top
Manif d'Art 5

LAURENT GRASSO

LAURENT GRASSO

PARIS, FRANCE

SOUVENIRS DU FUTUR, 2010

NÉONS
2,5 M X 32 M APPROX.
COURTOISIE DE L’ARTISTE, SEAN KELLY GALLERY, NEW YORK + CHEZ VALENTIN, PARIS

Né en France en 1972, Laurent Grasso a développé une fascination pour les possibilités visuelles reliées à la science de l’énergie électromagnétique, aux ondes radio, et à l’occurrence des phénomènes naturels. Grasso explore également les sciences qui s’appliquent aux phénomènes paranormaux, un des sujets de prédilection des scientifiques et des philosophes du XVIIIe siècle, et qui donnait lieu à des propos animés à l’ère victorienne.
Grasso utilise l’imagerie tirée du cinéma et de l’histoire de l’art et recrée, par le biais de la vidéo, de la sculpture et, plus récemment, de la peinture et du dessin, des phénomènes – à la fois humains et naturels – qui soulèvent des juxtapositions surréalistes et ambigües du temps et de l’espace. En 2008, Grasso était le récipiendaire du Prix Marcel-Duchamp et il a fait l’objet en 2009 d’une importante monographie : Laurent Grasso : Le Rayonnement du corps noir, publiée aux Presses du Réel. Parmi ses expositions solos les plus récentes, notons The Horn Perspective au Centre Pompidou et Gakona au Palais de Tokyo, toutes deux à Paris, en 2009. Grasso était également au nombre des artistes participant à la 9e Biennale de Charjah (Émirats arabes unis) la même année. En 2008, Infinite Light, marquant l’entrée de Grasso aux États-Unis, était installée sur l’allée piétonnière extérieure du Hunter College de New York. Une des principales installations architec- turales de Grasso, Nomiya, un projet éphémère qu’il a conçu, est présentement aménagée sur la toiture du Palais de Tokyo à Paris.

PLACE DE L’ASSEMBLE?E-NATIONALE
du 1er mai au 13 juin

top