Prix Videre 15e édition (2006-2007)
Prix Videre 15e édition (2006-2007)

Prix Videre 15e édition (2006-2007)

PRIX RELÈVE

Bourse de 500 $ remise par la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

CHRISTIAN MESSIER
Pour sa performance lors du Putain de bal masqué pervers organisé par Folie/Culture dans le cadre de l’événement DSM-V+, en octobre 2006. La performance qu’il y a présentée était une forte expérience sensible oscillant entre le geste extrême et la fragilité du corps.

Christian Messier articule son langage artistique autour de la peinture et de la performance. Depuis 2000, il a participé à plusieurs événements québécois de performance dont la Rencontre internationale d’art performance de Québec en 2000 et en 2002, le lancement du projet l’Atopie textuelle, Arts d’attitudes et Manif d’art 3 en 2005. Ses performances ont aussi été vues dans plusieurs pays dont la Croatie, la Grande-Bretagne, les états-Unis, la Pologne, l’Irlande et l’Argentine. Il a été l’un des instigateurs de l’événement PAN ! Peinture présenté à l’été 2006 par LE LIEU.

étaient aussi en nomination :

Thierry Arcand-Bossé pour son exposition à la Galerie Lacerte en février 2007. Cette exposition était composée d’œuvres récentes toujours empreintes de la fougue caractérisant le geste de l’artiste. Une réflexion sur une urgence oppressante et un certain mensonge politique, amenée par une iconographie de symboles tantôt populaires, tantôt techniques.

Mathieu Valade pour son intervention Les belles balles présentée en collaboration avec l’Œil de Poisson dans un champ du rang Rapide sud à St-Casimir. Des formes revisitées et disséminées çà et là dans le champ participaient à faire basculer une partie de la campagne de Saint-Casimir. Ce projet fait partie d’une série de quatre interventions — Géométrie rurale — où l’artiste, en insérant des formes géométriques simples dans le paysage, joue à détourner nos perceptions convenues de celui-ci.

PRIX ÉVÉNEMENT

Bourse de 500 $ remise par La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec.

HÉLÈNE MATTE
Pour son spectacle multidisciplinaire VOYAGE-VOYAGE réalisé dans le cadre d’une résidence chez Les productions Recto-Verso et présenté les 12 et 13 mai 2007 au Studio d’essai de la coopérative Méduse. Le spectacle relève d’une présentation complexe au caractère intimiste alliant le dessin, la poésie, l’art de raconter et où l’artiste pose un regard critique sur nos mœurs dans une poésie touchante.

Hélène Matte vit et travaille à Québec où elle s’illustre comme gestionnaire culturelle, peintre, estampière, poète et performeure. Dans sa pratique artistique, elle s’intéresse particulièrement à l’oralité et au dessin en tant qu’actes de présence. Elle compte à son actif plusieurs expositions dont Mes Vieux (série d’estampes numériques) présentée à la Galerie Rouje et à l’Institut Canadien à Québec en 2006, ainsi qu’au Gesù (centre de créativité) à Montréal en 2008.

étaient aussi en nomination:

Cooke-Sasseville pour leur participation à l’événement Les Convertibles, projet spécial du 10e anniversaire des Journées de la culture. Le duo y a associé le thème délicat de la mort avec le jeu de quilles, en proposant des métaphores où se mélangent le vocabulaire technique et l’aspect anthropomorphique de la quille.

Paryse Martin pour son installation Manœuvres exquises présentée à la Galerie des arts visuels en février 2007. Cette installation était présentée comme une communauté d’objets où le figuratif côtoyait l’abstrait, emmêlé dans un infini embrouillement du réel et du mythologique. Il en découlait une mise en scène du fantastique, évoquant une tragédie obscure amplifiée d’un symbolisme sensualiste.

PRIX RECONNAISSANCE

Bourse de 500 $ remise par Manif d’art.

DIANE LANDRY
Le jury décerne le Prix Reconnaissance à l’artiste Diane Landry pour son généreux apport à plusieurs disciplines artistiques dont l’installation, la performance et l’art audio. Depuis 1987, elle offre au public des œuvres allant d’habiles constructions à des mécanismes cinétiques, qui, fortes de sens, renouvellent les liens entre les diverses disciplines des arts visuels. Elle utilise des rapports d’échelles qui font basculer les proportions habituelles pour permettre d’entrer dans son univers avec curiosité. Par une sensibilité qui lui est propre, elle arrive à parler d’humanité avec grandeur et beauté.

Tout au long de sa carrière, Diane Landry a pris part à de nombreuses résidences d’artistes et collaboré à plusieurs compilations d’œuvres audio. Son travail a été présenté au Canada, aux états-Unis, au Mexique, en Australie, en France, en Autriche et en Allemagne. à ce titre, elle s’est d’ailleurs mérité le Prix du rayonnement international du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches en 2003. En 2007, elle devenait la première lauréate du prix Giverny Capital remis par l’entreprise privée à un artiste en reconnaissance de son travail.