Volet Québec
Volet Québec

Volet Québec

Du 22 octobre au 29 novembre 2015, le second volet du projet d’échange en arts visuels Québec/Nantes reprendra à Québec.

Ainsi, des artistes français sélectionnés par les organismes nantais qui ont accueilli au printemps dernier des artistes de Québec présenteront leur travail dans différents lieux de la Ville de Québec : Hoël Duret (Galerie RDV) à L’Œil de Poisson, le collectif d’APO33 – Jenny Pickett, Amandine Nehou, Romain Papion, Julien Ottavi  accueilli par Avatar au Pantoum, Michel Gerson et Béatrice Dacher (Paradise) au Lieu, centre en art actuel, et finalement Mathieu Crimersmois et Olivier Garraud (Dulcie Galerie) à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval.

Expositions

Mathieu Crimersmois et Olivier Garraud – Exposition
Galerie des arts visuels de l’Université Laval / du 22 octobre au 22 novembre, vernissage le 22 octobre à 17 h

Béatrice Dacher,  Au-delà du mouchoir – Exposition
Michel Gerson, Immergeur – Exposition
Le Lieu, centre en art actuel / du 22 octobre au 15 novembre, vernissage le 22 octobre à  19h

Jenny Pickett, Amandine Nehou, Romain Papion, Julien Ottavi, Subtecture  – à la limite de la matière – Performance et installations
Accueillis par Avatar au Pantoum / du 22 octobre au 25 octobre 2015
Concert vernissage le 22 octobre à 21 h
Ouverture au public les 22, 23 , 24 et 25 octobre du 13 h à 17 h
Atelier et présentation les 23 et 24 octobre. Pour vous inscrire à l’atelier, cliquez ici.

Hoël Duret – Exposition
Œil de Poisson – Grande galerie / du 30 octobre au 29 novembre 2015, vernissage le 30 octobre à 20 h

Les artistes

Hoël Duret

La vie héroïque de B.S. – Un opéra en trois actes (extrait de la vidéo), 2013-2015 
Copyright Hoël Duret

À l’occasion de l’échange Québec-Nantes initié par Manif d’art‚ l’Œil de Poisson présente le travail d’Hoël Duret. Envisagé comme une synthèse de l’idéologie alternative Do It Yourself et de l’utopie de la cellule familiale de l’American Way of Life‚ le bricolage est central dans le travail de Hoël Duret. « Ce qui m’intéresse dans ce processus de construction amateur n’est pas tant l’esthétique de bric et de broc qu’il véhicule‚ mais bien de trouver‚ montrer et démontrer que dans l’économie contrainte existe une intelligence productiviste. » (H.D.)

Hoël Duret vit et travaille à Nantes et Paris. Il détient un Diplôme National d’Expression Plastique Art (DNSEP) de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes. Son travail a été présenté lors d’expositions individuelles et collectives en France, en Espagne, aux Etats-Unis, en Chine et en Corée du Sud. En 2015, il a reçu le Prix Yishu 8 et le prix des Art visuels de la Ville de Nantes.

Jenny Pickett

Jenny Pickett est une artiste plasticienne britannique vivant à Nantes. Membre du collectif d’artistes APO33, elle a réalisé diverses œuvres collectives, à la fois dans la musique contemporaine et dans les arts visuels. Elle crée des installations in situ ainsi que des sculptures sonores et des performances à partir d’enregistrements qu’elle réalise sur place pour inviter à reconsidérer les impressions que nous avons de notre environnement. Elle développe une approche artistique singulière utilisant la vidéo interactive, sonore, l’installation et la sculpture, à partir d’outils open source, ainsi que du code et de l’électronique DIY (« do it yourself ») en combinaison avec des objets trouvés et autres bricolages. Elle joue également avec l’électronique, une guitare préparée et des percussions dans les projets « Cellule de Bass » et « Sorlar retour », et fait partie de ORGONE (Groupe de percussion contemporaine) et de ONsemble (Ensemble de musique contemporaine).

Julien Ottavi

Médiactiviste, artiste-chercheur, poète, théoricien et arracheur de langue, compositeur / musicien, réalisateur de films expérimentaux et performeur (corps & mouvement)…etc. Membre fondateur d’Apo33 (laboratoire artistique, technologique et théorique transdisciplinaire), Ecos (Eco-création) et activateur des labels Noise Mutation et Fibrr Records. Il développe un travail de recherche et de création croisant art sonore, poésie sonore, nouvelles technologies, bricolage de dispositifs électroniques et performance physique. Actif dans le mouvement du libre, il développe la distribution multimédia Gnu/Linux Apodio. Sa pratique d’écriture musicale se décline autour de performance machininique avec la mise en place de système de composition programmatique où le programme informatique devient la partition. De même à travers le corps toujours au centre à la fois comme animalité, ou comme être à soi et aux autres, mettant en action de nombreuses performances sur le devenir du corps, le corps mutant, le corps et la voix, le corps urbain…etc pouvant osciller entre situation urbaine ou contexte de workshop. Mouvement d’aller et retour dans l’écriture, le texte et le langage ont aussi une grande importance dans sa pratique, expérimentation théorique et poétique, de la page au dire, il a écrit plusieurs textes autour des pratiques sonores, art et mouvement du libre mais aussi sur le hacking, la dérive et la perte du langage. Au delà des médiums et des catégories, l’activation et la mise en abime d’énergies, de concepts et de forces par l’expérience est une des ses manières de pratiquer la création dans ses réalités matérielles, sociales, sensorielles, sensibles et conceptuelles.

Romain Papion

Influencé par les sons du milieu underground Hip hop des grandes villes occidentales comme New York, Paris, Londres, ou encore Berlin, Romain Papion alias Cambia tire son inspiration de la vie qui l’entoure. Sa propre vie d’abord puis celle des gens qu’il côtoie. Ne connaissant pas de frontière culturelle qui ne puisse être franchie et considérant que chaque personne qu’il croise peut lui apporter quelque chose en terme d’apprentissage de cette vie, d’expériences partagées, les textes produits par Cambia sont le reflet de son expérience enrichie de celle des autres. Ayant évolué en milieu urbain, c’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers le Hip hop à l’âge 15 ans. Il a participé à la création et la formation du groupe Hocus Pocus et du collectif C2C sur Nantes.
L’évolution du numérique l’a très vite conduit vers l’informatique comme outil pour la création musicale. Conscient que l’art ne se limite pas à un seul type de médium tel que le son, l’image, la vidéo font également partie de ses centres d’intérêt en tant que moyen de véhiculer un message, une expression sans condition.

Amandine Nehou

Comptable et beta-testeur pour les projets artistiques du Collectif Apo33, elle à déjà participé à la co-construction de plusieurs oeuvres du collectif et à la médiation de leur projet auprès d’un public non-initiés.

Béatrice Dacher et Michel Gerson

Interlelieu

Béatrice Dacher et Michel Gerson ont depuis plusieurs années une démarche artistique personnelle mais des engagements communs. Artistes nomades depuis 2001, leurs recherches se développent au travers de résidences réalisées à l’étranger, de la Bolivie au Japon, en passant par le Brésil, les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Espagne. Membres fondateurs du Collectif R_, entité artistique nomade engagée à dynamiser la circulation de projets et d’idées, Dacher et Gerson sont également fondateurs et directeurs de Paradise (Nantes), un lieu dédié presque exclusivement aux résidences d’artistes nationaux et internationaux.

Matthieu Crimersmois

Matthieu Crimersois, Sillonner la terre, (2015-…)

Matthieu Crimersois, Sillonner la terre, (2015-…)

Matthieu Crimersmois vit et travaille à Nantes. Il obtient un diplôme national supérieur d’expression artistique de l’École supérieure des Beaux-arts de Nantes et un Master en médiation culturelle et gestion du patrimoine de l’Université d’Angers (2009). En 2007, il poursuit ses études à l’Université de Concordia dans le cadre d’un échange interuniversitaire. Artiste multidisciplinaire et DJ de musique expérimentale, il participe à plusieurs évènements, résidences, concerts et festivals où il aborde les liens du son et de l’image. Notons une première exposition individuelle en 2013 à Espace 29, Bordeaux, puis, en 2015, chez OMEO Architecture à Paris. Il participe à diverses expositions collectives: Femmes, Femmes, Femmes, Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne, Vitry-Sur-Seine (2008); Real Presence, Musée Militaire de Belgrade et Istituto Universitario di Architettura di Venezia (IUAV), Venise (2009); Eleven, Espace Pierre Cardin, Paris (2011), L’onde au risque de ses images, APONIA Centre d’Art Contemporain, Villiers-Sur-Marne (2014).

Olivier Garraud

_PAY9031-BR

Olivier Garraud, Pied/Poing (2015)

Olivier Garraud vit et travaille à Nantes. Il explore le dessin, la sculpture, l’installation dans des œuvres marquées par l’ironie et le détournement. Olivier Garraud détient un diplôme national d’arts plastiques (2008) et un diplôme national supérieur d’expression plastique (2010) de l’École supérieure des Beaux-arts de Nantes. En 2013, il reçoit le Prix des Arts visuels de la Ville de Nantes. Signalons sa participation à diverses expositions collectives depuis 2008: C’est mon genre, MAC/VAL, Vitry-Sur-Seine(2008), Retransmissions 2, Galerie Dulcie, Nantes (2009), Croisements numériques, Galerie des Franciscains, Saint-Nazaire (2010), Mauvais coups pour trois fois rien, Hangar Alstom, Nantes (2011), Guests, Basic Space, Dublin (2013) et Triennale de dessin de Tallinn, Estonie (2015).

Un grand merci à tous les organismes participant à ce projet :
Galerie RDV, APO-33, Paradise, Dulcie Galerie, Le lieu unique, Musée des Beaux-Arts de Nantes, Avatar, Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Le Lieu, Musée national des beaux-arts du Québec, et l’Œil de Poisson.

Cette initiative est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, de l’entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications, de l’Institut français et  de la Ville de Nantes dans le cadre de la Saison Oupalaï 2015, dédiée au Québec.