Mission accomplie pour la Manif d’art 5 – La biennale de Québec vous donne un prochain rendez-vous en 2012 !
Mission accomplie pour la Manif d’art 5 – La biennale de Québec vous donne un prochain rendez-vous en 2012 !

Mission accomplie pour la Manif d’art 5 – La biennale de Québec vous donne un prochain rendez-vous en 2012 !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon

Québec, le mardi 22 juin 2010 — La cinquième biennale de Québec s’étant conclue le dimanche 13 juin, les organisateurs de la Manif d’art se réjouissent du succès retentissant de l’événement en arts visuels actuels ayant, cette année encore, trouvé écho auprès de milliers de visiteurs. Organisée en collaboration avec de nombreux organismes artistiques du centre-ville de Québec et de Lévis, la biennale de Québec a gagné en noblesse.

Des dizaines de milliers de personnes ont pris d’assaut les 23 lieux d’exposition intérieurs et extérieurs pour se laisser apprivoiser, du 1er mai au 13 juin 2010, par des œuvres inspirées et portées par la thématique de l’événement, la catastrophe. Se prêtant à toutes les interprétations, cette thématique a donné libre cours à l’imaginaire d’une cinquantaine d’artistes d’horizons géographiques divers qui ont traduit, par le biais de multiples médiums, le fruit de leurs réflexions. Tel que le précise madame Lucie Lefebvre, présidente du conseil d’administration de Manifestation internationale d’art de Québec :

« La Manif d’art 5 nous aura fait réfléchir aux aberrations de notre monde, à sa fragilité, et ce, à travers des propos artistiques tant intimistes, poétiques, sociaux que politiques. Sous une thématique plus sombre que celles des éditions précédentes, la Manif d’art 5 aura marqué nos consciences d’images fortes, sans pour autant être sensationnalistes, et elle aura séduit par la pertinence et la véracité de ses regards. »

La présentation d’une cinquantaine d’œuvres pour la plupart inédites et d’une quinzaine d’activités satellites aura motivé les gens à se munir du laissez-passer officiel de la Manif d’art 5 pour ainsi parcourir un ambitieux itinéraire.

« En tant que directeur général et artistique de Manifestation internationale d’art de Québec, ce fut un immense plaisir d’organiser, en collaboration avec plusieurs organismes du milieu artistique de Québec, cet événement unique. Je profite également de l’occasion pour remercier la commissaire de la Manif d’art 5, madame Sylvie Fortin, pour le fruit de son travail intellectuel », a déclaré monsieur Claude Bélanger à la suite de cette biennale qu’il juge inoubliable.

Les nombreux visiteurs auront contribué à ce que certains collaborateurs voient leur affluence doubler pendant les six semaines de l’événement. Avatar, La Bande Vidéo, L’Œil de Poisson, VU, Engramme, LA CHAMBRE BLANCHE, la Galerie des arts visuels, Le Lieu, MATERIA, le Musée de la civilisation et le centre d’artistes Regart auront ainsi cumulé une hausse de fréquentation deprès de 10 % par rapport à la Manif d’art 4, hausse notable si l’on considère qu’en 2008 se déroulait le 400e anniversaire de la ville de Québec.

Les quatre œuvres présentées en différents lieux extérieurs ont elles aussi suscité l’intérêt des passants. En effet, les installations de Laurent Grasso, de Patrick Altman, de Doyon/Demers et de Folie/Culture (LOUP-GRIS) ont agréablement surpris des dizaines de milliers de citoyens et de touristes qui déambulaient dans les quartiers centraux et historiques de la capitale nationale.

Si l’événement a bénéficié d’une couverture de presse généreuse et dépassant largement les frontières, il s’est également trouvé, à plus petite échelle, omniprésent au centre-ville de Québec. Les oriflammes, les bannières géantes, les affiches et les nombreux drapeaux qui ont prêté leur signature rose à des fins de signalétique visuelle ont eu raison des publics déambulant dans les rues de Québec. Un constat est porté : la catastrophe était partout !

La Manif d’art 5 porte également le sceau de la coopération puisque de nombreux collaborateurs et partenaires se sont ralliés à l’événement pour en faire un immanquable de la culture. Sur les scènes locale, nationale et internationale, la biennale de Québec a bénéficié de nombreuses vitrines pour se faire valoir. Notons entre autres sa présence à la biennale de Curitiba, VentoSul, au Miami Art Basel, au Toronto International Art Fair et au Armory Show de New York. Et, par le biais d’échanges de services multiples, ce sont près d’une dizaine de revues artistiques spécialisées qui se sont jointes aux différents partenaires médias et qui ont contribué à promouvoir la Manif d’art 5.

Comptant une cinquantaine d’artistes de renom parmi lesquels une grande majorité provenant de l’étranger, l’événement a permis aux artistes québécois de se démarquer. Comme l’avait projeté la commissaire, les œuvres des artistes d’ici, juxtaposées à celles d’artistes de grande renommée, n’ont pas souffert de la comparaison. Cet événement a offert une superbe tribune aux talents locaux.

Et, dans la lignée des projets ambitieux, l’installation de l’artiste français Laurent Grasso, Souvenirs du futur, disposée à la Place de l’Assemblée-Nationale, a été la cible de bien des éloges. Rendu possible par l’implication et la contribution de Québec Horizon Culture, ce projet représentait une belle vitrine artistique pour le Québec en France, et ailleurs si l’on considère le nombre impressionnant de touristes qui ont immortalisé l’œuvre par le biais de la photographie.

Les organisateurs de l’événement profitent de l’occasion pour remercier les membres du conseil d’administration, les partenaires publics et privés, les collaborateurs, l’équipe de Manifestation internationale d’art de Québec, les stagiaires et les bénévoles sans lesquels la Manif d’art n’aurait pu connaître un tel succès. Ils remercient également le public d’avoir répondu si positivement à l’appel.

CATALOGUE DE LA MANIF D’ART 5

Tous pourront se procurer, au courant de la prochaine année, le catalogue bilingue et illustré faisant un retour sur l’ensemble des œuvres présentées lors de la Manif d’art 5 – la biennale de Québec et comprenant des essais de Manuel DeLanda (New York, états-Unis); Sylvie Fortin (Atlanta, états-Unis); Michaël La Chance (Chicoutimi, Canada); Gean Moreno (Miami, états-Unis); Jalal Toufic (Istanbul, Turquie) et Maya Van Leemput (Bruxelles, Belgique). Le catalogue sera lancé officiellement dès sa publication.

LA MANIF D’ART – LA BIENNALE DE QUÉBEC

Présentée au cœur du quartier artistique de la capitale nationale, la Manif d’art se déroule aux deux ans du mois de mai au mois de juin. Cet événement voué à la promotion et à la diffusion des arts actuels évolue autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. Dispersée en divers lieux des quartiers centraux de Québec, la biennale rassemble un nombre important de collaborateurs du secteur culturel et artistique de la ville de Québec et de l’international.

Pour les photographies et les archives rattachées à la Manif d’art 5, prière de consulter le

www.manifdart.org

-30-

Source : Martine Goulet et Christian Talbot, Agents aux communications, Manif d’art 5 418 524-1917

Relations de presse : Marie-ève Charlebois, Communications Sira ba 418 524-4648 marie-eve@sira-ba.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someoneGoogle+Share on RedditShare on StumbleUpon