exposition Univers jardiniers présentée chez Engramme à l’automne 2009

Jean-Marc Mathieu-Lajoie pour son exposition La chute des anges présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval en septembre 2008

PRIX RECONNAISSANCE

Bourse de 500 $ remise par Manif d’art

JOCELYN ROBERT
Jocelyn Robert travaille l’art audio, l’art informatique, la performance, l’installation, la vidéo et l’écriture. Il a produit une quinzaine de disques compacts et il a présenté de nombreuses expositions solo, en plus de collaborer avec émile Morin et Daniel Jolliffe à la réalisation d’installations. Ses travaux ont été vus au Canada, aux états-Unis, au Mexique, au Chili, en Australie et en Europe. En 1993, il fondait le centre d’arts audio et électronique Avatar, à Québec. Détenant une maîtrise de Stanford University en Californie, il a enseigné au Mills College à Oakland (Californie) et à l’école des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Il est présentement professeur à l’école des arts visuels de l’Université Laval.

(Français) UNE APPARTENANCE MARQUÉE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Québec, le 16 juin 2008 – La MANIF D’ART ne s’était jamais autant affichée qu’en cette quatrième édition : accrochée aux vêtements et aux sacs des passants, la MANIF-CARTE était arborée par plus d’un dans l’arrondissement de la Cité.

En cette quatrième année de diffusion, la MANIF D’ART avait souhaité innover en mettant sur le marché un laisser-passer à la fois original, utile et pratique, à l’image de l’événement. Un macaron sous forme de mini carte d’accès dépliante, à l’effigie de l’événement et contenant sa programmation complète, s’est avéré le concept clé pour représenter adéquatement l’événement. La MANIF-CARTE, un aide-mémoire, complémentaire au programme, donnait un accès illimité à l’Expo centrale ainsi que des rabais sur les activités satellites payantes.

Au-delà du concept pratique et promotionnel, le désir de créer une appartenance du public à la biennale se consolida dans cette MANIF-CARTE « prête-à-porter ». On peut donc dire que la MANIF-CARTE a parfaitement répondu à ce qui avait été espéré d’elle, car la plupart des visiteurs circulaient, leur MANIF-CARTE accrochée à leurs vêtements, comme une parure.

Avec une programmation riche et variée ainsi qu’un laisser-passer des plus pratiques, il n’était pas surprenant de constater que, même avec une hausse de trois dollars du laisser-passer, les visiteurs furent nombreux à se le procurer. Devant un tel succès, la MANIF-CARTE devrait donc revenir comme signe distinctif de l’événement.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /

(Français) UNE MANIF D’ART 4 À L’ÉCOUTE DU PUBLIC

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Québec, le 16 juin 2008 – Toi/You, la rencontre ne fut pas seulement le titre de cette quatrième édition de la MANIF D’ART, mais aussi le miroir des efforts qui ont été déployés pour permettre à différents publics de profiter au maximum de l’expérience d’une biennale internationale en arts visuels actuels.

L’édition 2008 de la biennale de Québec s’est positionnée sur la volonté ferme d’interpeller différents publics et de leur proposer une rencontre de l’art à la hauteur de leurs intérêts. En plus de la manne d’expositions et d’activités satellites, la MANIF D’ART 4 a proposé des activités d’animation adaptées aux besoins et aux intérêts de ses différents publics. à cette initiative, la réponse du public fut excellente.

Offertes à tous les jours, les visites guidées de l’exposition, permettant la familiarisation avec les œuvres et concepts présentés, ont été appréciées par plus d’un. Les ateliers de création familiaux hebdomadaires portant sur la technique du pochoir dans l’art actuel ont permis à plusieurs familles d’expérimenter la création en groupe. Les visites-ateliers offertes aux groupes scolaires de Québec ont été si populaires que plus de 340 élèves, tous niveaux confondus, y ont participé. La journée portes ouvertes du 7 juin a été un moment privilégié partagé avec les gens du quartier; ce jour-là, quelques 200 nouveaux visiteurs, en majorité en provenance de Saint- Roch, se sont appropriés cet événement qui, pour la quatrième fois, prenait place dans le quartier.

Enfin, le public spécialisé était aussi visé par ces initiatives. Un colloque et un forum portant sur des questions majeures en arts actuels ont attiré plusieurs artistes et penseurs d’ici et d’ailleurs dans la région. Les cinq classes de maître portant sur des médiums de création, offertes en collaboration avec LA CHAMBRE BLANCHE, Avatar, l’Œil de Poisson, Engramme et la Bande Vidéo se sont avérées très populaires auprès des artistes locaux.

Au lendemain de la fin des activités, on peut donc penser que cette attention portée aux différents publics de la MANIF D’ART 4 fut porteuse d’un grand succès. Avec un tel engouement pour la biennale et ses activités adaptées, on peut donc être assuré que le public attendra le retour de l’événement.

-30-

Source : Lysandre Bouchard / Agente de communication / 418.524.1917 /

(Français) 14e ÉDITION DES PRIX VIDERE LES FINALISTES 2006

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Québec, le 10 novembre 2006. La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval sont heureuses de remettre les Prix Videre événement et Reconnaissance aux artistes en arts visuels de Québec, dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture. Les prix sont décernés par un jury de pairs et leur remise est orchestrée par l’organisme Manifestation internationale d’art de Québec.

Le Prix événement est remis à un ou une artiste dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique de la région de Québec de septembre 2005 à août 2006. Sont en nomination dans cette catégorie :

Blaise Carrier-Chouinard pour son installation présentée dans la petite galerie de l’Œil de Poisson du 13 janvier au 12 février 2006. Cette œuvre prenait l’aspect d’un faux-décor où le leurre côtoyait la mystification dans une mise en scène truffée d’éléments trouvés et transformés.

Chantal Séguin pour son exposition L’avenir est plus loin qu’on pense présentée chez Engramme du 15 octobre au 13 novembre 2005. Cette installation, inspirée de ses récents projets d’intégration à l’architecture proposait aux visiteurs une déambulation à travers des maquettes qui inspiraient différentes manières d’occuper l’espace public architectural.

Cooke-Sasseville pour l’exposition Le plus beau jour de ma vie présentée dans la galerie de l’Œil de Poisson du 18 novembre au 18 décembre 2005. Dans une vision fantasmagorique et hallucinée, l’installation réfléchissait sur le moment d’apogée que propose l’expression le plus beau jour de ma vie et sur le rapport au temps qui en découle.

Le Prix Reconnaissance est attribué à un ou une artiste s’étant distingué(e) pour l’excellence, l’originalité et la qualité remarquable de ses œuvres. Ce prix couronne la carrière d’un ou d’une artiste d’ici. Sont en nomination dans cette catégorie :

Lauréat Marois pour l’exposition Séquences présentée à la Galerie des arts visuels du 10 novembre au 4 décembre 2005. L’artiste de renom y présentait trois séries de toiles inspirées de la nature, de sa propre existence et de ses expériences personnelles.

Paul Lacroix pour son exposition présentée à la Galerie des arts visuels du 6 au 30 avril 2006. L’artiste proposait des photographies et des dessins, lesquels témoignaient de sa fougue à vouloir esquiver les idées reçues par rapport à l’utilisation des médiums.

La remise des Prix Videre est rendue possible grâce au généreux soutient de la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

Renseignements :

– 30 –