Archives par mot-clé : Art

Morfo-Guatemala [2009]

Morfo-Guatemala

DU 25 FÉVRIER AU 2 MARS 2009

Grâce à la collaboration de Manif d’art et de l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse, trois artistes québécois ont eu l’opportunité de présenter leurs œuvres aux côtés de celles d’une trentaine d’artistes guatémaltèques, mexicains, argentins, colombiens et salvadoriens. Eugénie Cliche, Anouk Desloges et Francis O’Saughnessy ont participé à MORFO, un événement guatémaltèque dédié aux artistes de la relève en arts visuels. Leurs œuvres ont été présentées au Palacio Nacional de la Cultura, à la Casa Ibargüen et au Centro Cultural Metropolitano, trois lieux culturels de la capitale Guatemala Ciudad.

Les trois artistes étaient accompagnés pour l’occasion de Claude Bélanger, directeur général et artistique de Manif d’art, qui agissait alors à titre de commissaire international. MORFO, qui en était à sa première édition, faisait suite à la venue d’une artiste guatémaltèque en tant qu’observatrice lors de la dernière Manif d’art en 2008 et à l’envoi d’une émissaire de la Manif d’art à Guatemala City en octobre 2008 en vue d’un transfert d’expertise.

Eugénie Cliche
Symphonie sur un même souffle, 2008

Anouk Desloges
Fuck me fuck me #3, 2008

Francis O’Saughnessy
Le cri, 2008

Québec-Liverpool [2008]

Échange Québec-Liverpool

DU 20 SEPTEMBRE AU 2 NOVEMBRE 2008

Manif d’art, la biennale de Québec présente en sol britannique, du 20 septembre au 2 novembre 2008, Vue sur Québec, une exposition d’artistes québécois en arts visuels sous la direction de Claude Bélanger et le commissariat de Lisanne Nadeau. Deuxième partie d’un échange entre les biennales de Liverpool et de Québec qui avait mené à la présentation de l’œuvre ambulante Milk Float du collectif britannique Jump Ship Rat pendant la MANIF D’ART en mai 2008, Vue sur Québec met à l’honneur la création québécoise, selon la perspective bien particulière de la MANIF D’ART. Cette exposition présentée en collaboration avec Jump Ship Rat, se rattachera à la programmation de la Biennale de Liverpool, l’une des plus importantes manifestations artistiques en Europe.

Le Novas Contemporary Urban Center, édifice situé au cœur du quartier artistique de Liverpool, accueille les 11 artistes québécois qui constitueront cette Vue sur Québec. En respect du thème Made Up de cette cinquième édition de la Biennale de Liverpool, Thierry Arcand-Bossé, le trio BGL, François Chevalier, le duo Doyon-Rivest, Diane Landry, Jean-Marc Mathieu-Lajoie, Ana Rewakowicz et Gabriel Routhier présentent une exposition alliant vidéo, sculpture, photographie, installation et peinture. L’exposition se déploie également dans le milieu urbain environnant avec une performance du trio BGL dans les rues de la ville et des œuvres sur billboard de François Chevalier, Doyon-Rivest et Gabriel Routhier en surplomb de l’artère routière Leece Street.

Art postal [2003]

COMPLÉTEMENT TIMBRÉ !

Présentée à Québec dans le cadre de la Manif d’art 2, du 22 avril au 18 mai 2003, à la bibliothèque Gabrielle-Roy, l’exposition internationale Complètement timbré! fut réalisée en collaboration avec l’Institut Canadien de Québec et Jean-Claude Gagnon du Collectif Réparation de Poésie (1).

L’exposition regroupait les productions de plus de 300 artistes de provenances et d’horizons divers : Afrique, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Espagne, France, Italie, Portugal, et bien plus. En tout, des artistes de 38 pays ont répondu à l’appel. Les œuvres conçues en rapport avec le thème « Bonheur et simulacres », empruntaient la forme de carte postale (4 x 6) et prenaient l’allure de timbres d’artistes, de poésie visuelle, de collages, de travail informatique, d’œuvres graphiques, de photographies, et de peintures. Le public et les réseaux scolaires étaient invités à venir réaliser sur place des œuvres d’art postal et les afficher dans le hall de l’exposition.

(1) Le collectif Réparation de Poésie est un organisme sans but lucratif qui œuvre depuis 1986. Son mandat est de créer des liens entre la poésie et les arts visuels et d’implanter l’art postal international à Québec et en régions. Pour atteindre ces buts, il organise tous les deux ans un événement majeur (événement Réparation de Poésie) avec ses volets exposition et performance, ses ateliers « poésie nature en régions », à l’occasion desquels la nature est confrontée à la poésie.

Accéder aux cartes postales >

L’ART POSTAL ET SES ORIGINES

Les liens que le milieu des arts a tissés avec celui de la poste ne date pas d’hier. En effet, plusieurs artistes ont eu recours à la poste pour diffuser leurs œuvres.

Entre la poste et l’art, il y a une étroite complicité. On se souvient des adresses en forme de quatrains que Mallarmé écrivait sur ses enveloppes. Avec Chaissac, Picasso, Matisse, Léger, Braque et bien d’autres artistes qui décoraient leurs missives, la lettre elle-même devient un support de la création artistique. Cette seconde nature donnée à la lettre, on la doit aux Dadaïstes et Futuristes qui, dans les années vingt, échangent des envois poétiques, des collages, des lettres dont l’adresse était rédigée sous forme de rébus. Héritiers de ces courants artistiques et en butte à l’art officiel des galeries, des créateurs, dans les années soixante, utilisent l’institution postale comme moyen de diffusion de leurs œuvres. Ainsi, des enveloppes décorées de tampons, des vignettes personnalisées ainsi que des objets insolites voyagent par la poste. Plus qu’un moyen de faire de l’art, le « mail art » est un vecteur de communication. à côté de cette expression artistique à laquelle la poste, malgré elle, participe, des artistes ont puisé dans le registre postal pour y trouver leur inspiration.

Activités internationales

Dans la réalisation de son mandat, Manif d’art collabore à différents projets d’échanges nationaux et internationaux. Que ce soit dans le cadre de ses activités régulières ou dans le cadre de projets spéciaux, l’organisme participe à ces échanges afin de permettre la promotion de l’art actuel québécois en divers lieux de diffusion dans le monde entier. Ces collaborations développent également un réseau d’échanges privilégiés avec de grands événements et des institutions culturelles majeures de l’étranger, positionnant ainsi l’organisme parmi les acteurs de la scène internationale en arts visuels actuels.

À propos

Manif d’art est un organisme à but non lucratif aussi reconnu à titre d’œuvre de bienfaisance. Son principal mandat est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant la fine pointe des grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels. Par la réalisation d’activités s’adressant à des publics variés, l’organisme propose des cadres de création et de diffusion non conventionnels propres à alimenter des questionnements sur les nouveaux enjeux en art actuel.

Manif d’art joue un rôle rassembleur auprès des artistes de différentes notoriétés. L’organisme offre à ces derniers des contextes de création et de diffusion originaux dans le cadre des activités qu’il met sur pied et gère : Manif d’art – La biennale de Québec, la circulation d’œuvres à l’étranger, le volet Arts visuels, Arts médiatiques et Métiers d’art de la mesure Première Ovation et les Prix Videre en arts visuels. Par la diversité de ses propositions, il se veut être un outil de rétention pour les artistes de la région de Québec, cherchant à contrer l’exode de ses créateurs.

Présentation du directeur général et artistique

Fondateur de Manif d’art (anciennement Manifestation internationale d’art de Québec), Claude Bélanger, photographe autodidacte, vit et travaille à Québec où il occupe la fonction de directeur général et artistique de l’organisme. Cofondateur et coordonnateur de l’Œil de Poisson de 1985 à 1999, cofondateur de Mirabile Visu et de la coopérative de production et de diffusion en arts visuels et communautaire Méduse, il détient une scolarité de deuxième cycle en sociologie ainsi qu’un certificat de deuxième cycle en gestion de projet. Il s’est impliqué dans plusieurs associations artistiques et culturelles tant à l’échelle régionale, provinciale que nationale (notamment au CCRQCA, RCAAQ, RAAV, à la SODART et ANNDAC/RACA) en plus de s’être joint au jury de plusieurs événements et organismes.

Il a réalisé quelques expositions en tant que commissaire indépendant dont Bestiaire Mutant, Machines et Machines, Deux générations Deux sensibilités, Corpus, Latinos del Norte, le volet québécois de la 8e Bienal de Video & Nuevos Medios de Santiago, Les 15 ans des Prix Videre, 25 lauréats de Québec en arts visuels (Musée d’art contemporain de Baie St-Paul). Depuis 1989, à titre d’artiste, il a participé à plus de cent expositions entre autres en Belgique, en Bulgarie, au Canada, en France, en Italie, au Japon, à Madagascar, au Mexique et en Ukraine en plus d’avoir réalisé quelques projets permanents d’œuvres intégrés à l’architecture. Il est boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que du Conseil des Arts du Canada. En 2004, il recevait le Prix François-Samson, prix du développement culturel de la région de Québec.

Historique

Manif d’art (anciennement Manifestation internationale d’art de Québec) est né du besoin de la communauté artistique de voir se réaliser une activité d’envergure à caractère international dans le domaine des arts visuels à Québec. En réponse à cette demande, la première édition de Manif d’art – La Biennale de Québec, initiée par la direction de l’Œil de Poisson, est présentée à l’automne 2000. Fort du succès de cette première présentation, son instigateur, Claude Bélanger, fonde en janvier 2002 l’organisme Manif d’art afin de développer l’événement subséquent et d’en assurer la pérennité. En divers lieux du centre-ville de Québec, l’organisme propose respectivement en 2003, 2005 et 2008 les Manif d’art 2, 3 et 4. Le succès de ces biennales marque le positionnement de Manif d’art – La Biennale de Québec dans le paysage québécois et canadien des événements d’envergure internationale.

À partir de 2004, en plus de coordonner la biennale, Manif d’art s’implique plus activement sur la scène artistique de Québec; l’organisme gère la remise des Prix Videre et assure la présentation et la circulation des expositions des lauréats du Prix Paul-émile-Borduas. À partir de 2007, l’organisme présente Repérage, l’Expo-vente Loto-Québec visant à dresser un profil de la production artistique à Québec et à stimuler le marché de l’art au Québec.

Enfin, Manif d’art s’engage dans divers projets à l’extérieur du pays afin d’augmenter le rayonnement international des artistes québécois. L’organisme participe à la diffusion d’expositions de Jocelyne Alloucherie dans trois villes européennes en 2005 et 2006, puis supervise l’échange Québec-PACA (Provence, Alpes, Côte d’Azur) en 2004 et 2005. Il réalise une programmation canadienne de vidéo lors de Semana Francofona en 2004 au Chili et présente une programmation québécoise de vidéo dans le cadre de la 8e édition de la Bienal de Video y Nuevos Medios de Santiago au Chili en 2007. En 2008, l’organisme inscrit l’exposition québécoise Vue sur Québec à la programmation de la Liverpool Biennial en Angleterre, une des plus importantes biennales européennes.

Prix et distinctions

Année Prix et distinction
2012 La firme lg2, responsable du visuel de la Manif d’art 6, a reçu un prix dans la catégorie « Typographic poster – Single » dans le cadre des Prix Applied Arts pour la réalisation de l’affiche de la biennale.

 

2010 Finaliste pour le Prix Coup d’éclat! catégorie Brochures ou dépliants promotionnels.

Décerné par Festivals et événements Québec.

 

2009

Claude Bélanger est finaliste pour le Prix du rayonnement international.

Décerné par le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

2008 Finaliste pour le Prix Coup d’éclat! catégorie Affiche promotionnelle.

Décerné par Festivals et événements Québec.

 

2007 Finaliste pour le Prix Coup d’Éclat! catégorie Site Internet – Budget de moins de 500 000 $.

Décerné par Festivals et événements Québec, remis pour les campagnes promotionnelles des festivals et événements du Québec.

2006 Gagnant du Grand Prix du tourisme québécois pour la région de Québec, dans la catégorie Festival et événement touristique – Budget d’exploitation de moins de 1 M $.

Décerné par l’Office du tourisme du Québec.

Ce prix souligne l’engagement des entreprises du domaine touristique pour le positionnement du Québec comme destination touristique phare.

Manif d’art remporte le prix pour la place unique qu’elle occupe sur la scène culturelle locale et internationale. L’édition 2005 a réuni plus de 70 artistes et a eu un impact auprès de publics variés, contribuant ainsi à la diffusion des nouveaux courants en art actuel.

2005 Gagnant du Prix Ville de Québec, dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Décerné par la Ville de Québec.

Le Prix Ville de Québec vise à souligner le dynamisme, la qualité et l’originalité du travail d’un organisme ou d’un regroupement artistique culturel professionnel qui œuvre à Québec et dont la saison 2004-2005 a été déterminante.

 

 

2004

Claude Bélanger, fondateur et directeur de Manif d’art, gagne le Prix François-Samson (le Prix du développement culturel), dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Décerné par le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

L’événement a su toucher une grande variété de publics et a connu un succès remarquable auprès des 27 000 visiteurs qui l’ont fréquenté.

2004 Finaliste pour le Prix Ville de Québec, dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Le Prix Ville de Québec vise à souligner le dynamisme, la qualité et l’originalité du travail d’un organisme ou d’un regroupement artistique culturel professionnel qui œuvre à Québec. Il couvre la période du 1er septembre 2002 au 31 août 2003.