Prix Videre 1re édition (1992-1993)
Prix Videre 1re édition (1992-1993)

Prix Videre 1re édition (1992-1993)

PAUL BÉLIVEAU
Bourse de 500 $ remise par La Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec

Pour la série d’œuvres intitulée Les Apparences, exposée à l’automne précédent, simultanément à Québec, à la galerie Estampe Plus, à Toronto, Montréal, Ottawa et Trois-Rivières. Paul Béliveau y développe une peinture-sculpture monumentale, en progression.

à l’instar d’un long et passionnant voyage, il nous fait traverser la fragile barrière du temps en nous mettant en contact avec des acteurs privilégiés et identifiables de l’histoire des arts, ainsi que des figures anonymes.

Né en 1954, Paul Béliveau a obtenu son baccalauréat en arts visuels en 1977 à l’Université Laval. Plusieurs fois boursier, Paul Béliveau mène une carrière originale et dynamique : il cumule plus d’une cinquantaine d’expositions solo à travers le Canada. Son œuvre témoigne à la fois de la cohérence profonde et de l’intransigeance d’une écriture picturale cultivée, à travers laquelle l’artiste s’approprie des éléments empruntés à un fonds culturel universel très riche et à son histoire personnelle. Le travail de Béliveau pourrait se caractériser par un dialogue dynamique entre le dessin et la peinture, entre la figuration et la libre expression plastique, entre le temps passé et le temps plus immédiat de l’acte de peindre, entre l’imaginaire, la mémoire et la réalité.

étaient aussi en nomination:

Christian Noreau pour sa sculpture monumentale intitulée Le Don présentée à l’Œil de Poisson. Constituée de deux mains énormes fabriquées à l’aide d’objets et de matériaux récupérés, accumulés et articulés, cette sculpture évoque le célèbre geste peint par Michel-Ange au plafond de la Sixtine et montrant la création de l’homme.

Joanne Tremblay pour son récent travail Carnet Photographique présenté à la galerie du centre Vu, à Québec, en février 1993, qui combine des photographies de très grand format. Son aventure photographique originale est fondée sur une solide connaissance transcendée par une recherche et une exploration soutenues, qui mettent à l’épreuve la pratique même de cette discipline.