Archives pour l'étiquette biennale de Québec

Manifestation internationale d’art de Québec devient Manif d’art

Québec, le lundi 18 novembre 2013 – L’organisme Manifestation internationale d’art de Québec profite du déménagement dans ses nouveaux locaux à la Coopérative Méduse pour revoir son appellation. Désormais, l’organisme et la biennale internationale en art actuel qu’il présente utiliseront la même appellation : Manif d’art. C’est ce qu’a annoncé le président Me Louis Masson lors d’une soirée spéciale vendredi dernier, où la nouvelle image de marque a été lancée. Manif d’art – la biennale de Québec, avec sa vaste programmation d’expositions et d’activités, est l’un des plus grands festivals en art actuel au Canada.

Pour Me Masson, il s’agit d’une évolution naturelle et logique pour l’organisme : « Depuis sa première édition en 2000, notre biennale a pris beaucoup d’ampleur et sa notoriété est devenue supérieure à celle de notre organisme. C’est pourquoi nous avons décidé d’éliminer la distinction, parfois confondante, entre l’organisme et l’événement. Manif d’art projettera désormais une image forte, claire et accessible au public. »

La refonte d’identité a été effectuée en partenariat avec la firme lg2. L’image de marque et le logo ont été entièrement revus. Ils seront désormais utilisés sur l’ensemble des documents corporatifs. D’ailleurs, Manif d’art a déjà appliqué ce visuel dans les vitrines et la porte de son bureau sur la côte d’Abraham.

Manif d’art 7 – la biennale de Québec, dont la thématique porte sur la résistance, se tiendra du 3 mai au 1er juin 2014. Les organisateurs promettent une riche programmation d’expositions et d’activités hautes en couleur.

Biennale majeure en art actuel sur la scène canadienne, Manif d’art – la biennale de Québec présente le travail de près de 100 artistes provenant de tous les horizons. En plus des expositions, l’événement offre une pléiade d’activités évoluant autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. Plus de 30 organismes culturels contribuent à faire de ce festival international une expérience incontournable. Manif d’art – la biennale de Québec offre une vaste programmation qui plait tant aux curieux qu’aux spécialistes. La prochaine édition se tiendra du 3 mai au 1er juin 2014 et abordera le thème de la résistance.

Source :
Patrick Fournier
Directeur des communications
Manif d’art
communications@manifdart.org
418 524-1917

Manif d’art 7 : Appel de dossiers pour artistes canadiens

**En raison d’un problème technique survenu hier, nous acceptons les dossiers jusqu’à minuit ce soir, le 2 mai. Nous sommes désolés de ce contretemps.**

Version PDF

Manif d’art 7 – Mai et juin 2014
Commissaire : Vicky Chainey Gagnon
Thème : Résistance – Et puis, nous avons construit de nouvelles formes
Date butoir : 1er mai 2013

Manif d’art
Biennale majeure en arts visuels actuels sur la scène canadienne, la Manif d’art présente à Québec et en périphérie le travail de près de 100 artistes provenant de tous les horizons. Environ 30 organismes culturels et artistiques de la ville de Québec et de l’international collaborent à cette manifestation artistique incontournable se tenant de mai à juin tous les deux ans. En plus des expositions, l’événement offre une pléiade d’activités évoluant autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. La Manif d’art s’adresse au public spécialisé ainsi qu’aux visiteurs non initiés qui profitent d’un vaste volet destiné à la découverte de l’art actuel.

Thématique
Les lignes directrices de la Manif d’art 7, telles que définies par la commissaire Vicky Chainey Gagnon, se déploieront autour du thème de la résistance. L’événement commencera par une reconnaissance du rôle critique joué par les arts visuels et médiatiques dans la documentation de conflits et de manifestations de résistance. Comme l’indique la commissaire, leur contribution à l’expression de points de vue personnels sur la politique, la guerre, les injustices sociales et la condition humaine sera également examinée : « L’actualité est marquée par différentes vagues inquiétantes comme le fondamentalisme extrême, l’euphorie de la spéculation et de la consommation, combinés au chômage généralisé, aux crises bancaires et à la surchauffe des marchés boursiers, sans parler des enjeux écologiques. Dans le contexte très récent d’un effondrement économique planétaire, le moment semble propice pour jeter un coup d’œil sur les productions artistiques contemporaines qui parlent des modes d’articulation de la résistance aujourd’hui. »

La commissaire approfondira le thème en abordant les nombreuses tactiques et stratégies qui façonnent les pratiques radicales actuelles. Dans chacun des cas, c’est la fonction politique de l’art visuel, du cinéma, de la vidéo et de la performance qui sera examinée.

Commissaire
Vicky Chainey Gagnon est directrice/conservatrice de la Galerie d’art Foreman, établie à l’Université Bishop’s à Sherbrooke, au Québec. Elle détient un baccalauréat en cinéma et en histoire de l’art (Université Concordia, Montréal, 1999) et une maîtrise en études interdisciplinaires (York University, Toronto, 2005). Jusqu’en 2011, elle a poursuivi des recherches doctorales sur la muséologie citoyenne au Centre d’études interdisciplinaires sur la société et la culture de l’Université Concordia.

Depuis 2005, Vicky Chainey Gagnon a organisé plusieurs projets à la Galerie d’art Foreman dont la série de résidences internationales How Does Art Teach? En 2009, elle a lancé le Laboratoire communautaire d’art, un projet spécial de médiation visant à explorer d’un point de vue créatif les questions sociales urgentes actuelles et la façon dont elles affectent directement nos communautés. Ses essais et autres écrits ont paru dans ETC, dans Curator: The Museum Journal et dans des ouvrages publiés par l’Art Gallery of York University et l’Art Gallery of Nova Scotia. Elle a enseigné la muséologie dans le programme d’histoire et de théorie de l’art à l’Université Bishop’s et a fait partie de nombreux comités pour le Conseil des arts et des lettres du Québec, de même que pour le Conseil des arts du Canada.

Contenu du dossier numérique :

  • Une lettre d’intention ou de projet (maximum 250 mots) en formats Word ou PDF;
  • Un document de deux pages maximum expliquant votre démarche artistique;
  • 10 images en format JPG (72 dpi) ou PDF d’un maximum de 500 ko chacune,  accompagnées d’une liste descriptive comprenant le titre de l’œuvre, le médium, les dimensions et la date;
  • Un lien vers votre page web;
  • Un curriculum vitæ (maximum 5 pages) pour chaque participant en format Word ou PDF, comprenant ses coordonnées (adresse postale, date de naissance, citoyenneté, téléphone, courriel).

Détails :

  • Envoyer le dossier numérique à appel_call@manifdart.org avant le 1er mai 2013.
  • Seuls les dossiers respectant la thématique, conformes aux instructions et reçus avant la date limite seront acheminés à la commissaire.
  • Seuls les dossiers envoyés en format électronique seront acceptés. Les documents envoyés par la poste ne seront ni acheminés ni retournés.
  • Ne pas envoyer de vidéo par courriel. Fournir un lien permettant de le visionner en ligne.
  • Les collectifs doivent identifier un responsable.
  • Un accusé de réception sera transmis par courriel lors de la réception du dossier. Nous ne sommes pas responsables des dossiers non reçus.
  • Seuls les candidats dont le dossier a été sélectionné recevront une réponse.
  • Cet appel de dossiers ne concerne que les citoyens canadiens. La sélection des artistes étrangers se fait sur invitation seulement.

Renseignements :

appel_call@manifdart.org
1-418-524-1917

Manif d’art 7 : Vicky Chainey Gagnon est nommée commissaire

Communiqué PDF

Québec, le mardi 20 novembre 2012 – L’équipe de Manifestation internationale d’art de Québec est heureuse d’annoncer la nomination de la Sherbrookoise Vicky Chainey Gagnon au titre de commissaire de la Manif d’art 7. La notion de résistance sera au cœur de la thématique de cet événement majeur en arts visuels actuels. En mai et juin 2014, la biennale de Québec présentera une centaine d’expositions et d’activités.

Directrice/conservatrice de la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s de Sherbrooke, Vicky Chainey Gagnon est reconnue pour sa démarche novatrice et son intérêt pour les pratiques émergentes. Ses recherches sur la muséologie citoyenne l’ont menée vers de nouvelles formes de médiations culturelles mises de l’avant dans le cadre d’une série d’expositions présentée récemment. La Société des musées québécois lui a décerné le Prix Relève 2011 pour récompenser ses réalisations qui contribuent à l’avancement de la muséologie québécoise.

Une thématique axée sur la résistance
Les lignes directrices de la Manif d’art 7, telles que définies par la commissaire Vicky Chainey Gagnon, se déploieront autour du thème de la résistance. L’événement commencera par une reconnaissance du rôle critique joué par les arts visuels et médiatiques dans la documentation de conflits et de manifestations de résistance. Comme l’indique la commissaire, leur contribution à l’expression de points de vue personnels sur la politique, la guerre, les injustices sociales et la condition humaine sera également examinée : « L’actualité est marquée par différentes vagues inquiétantes comme le fondamentalisme extrême, l’euphorie de la spéculation et de la consommation, combinés au chômage généralisé, aux crises bancaires et à la surchauffe des marchés boursiers, sans parler des enjeux écologiques. Dans le contexte très récent d’un effondrement économique planétaire, le moment semble propice pour jeter un coup d’œil sur les productions artistiques contemporaines qui parlent des modes d’articulation de la résistance aujourd’hui. »

La commissaire approfondira le thème en abordant les nombreuses tactiques et stratégies qui façonnent les pratiques radicales actuelles. Dans chacun des cas, c’est la fonction politique de l’art, du cinéma, de la vidéo et de la performance qui sera examinée.

Biographie de la commissaire
Vicky Chainey Gagnon est directrice/conservatrice de la Galerie d’art Foreman, établie à l’Université Bishop’s à Sherbrooke, au Québec. Elle détient un baccalauréat en cinéma et en histoire de l’art (Université Concordia, Montréal, 1999) et une maîtrise en études interdisciplinaires (York University, Toronto, 2005). Jusqu’en 2011, elle a poursuivi des recherches doctorales sur la muséologie citoyenne au Centre d’études interdisciplinaires sur la société et la culture de l’Université Concordia, où elle a obtenu plusieurs bourses, dont celle du Fonds québécois de la recherche en société et culture, ainsi que celle du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Depuis 2005, Vicky Chainey Gagnon a organisé des projets à la Galerie d’art Foreman tels que Le temps s’inscrit à l’intérieur de l’image [1-3]; Above and Below (Adam David Brown, Martha Fleming/Lyne Lapointe, Inger Lise Hansen, Véronique La Perrière M., Penelope Stewart, Irene F. Whittome); Christina Battle : Mémoire classée; Charles Stankievech : Au-delà de l’arc-en-ciel, sous le radar; et Valeur (Cooke-Sasseville, Antoni Muntadas, Red Channels, Anton Vidokle & Julieta Aranda, WochenKlausur). Elle a également mis sur pied la série de résidences internationales How Does Art Teach?. En 2009, elle lance le Laboratoire communautaire d’art, un projet spécial de médiation visant à explorer d’un point de vue créatif les questions sociales urgentes actuelles et la façon dont elles affectent directement nos communautés.

Ses essais et autres écrits ont paru dans ETC, dans Curator: The Museum Journal et dans des ouvrages publiés par l’Art Gallery of York University et l’Art Gallery of Nova Scotia. Elle a enseigné la muséologie dans le programme d’histoire et de théorie de l’art à l’Université Bishop’s, et a fait partie de nombreux comités pour le Conseil des arts et des lettres du Québec, de même que pour le Conseil des Arts du Canada. En 2012, Vicky Chainey Gagnon participe à la résidence intitulée The Decapitated Museum au Banff Centre for the Arts.

Manif d’art
Biennale majeure en arts visuels actuels sur la scène canadienne, la Manif d’art présente à Québec et en périphérie le travail de près de 100 artistes provenant de tous les horizons. Environ 30 institutions et organismes culturels et artistiques de la ville de Québec et de l’international collaborent à cette manifestation artistique incontournable se tenant de mai à juin tous les deux ans. En plus des expositions, l’événement offre une pléiade d’activités évoluant autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. La Manif d’art s’adresse au public spécialisé ainsi qu’aux visiteurs non initiés qui profitent d’un vaste volet destiné à la découverte de l’art actuel. La biennale est mise sur pied par l’organisme Manifestation internationale d’art de Québec.

Précédentes éditions
Manif d’art – L’ornementation – Du 1er septembre au 15 octobre 2000
Commissaire : Andrée Daigle

Manif d’art 2 – Bonheur et simulacres – Du 1er au 31 mai 2003
Commissaire : Bernard Lamarche

Manif d’art 3 – Cynismes ? – Du 1er mai au 12 juin 2005
Commissaire : Patrice Loubier, co-commissaire : André-Louis Paré

Manif d’art 4 – Toi/You, la rencontre – Du 1er mai au 15 juin 2008
Commissaire : Lisanne Nadeau

Manif d’art 5 – Catastrophe ? Quelle catastrophe ! – Du 1er mai au 13 juin 2010
Commissaire : Sylvie Fortin

Manif d’art 6 – Machines – Les formes du mouvement – Du 3 mai au 3 juin 2012
Commissaire : Nicole Gingras

Organisme présentateur
Manifestation internationale d’art de Québec est un organisme à but non lucratif aussi reconnu à titre d’œuvre de bienfaisance. Son principal mandat est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant la fine pointe des grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels. Par la réalisation d’activités s’adressant à des publics variés, l’organisme propose des cadres de création et de diffusion non conventionnels propres à alimenter des questionnements sur les nouveaux enjeux en art actuel. L’organisme met sur pied et gère plusieurs projets : la Manif d’art, l’AutocART des arts visuels, la circulation d’œuvres à l’étranger, le volet Arts visuels, Arts médiatiques et Métiers d’art de la mesure Première Ovation et les Prix Videre en arts visuels.

 

Source et relations de presse hors Québec :
Patrick Fournier, Manifestation internationale d’art de Québec, 418-524-1917, communication@manifdart.org

Relations de presse Québec et régions :
Marie-Ève Charlebois, Communications Sira ba, 418-524-4648, marie-eve@sira-ba.com

Relations de presse Montréal :
Marie Marais, 514-845-2821, marais@cooptel.qc.ca

20e Prix Videre en arts visuels : Dévoilement des finalistes

Manifestation internationale d’art de Québec annonce aujourd’hui le nom des artistes en nomination pour les Prix Videre en arts visuels. Ces récompenses soulignent le talent des créateurs de la région de Québec à différents stades de leur carrière. La remise de ces prix aura lieu lors de la cérémonie des Prix d’excellence des arts et de la culture le mardi 27 novembre prochain.

 

Prix Videre Relève en arts visuels

Ce prix est accordé à un ou une artiste de la scène émergente, dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique de la saison 2011-2012, dans la région de Québec. Voici les finalistes :

Sylvie Larouche pour son exposition Les théâtres identitaires présentée du 14 octobre au
13 novembre 2011 au centre VU PHOTO;
Catherine Blanchet pour sa série Mandalas présentée dans le cadre de l’exposition Kaléidoscopies : les frissons du réel du 25 novembre au 23 décembre 2011 à la Galerie Tzara;
Péio Éliceiry pour son exposition Le Monument présentée du 20 octobre au 13 novembre 2011 à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval.

 

Prix Videre Création en arts visuels (anciennement Prix Videre Événement)
Ce prix est remis à un ou une artiste dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique de la saison 2011-2012, dans la région de Québec. Voici les finalistes :

Virginie Mercure pour son exposition XYZ présentée du 10 novembre au 10 décembre 2011 à Regart, centre d’artistes en art actuel situé à Lévis;
Dgino Cantin pour son exposition Mon corps est une planète présentée du 26 janvier au 26 février 2012 à Regart, centre d’artistes en art actuel situé à Lévis;
Giorgia Volpe pour ses expositions Méandres et MOUVOIR/S’ÉMOUVOIR : Projet Rose des vents respectivement présentées du 13 janvier au 12 février 2012 au centre VU PHOTO et du 8 mai au
10 juin 2012 à la Galerie de la bibliothèque Gabrielle-Roy.

 

Prix Videre Reconnaissance en arts visuels
Ce prix est attribué à un ou une artiste s’étant distingué(e) pour l’excellence, l’originalité et la qualité remarquable de ses œuvres et couronne la carrière d’un ou d’une artiste d’ici. Le nom du gagnant ou de la gagnante sera connu lors de la cérémonie de remise des prix.

Chacun des lauréats des Prix Videre en arts visuels recevra une bourse de 500 $ remise par Manifestation internationale d’art de Québec ainsi que par ses commanditaires : la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

 

Orchestrés par Manifestation internationale d’art de Québec, les Prix Videre en arts visuels sont décernés annuellement dans le cadre de la cérémonie des Prix d’excellence des arts et de la culture, un événement produit et réalisé par le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Attribués après un appel de dossiers ou par un jury de pairs ayant visité les expositions réalisées dans la région de Québec au cours de la saison, les Prix Videre en arts visuels reconnaissent le talent créatif des artistes régionaux depuis 1993. Le mot videre provient du latin classique et a évolué pour devenir le verbe « voir ». Ces prix sont rendus possibles grâce au soutien de la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et de la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

 

 

Communiqué général des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Communiqué de l’ensemble des finalistes des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Manif d’art 6 : les machines ont conquis le public

Québec, le jeudi 7 juin 2012 – C’est dimanche 3 juin 2012 qu’a pris fin la 6e édition de la Manif d’art sous le thème Machines – Les formes du mouvement choisi par la commissaire Nicole Gingras. Les organisateurs de la biennale de Québec se réjouissent du succès de l’événement qui a permis aux milliers de visiteurs de suivre le parcours artistique et de participer aux nombreuses activités présentées du 3 mai au 3 juin 2012 à Québec, Lévis et Wendake.

L’Espace 400e Bell, situé dans le Vieux-Port de Québec, a été cette année le lieu central de l’événement. Claude Bélanger, directeur général et artistique de l’organisme présentateur de la biennale, en est très heureux : « Non seulement ce bâtiment a permis d’offrir d’excellentes conditions d’exposition aux artistes invités, mais il nous a procuré une visibilité accrue, surtout auprès de touristes internationaux. » Il ajoute que l’utilisation de ce lieu permet de situer avantageusement la Manif d’art dans le réseau mondial des biennales et aide à positionner la région de Québec comme destination culturelle.

Pour Nicole Gingras, son expérience comme commissaire a été des plus stimulantes : « Réfléchir aux enjeux des pratiques actuelles en arts visuels et médiatiques sous le thème de la machine en réunissant plus de 40 artistes de divers pays et de tout âge m’a permis de montrer à quel point les artistes sont des chercheurs, des penseurs, des inventeurs et des visionnaires. Je suis persuadée que cet aspect essentiel de la pratique artistique a été compris par tous celles et ceux qui ont visité les différents lieux d’expositions et qui ont participé aux multiples événements de la Manif d’art 6. »

La biennale a pu compter également sur l’appui de ses 14 collaborateurs pour diffuser le travail des artistes choisis par la commissaire. En plus des expositions, la programmation officielle la Manif d’art a offert pendant plus de 4 semaines des conférences, des classes de maître ainsi que des visites guidées publiques et scolaires. Par ailleurs, elle a présenté sur trois jours un important volet d’actions, de performances et de concerts, sous la direction d’Eric Mattson, commissaire invité. Plusieurs organismes ont également mis sur pied une multitude d’activités satellites : remise de prix, lancements, projections, encan, émissions en direct, expositions, etc.

Manif d’art 6 en chiffres

En tout, la biennale a rassemblé près de 80 artistes provenant de plus de 10 pays. Leur travail a été présenté dans 31 lieux, dont les grandes institutions culturelles de Québec et plusieurs centres d’artistes. La mesure Première Ovation a présenté une série de 6 classes de maître ainsi qu’une rencontre avec l’Américain Mark Pauline. Environ 300 élèves des niveaux primaire à universitaire ont visité la biennale en groupe et participé aux ateliers scolaires de création présentés en collaboration avec Télé-Québec. Plus de 100 personnes ont contribué à l’événement comme employés, stagiaires et bénévoles. Un décompte sommaire permet d’estimer l’achalandage de la Manif d’art 6 à plus de 56 000 visites (en date du 3 juin 2012). En comparant ce chiffre avec celui de l’édition de 2010, qui a duré 12 jours de plus, les organisateurs se disent très satisfaits, d’autant plus que la Manif d’art 5 comptait davantage d’œuvres extérieures.

Expositions prolongées

L’installation Excroissances, présentée au Grand Théâtre de Québec, est prolongée exceptionnellement jusqu’au vendredi 6 juillet 2012. Créée pour l’entrée des artistes et pour l’entrée du Conservatoire, cette œuvre cinétique est visible dès la tombée du jour du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-Amable, derrière le bâtiment. Également, comme annoncé précédemment par le Musée de la civilisation, Diane Landry – Correspondances, présentée au Musée de l’Amérique française, se poursuit jusqu’au dimanche 12 août 2012. Cette exposition introduit le visiteur à un espace habité par différentes machines et inventions mises en relation avec des sculptures et des installations de l’artiste réalisées entre 1996 et 2012. Enfin, l’activité satellite de la Manif d’art 6 Transfert/Trans-FAIRE, exposition répartie dans 4 bibliothèques de Québec, sous le commissariat d’Anne-Sophie Blanchet, se termine bientôt. Consultez l’application mobile disponible pour iPhone et Android et le site Web de l’événement au www.manifdart.org/manif6 pour connaître les détails.

Prochaine édition en 2014

L’organisme Manifestation internationale d’art de Québec, présentateur de la Manif d’art, travaille déjà depuis quelques mois sur la tenue de la 7e édition de la biennale. La thématique et le nom de la prochaine ou du prochain commissaire seront dévoilés à l’automne prochain. Par ailleurs, les organisateurs ont entrepris les démarches afin d’occuper à nouveau l’Espace 400e Bell en 2014.

Il est important de souligner la première collaboration de plusieurs organismes : le Musée de l’Amérique française a accueilli une artiste de la sélection officielle et le Musée huron-wendat de Wendake ainsi que le Grand Théâtre de Québec, le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions, la Maison Hamel-Bruneau, le Palais Montcalm, le Centre SAGAMIE et Vidéo Femmes se sont joints aux activités satellites cette année. Enfin, le moment est propice pour remercier les partenaires publics et privés, les collaborateurs et organisateurs d’activités satellites, les représentants des médias, les membres du C.A., l’équipe de Manifestation internationale d’art de Québec, les stagiaires et bénévoles, l’équipe de l’Été Techno et, bien sûr, le public qui est toujours aussi fidèle.

– 30 –

 

Source : Patrick Fournier, coordonnateur aux communications, Manif d’art, 418 524-1917, communication@manifdart.org