Prix Videre 11e édition (2002-2003)
Prix Videre 11e édition (2002-2003)

Prix Videre 11e édition (2002-2003)

PRIX ÉVÉNEMENT

Bourse de 500$ remise par la Faculté d’Aménagement d’Architecture et des Arts Visuels de l’Université Laval.

BRANKA KOPECKI
Pour Une histoire vraie qui n’existe pas, présentée dans l’espace européen de la galerie du centre Vu du 28 mars au 20 avril 2003. Branka Kopecki y exposait un ensemble de grandes photographies noir et blanc déjouant les évidences de la représentation et interrogeant le support. S’y superposaient des scènes de rue et des éléments incongrus révélant la spécificité de l’image photographique. D’origine Bosniaque, Branka Kopecki est photographe et poursuit des recherches doctorales à l’Université Laval. Sa production photographique est le lieu d’une réflexion sur le médium autant que celui d’élaboration de récits personnels.

étaient aussi en nomination:

Lucie Fortin pour l’exposition Ce par quoi les choses sont éclairées, présentée à la galerie Le 36, en octobre 2002. Elle y exposait des objets sculpturaux, des photographies et des pièces murales au statut incertain et joyeusement déroutant. Lucie Fortin a participé à plusieurs expositions collectives et reçu le prix de la fondation René-Richard en 1998. La polysémie des formes et l’éclatement du propos confèrent à son travail plastique toute son originalité.

Carlos Sainte-Marie pour l’exposition Dans mon temps, une série de retables présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, en septembre 2002. Après plusieurs années consacrées à la musique, Carlos Sainte-Marie terminait une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval en 1999. La même année, il recevait le prix René-Richard. Depuis, il poursuit un travail de peinture toujours renouvelé alliant une gestuelle audacieuse et une iconographie pop.

PRIX RECONNAISSANCE

Bourse de 500 $ offerte par la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval

GABRIEL ROUTHIER
Pour sa participation à la biennale Manif d’art 2 et pour l’ensemble de sa carrière. Il pratique l’estampe et la gravure sur bois depuis 17 ans. Artiste aguerri, il revisite avec singularité les techniques traditionnelles autant qu’il explore les nouvelles technologies. Gabriel Routhier est à la fois un artiste talentueux et respecté de ses pairs pour son métier et son savoir-faire, mais surtout parce que l’inventivité de son imagerie parvient toujours à transcender la seule virtuosité technique. Au printemps 2003, il recevait le Prix Artiste professionnel du concours Estampes 2003 de Loto-Québec.

était aussi en nomination:

Jocelyn Robert pour sa participation à la biennale Manif d’art 2 avec quatre installations effectuant une rétrospective de ses œuvres réalisées depuis 1995 et pour l’ensemble de sa carrière. Artiste multidisciplinaire, Jocelyn Robert pratique l’art audio, vidéo et informatique depuis plus de dix ans. Empreinte de simplicité et de poésie, sa production participe au renouvellement du discours sur les arts médiatiques. Son travail artistique est reconnu autant ici qu’à l’étranger et a suscité maintes collaborations et productions collectives. En 2002, il recevait le Prix catégorie Image à la Transmedial de Berlin.