Six artistes de Québec prennent part au dialogue à Nantes
Six artistes de Québec prennent part au dialogue à Nantes

Six artistes de Québec prennent part au dialogue à Nantes

Québec, le 8 juin 2015 – Le projet d’échange entre des artistes en arts visuels de Québec et de Nantes (France) se poursuit en juin et juillet avec la présentation du travail de six artistes de Québec. Du 16 au 19 juin 2015, Paradise accueillera Richard Martel et Frédérique Hamelin qui présenteront leur performance. Les œuvres Appartement, de Charles-Étienne Brochu, ainsi que Les Marcheurs et La Prière de Josiane Roberge seront exposées à la Dulcie Galerie du 1er au 12 juillet 2015. Du 3 juillet au 30 août 2015, en clôture de ce volet de l’échange, l’œuvre Les Chevaliers de la résignation infinie de Diane Landry sera présentée au Lieu unique et la série Interférences imaginée et créée par Jocelyn Robert sera quant à elle présentée dans le cadre de la troisième édition de Musée Nomade initié par le Musée des Beaux-Arts de Nantes.

Le Lieu, centre en art actuel présente le travail de Richard Martel et de Frédérique Hamelin  à Paradise à partir du 16 juin 2015

16-17-18 juin
Atelier de performance
Offert par Richard Martel

LE LIEU, CENTRE EN ART ACTUEL, 1982-2012 – exposition – à compter du 19 juin
Présentation d’une sélection de cent photos d’installations réalisée dans le cadre d’activités tenues au Lieu, centre en art actuel entre 1982 et 2012.

Performance – 19 juin
CONSTRUCTION/DÉCONSTRUCTION
Richard Martel
Action performative visant à illustrer des phénomènes où des fabrications s’installent dans un espace et un temps partagé; une mystification démystifiante où le processus l’emporte sur la linéarité du message.

FIGURE 1.3
Frédérique Hamelin
Cette performance s’inscrit dans une série d’expérimentations et de recherches explorant le langage, le symbole, le geste et les codes. C’est avec une conception malléable et mouvante de la réactualisation de l’action performative et par des objets et des concepts interchangés, décalés, déconstruits ou remis en contexte que l’artiste tente de modeler l’expérience à la manière d’une anagramme ouverte et indéfinie.

La Galerie des arts visuels présente le travail des œuvres de Charles-Étienne Brochu et de Josiane Roberge à Dulcie Galerie – du 1er au 12 juillet 2015

APPARTEMENT
Charles-Étienne Brochu
Autour du thème de l’appartement, l’artiste propose une réflexion sur l’accumulation d’objets et un commentaire ludique sur des phénomènes populaires qui modifient notre rapport à l’intérieur, comme IKEA par exemple. Il présentera quelques GIF animés, un site web ainsi qu’un imprimé.

LES MARCHEURS
Josiane Roberge
Les Marcheurs sont une installation vidéo grand format d’une durée de 30 min en boucle mettant en scène une masse de personnes évoluant vers une même direction. Elle nous permet d’être le témoin privilégié des mouvements intérieurs des protagonistes par le biais de leur présence forte et de leurs regards tournés vers l’objectif. Comme une invitation à contempler notre humanité dans un jeu de transformation aux formes sans cesse mouvantes.

LA PRIÈRE
Josiane Roberge
La Prière met en scène les membres de l’entourage de l’artiste à une rencontre particulière. En silence, ils sont tour à tour invités à partager l’intimité d’un baiser avec elle. Présentée sous forme de diptyque, la vidéo propose une série de vertiges où l’observateur est témoin des frémissements subtils entourant l’action de donner et de recevoir. Célébrant les nuances propres à chacune de ces rencontres, ce long plan-séquence invite à saisir des moments importants et essentiels qui ouvrent sur des états d’amour et de présence.

Manif d’art présente Chevalier de la résignation infinie (2009) de Diane Landry au Lieu unique – du 3 juillet au 30 août 2015
Présentée dans le cadre du festival multidisciplinaire « Le Voyage à Nantes »

Diane Landry crée des œuvres à partir d’objets ordinaires du quotidien qu’elle détourne pour en altérer le sens et la lecture autant que la valeur. Dans son travail, la notion de recyclage au sens propre et figuré est primordiale. Ce qu’elle nomme les « semi-readymades » qui sont parfois des installations, parfois des performances, cherchent à attirer l’attention sur l’état de la planète, les ressources qui disparaissent, notamment la plus précieuse, l’eau potable. Avec l’œuvre de Diane Landry, il faut accepter de prendre le temps de l’observation : seul moyen d’appréhender les pièces dans leur intégralité.

Au lieu unique, elle présente Chevalier de la résignation infinie, installation composée de 237 bouteilles remplies de sable et pensée sur le principe de l’horloge à mouvement perpétuel.

En collaboration avec Le Musée national des beaux-arts du Québec, Le Musée des Beaux-Arts de Nantes présente Interférences de Jocelyn Robert – du 3 juillet au 30 août 2015
Présentée dans le cadre du festival multidisciplinaire « Le Voyage à Nantes », de Musée Nomade III et de la saison culturelle du Québec à Nantes.

Le Musée des Beaux-Arts de Nantes, dans le cadre de Musée Nomade III, a entrepris une collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec. En réponse à cette invitation, ce dernier a proposé à l’artiste Jocelyn Robert de prendre en charge l’édition 2015 du Musée Nomade. Pour l’occasion, il a choisi de travailler autour du concept d’interférence. Alors que le verbe interférer peut parfois être utilisé pour désigner l’action de nuire aux échanges, l’interférence elle-même en est un enrichissement : le résultat nouveau de la rencontre des ondes initiales. C’est par cette approche que Jocelyn Robert a choisi d’envisager une partie des collections du Musée des beaux-arts de Nantes dans les quatre espaces où se décline son intervention. Il s’agit bien sûr de montrer quelques-unes des œuvres de grande qualité de la collection du Musée, mais surtout d’organiser la rencontre entre ces œuvres ou entre les œuvres et les lieux de monstration pour que des interprétations nouvelles apparaissent. Aux œuvres de cette collection s’ajoutent plusieurs travaux de l’artiste et quelques pièces de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec. Sous ce thème général de l’interférence, chaque lieu retenu est investi avec une approche particulière :

– Au Passage Sainte-Croix : Corps
– Au Temple du Goût : Portrait
– À la Maison Régionale de l’Architecture : Espace
– Au Musée d’Histoire Naturelle : Nomenclature

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale, mais également l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels.

Merci à tous les organismes participants à ce projet :
Galerie RDV, APO-33, Paradise, Dulcie Galerie, Le lieu unique, Musée des Beaux-Arts de Nantes, l’Œil de Poisson, Avatar, Le Lieu – centre en art actuel, Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Musée national des beaux-arts du Québec.

Cette initiative est rendue possible grâce au soutien du :

logosCom

– 30 –

Source :
Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917
Informations:
Claude Bélanger
Directeur général et artistique
Manif d’art
claudeb@manifdart.org
418 524-1917