Tag Archives: Prix Videre

(Français) Prix Videre 16e édition (2007-2008)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

PRIX RELÈVE

Bourse de 500 $ remise par la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval

JULIE PICARD
Pour son exposition à grand déploiement présentée dans la petite galerie de l’Œil de poisson et pour son œuvre Le principe de proportionnalité présentée par Wagon art-itinérant et Regart dans le cadre de Manif d’art 4. Dans un esprit écologique, Picard crée des volumes qui établissent clairement son engagement social, son intérêt pour la forme et un savoir faire original. Elle a su donner rythme et vie à de vieux journaux en créant des objets aux référents multiples. Par son approche, tant technique que thématique, elle pose un regard singulier sur la pérennité des symboles sociaux et sur celle de l’objet artistique.

Julie Picard est artiste sculpteure et gestionnaire culturelle. Diplômée de l’Université Laval en 2001, elle a également étudié en création textile à l’école des Métiers d’Art de Québec en 2002. Elle est récipiendaire du prix Fondation La Vigie (2000), d’une bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (2002) et de la bourse d’Entreprise-OFQJ (2006) et du Soutien à la relève artistique de la Capitale-Nationale (2007). Elle a réalisé plusieurs résidences de création : Est Nord Est (Saint-Jean-Port-Joli 2002), GRAVE (Victoriaville 2003), Caravansérail (Rimouski 2004), Cité Internationale Universitaire (Paris 2006).

étaient aussi en nomination :

Marie-Pascale Lizotte pour son exposition écho présentée chez à La Bande Vidéo en mars 2008.

François Simard pour son exposition Bing Bouing Bouing présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval en novembre 2007.

PRIX ÉVÉNEMENT

Bourse de 500 $ remise par La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec

ÉVELINE BOULVA
Pour son exposition épures,… présentée chez Engramme à l’automne 2007. Cette exposition regroupait de larges peintures qui nous emmuraient littéralement. Les œuvres imposaient un vertige au visiteur qui tombait nez à nez avec des vues imprenables de monts alpins. C’est avec le matériel — sa collection de photographies — et l’immatériel — les souvenirs de ses randonnées — qu’elle a travaillé à la mise à distance de ses expériences, transformant et recréant des paysages impossibles, à l’aide de l’outil informatique.

Titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, éveline Boulva a étudié é la “Scuola Internazionale di Graphica’ de Venise en Italie ainsi qu’à la Villa Arson de Nice en France. Elle rédige actuellement une thèse de doctorat en arts visuels et géographie à l’Université Laval. L’artiste a reçu plusieurs bourses et prix d’excellence. Outre ses expositions en solo, elle a réalisé des résidences de création et a participé à plusieurs expositions collectives, notamment en Suisse, en Belgique et en Pologne.

étaient aussi en nomination :

Carole Baillargeon pour son exposition HIVER : Paysages-vêtements en quatre temps présentée chez Materia à l’automne 2007.

Giorgia Volpe pour son exposition La chambre des fabulations présentée à La Bande Vidéo en février 2008.

PRIX RECONNAISSANCE

Bourse de 500$ remise par Manif d’art

RENO SALVAIL
Pour l’ensemble de son œuvre questionnant l’exploration du territoire. Dans ses aventures où la géographie rencontre les mythes, on réapprend qu’entre les constellations et les cellules de nos corps tout est relié et sans limite. Il réintroduit dans ses multiples discours de l’art une dimension authentiquement chamanique qu’il nous fait partager depuis plusieurs décennies.

Né à Plessisville au Québec en 1947, il vit et travaille à L’Ange-Gardien dans la région de Québec. Il a fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Québec et il détient un doctorat en arts plastiques et sciences de l’art de l’Université de Provence en France. Des expositions de son travail ont été présentées au Québec, au Canada, aux états-Unis, et en Europe. Il a été gratifié de plusieurs bourses et prix du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du ministère des Affaires extérieures du Canada. Il enseigne présentement au Collège de Sainte-Foy.

(Français) Prix Videre 17e édition (2008-2009)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

PRIX RELÈVE

Bourse de 500 $ remise par la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

JACYNTHE CARRIER
Pour son exposition Scènes de Genres, présentée à VU en avril 2009. Jacynthe Carrier œuvre principalement en photographie et en vidéo. Elle s’intéresse aux relations narratives et formelles que le corps entretient avec son environnement. Son travail a entre autres été présenté lors de Manif d’art 4 en 2008 ainsi qu’au Centre Vu et à Caravansérail en 2009. Elle détient un baccalauréat en arts plastiques et médiatiques de l’UQAM et, à l’automne 2009, elle débutait une maîtrise en Beaux-Arts à l’Université Concordia.

étaient aussi en nomination :

Benoît Blondeau pour son exposition Les Saules présentée à la Galerie Le 36 en octobre 2008.

Véronique Isabelle pour son exposition Entre deux eaux présentée à la bibliothèque Aliette-Marchand à l’automne 2008.

PRIX ÉVÉNEMENT

Bourse de 500 $ remise par La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec

ANNIE BAILLARGEON
Pour son exposition distinctive She just want to be an actress présentée à l’Œil de Poisson en mars 2009. Annie Baillargeon est une artiste qui vit et travaille à Québec. Son action englobe la photographie, l’installation, la vidéo et la performance. Son travail se situe à la croisée des genres et des médiums et est principalement axé sur l’utilisation du corps comme véhicule de questionnements quant aux enjeux existentiels de l’individu.Elle est également membre et cofondatrice du collectif multidisciplinaire Les Fermières Obsédées.

étaient aussi en nomination:

Tania Girard-Savoie pour son exposition Univers jardiniers présentée chez Engramme à l’automne 2009

Jean-Marc Mathieu-Lajoie pour son exposition La chute des anges présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval en septembre 2008

PRIX RECONNAISSANCE

Bourse de 500 $ remise par Manif d’art

JOCELYN ROBERT
Jocelyn Robert travaille l’art audio, l’art informatique, la performance, l’installation, la vidéo et l’écriture. Il a produit une quinzaine de disques compacts et il a présenté de nombreuses expositions solo, en plus de collaborer avec émile Morin et Daniel Jolliffe à la réalisation d’installations. Ses travaux ont été vus au Canada, aux états-Unis, au Mexique, au Chili, en Australie et en Europe. En 1993, il fondait le centre d’arts audio et électronique Avatar, à Québec. Détenant une maîtrise de Stanford University en Californie, il a enseigné au Mills College à Oakland (Californie) et à l’école des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Il est présentement professeur à l’école des arts visuels de l’Université Laval.

(Français) Manifestation internationale d’art de Québec présente l’exposition /A Rovescio/L’envers/ Inside Out de Jocelyne Alloucherie, à Venise en Italie

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Québec, le 23 août 2005 – Manifestation internationale d’art de Québec rend une fois de plus hommage à Jocelyne Alloucherie, artiste en arts visuels, lauréate du Prix Paul-émile-Borduas 2002, et annonce la tenue de l’exposition A Rovescio/L’envers/Inside Out à l’Oratorio San Ludovico, Corte dei Vecchi, Dorsoduro, Venise. A Rovescio/L’envers/Inside Out se donne comme un parcours fait d’un paysage d’ombres et de lueurs. Principalement constituée d’installations parallèles; des lampes d’une part et de larges photographies de l’autre, l’oeuvre majestueuse s’offre comme une promenade, le long d’un sentier où de manière imprévisible, sculpture et photographie se rencontrent, tissées de liens inaccoutumés. L’exposition est présentée par Vittorio Urbani, directeur de Nuova Icona en collaboration avec Camilla Seibezzi, directrice de PLUG et Claude Bélanger, directeur  général et artistique de l’organisme Manifestation internationale d’art de Québec (biennale Manif d’art).

L’oeuvre est en pièces détachées, éparse au sol de l’atelier. C’est un amas étrange semblant drainer un flux, un fleuve d’images ; une abondance qui conduit mon imaginaire vers autant de hasards possibles. Il devient peu à peu évident que le récit visuel qui tend à s’y préciser ne mène curieusement vers aucune fin déterminée ou prévisible. Un seul aspect se démarque dont je sois certaine : ces objets témoignent d’une suite de vagues impressions, d’une succession, d’une confluence d’événements sans lien apparent et générés par des expériences multiples (…). – Extrait des Notes d’atelier de Jocelyne Alloucherie

A Rovescio/L’envers/ Inside Out sera présentée à l’Oratorio San Ludovico, Corte dei Vecchi, du 8 octobre au 11 novembre 2005. L’exposition sera ouverte du jeudi au dimanche, de 16 h à 20 h. L’exposition donnera lieu à une publication, éditée par Nuova Icona, contenant un texte de l’artiste, à la fois fictif et documentaire, issu de ses notes d’atelier. Il sera traduit en italien par Enrico Paolo Savio et en anglais par Colette Tougas. Nuova Icona est un organisme à but non-lucratif fondé il y a plus de douze ans par Vittorio Urbani. Le centre présente une programmation continue et internationale en arts visuels actuels, à sa galerie de la Giudecca ainsi que dans divers lieux de Venise, dont l’Oratorio San Ludovico qui est situé dans un quartier populaire de Dorsoduro. l’Oratorio San Ludovico est propriété du Patrimoine historique et artistique de l’IRE de Venise.

Jocelyne Alloucherie est née au Québec en 1947. En 1973, elle présentait sa première exposition personnelle au Musée national des beaux-arts du Québec. Peu à peu, les projets à l’étranger et les prix qu’elle remporte, dont récemment le prix du Gouverneur général en arts visuels du Canada et le Prix Paul-émile-Borduas du Québec, se multiplient et font d’elle une artiste reconnue internationalement. Son travail a dernièrement fait l’objet d’expositions à l’Ambassade du Canada à Tokyo, dans le cadre de la troisième Biennale internationale de la photographie contemporaine de Liège et au Centre d’art contemporain de Varsovie. Les oeuvres de Jocelyne Alloucherie font partie des collections publiques de plusieurs pays comme les Etats-Unis, la Suisse, l’Italie, la France et l’Espagne. Jocelyne Alloucherie est représentée par la 511 Gallery à New York, la Galerie Françoise Paviot à Paris, la Galerie Roger Bellemare à Montréal et la galerie FORVM à Tarragona (Espagne).

Manifestation internationale d’art de Québec est un organisme à but non lucratif créé en 2002. Son principal mandat est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation par la diffusion des grands courants en art actuel. Par la réalisation d’activités d’animation auprès de publics variés, l’organisme propose des cadres de création et de diffusion non conventionnels propres à alimenter des questionnements sur les nouveaux enjeux en arts actuel. Manifestation internationale d’art de Québec organise la Manif d’art, une biennale en arts visuels, à caractère thématique et voué à la promotion et à la diffusion de l’art actuel sur le territoire de la ville de Québec. Depuis peu, l’organisme est responsable de la circulation de l’exposition au Québec du Prix Paul-émile-Borduas, prix national du Québec en arts visuels, métiers d’art, design et architecture, et de la remise des Prix Videre, prix en arts visuels de la Ville de Québec.