Archives par mot-clé : inter

Fondation

La Fondation Manif d’art internationale de Québec fut développée afin d’assurer la pérennité des événements organisés par Manif d’art , notamment Manif d’art – La biennale de Québec et les Prix Videre.

Ce fonds a pour objectifs de :

  • Réaliser des activités d’animation et de médiation auprès du grand public, des publics communautaire et scolaire ainsi qu’auprès des groupes marginalisés
  • Contrer l’exode des artistes et encourager la relève artistique de Québec
  • Faire connaître les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels
  • Proposer des cadres de création et de diffusion originaux aux artistes et aux publics
  • Susciter des questionnements sur les nouveaux enjeux de l’art actuel, en proposant des conférences, des colloques, des causeries, etc.

Aujourd’hui, un autre défi s’ajoute à la liste de l’organisme : créer un centre d’exposition permanent en art contemporain à Québec.

En donnant à La Fondation Manif d’art internationale de Québec , vous soutiendrez ainsi l’organisme dans la poursuite de ses objectifs, génèrerez des retombées intéressantes pour la communauté artistique de Québec et bénéficiez vous-même d’avantages particuliers.

PLUSIEURS FAÇONS DE DONNER :

Faites-nous parvenir un chèque libellé à l’ordre de Manif d’art accompagné du formulaire de don dûment remplis au :

600, côte d’Abraham 
Québec (Québec)
G1R 1A1

Transmettez-nous votre don par l’intermédiaire de PayPal.




Effectuez votre paiement par l’intermédiaire de CanaDon, une fondation philanthropique voué à la collecte de dons en ligne pour les organismes de bienfaisance enregistrés à l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Effectuez votre paiement par l’intermédiaire de la Fondation communautaires du grand Québec, un organisme philanthropique qui regroupe des dons, petits et grands, dans un fonds permanent afin de répondre aux besoins présents et futurs de notre collectivité.

LA FONDATION MANIF D’ART INTERNATIONALE DE QUÉBEC REMERCIE TOUS LES DONATEURS QUI ONT GÉNÉREUSEMENT APPUYÉ SA CAUSE :

CONSTELLATION (10 000 $ ET PLUS)

  • André Fortin
  • Aude Lafrance Girard

1 000 $ à 4 999 $

  • Ivan Binet

500 $ à 999 $

  • Denise Blackburn
  • Michel Goulet
  • Thérèse Guy
  • Karen Pick

100 $ à 499 $

  • Éveline Boulva
  • Ève Cadieux
  • François Chevalier
  • Donald Darby
  • Isabelle Dubois
  • Véronique Isabelle
  • Félix Leblanc
  • Lucie Lefebvre
  • Pierre Mainguy
  • Gilles Marcotte
  • Lauréat Marois
  • Aline Martineau
  • Reno Salvail
  • Helga Schlitter
  • Pierre Thibault
  • Bill Vincent
  • Joyce Yahouda

Art postal [2003]

COMPLÉTEMENT TIMBRÉ !

Présentée à Québec dans le cadre de la Manif d’art 2, du 22 avril au 18 mai 2003, à la bibliothèque Gabrielle-Roy, l’exposition internationale Complètement timbré! fut réalisée en collaboration avec l’Institut Canadien de Québec et Jean-Claude Gagnon du Collectif Réparation de Poésie (1).

L’exposition regroupait les productions de plus de 300 artistes de provenances et d’horizons divers : Afrique, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Espagne, France, Italie, Portugal, et bien plus. En tout, des artistes de 38 pays ont répondu à l’appel. Les œuvres conçues en rapport avec le thème « Bonheur et simulacres », empruntaient la forme de carte postale (4 x 6) et prenaient l’allure de timbres d’artistes, de poésie visuelle, de collages, de travail informatique, d’œuvres graphiques, de photographies, et de peintures. Le public et les réseaux scolaires étaient invités à venir réaliser sur place des œuvres d’art postal et les afficher dans le hall de l’exposition.

(1) Le collectif Réparation de Poésie est un organisme sans but lucratif qui œuvre depuis 1986. Son mandat est de créer des liens entre la poésie et les arts visuels et d’implanter l’art postal international à Québec et en régions. Pour atteindre ces buts, il organise tous les deux ans un événement majeur (événement Réparation de Poésie) avec ses volets exposition et performance, ses ateliers « poésie nature en régions », à l’occasion desquels la nature est confrontée à la poésie.

Accéder aux cartes postales >

L’ART POSTAL ET SES ORIGINES

Les liens que le milieu des arts a tissés avec celui de la poste ne date pas d’hier. En effet, plusieurs artistes ont eu recours à la poste pour diffuser leurs œuvres.

Entre la poste et l’art, il y a une étroite complicité. On se souvient des adresses en forme de quatrains que Mallarmé écrivait sur ses enveloppes. Avec Chaissac, Picasso, Matisse, Léger, Braque et bien d’autres artistes qui décoraient leurs missives, la lettre elle-même devient un support de la création artistique. Cette seconde nature donnée à la lettre, on la doit aux Dadaïstes et Futuristes qui, dans les années vingt, échangent des envois poétiques, des collages, des lettres dont l’adresse était rédigée sous forme de rébus. Héritiers de ces courants artistiques et en butte à l’art officiel des galeries, des créateurs, dans les années soixante, utilisent l’institution postale comme moyen de diffusion de leurs œuvres. Ainsi, des enveloppes décorées de tampons, des vignettes personnalisées ainsi que des objets insolites voyagent par la poste. Plus qu’un moyen de faire de l’art, le « mail art » est un vecteur de communication. à côté de cette expression artistique à laquelle la poste, malgré elle, participe, des artistes ont puisé dans le registre postal pour y trouver leur inspiration.

Invitation – Expositions dans les bibliothèques

Pour une deuxième année, l’AutocART des arts visuels se joint à QUÉBEC EN TOUTES LETTRES et présente une exposition en lien avec le thème du festival littéraire, qui célèbre cette année l’œuvre de l’écrivain Réjean Ducharme. Pour l’occasion, la commissaire invitée Pascale Gagné Lévesque s’est inspiré de l’univers fascinant de Roch Plante, pseudonyme de Ducharme en arts visuels, en réunissant le travail de cinq artistes de Québec sous la bannière MatièreS à création.

Au cours du mois d’octobre, le festival QUÉBEC EN TOUTES LETTRES permettra d’exposer en solo le travail de ces cinq artistes dans certaines bibliothèques de la Ville de Québec. Ces expositions seront présentées du 1er au 26 octobre 2011 aux endroits suivants :

BIBLIOTHÈQUE CANARDIÈRE
ALINE MARTINEAU / Boîtes

Dans le cadre de cette exposition présentée à la bibliothèque Canardière, Aline Martineau invite le spectateur à se glisser à l’intérieur d’univers intimes et singuliers dans lesquels se rencontrent divers personnages et objets. Fabriqués à l’aide de boîtes de carton entièrement revisitées, l’artiste appelle notre imaginaire ainsi que nos sensations par ces lieux aux allures de théâtres à petite échelle.


BIBLIOTHÈQUE COLLÈGE-DES-JÉSUITES

PASCALE BONENFANT / Nuage et calculs

Une poésie à la fois littéraire et visuelle émane des collages de petits formats que présente Pascale Bonenfant dans cette exposition se tenant à la bibliothèque du Collège-des-Jésuites. De nouveaux messages suggestifs ou tout simplement énigmatiques sont créés par l’association des formes, des motifs et des mots. Ces bribes, dans un ensemble, permettent ainsi un voyage dans l’imaginaire et le fantastique.


BIBLIOTHÈQUE SAINT-JEAN-BAPTISTE

LAURENT GAGNON / Temples

Les œuvres de Laurent Gagnon, présentées à la bibliothèque Saint-Jean- Baptiste, invitent une fois de plus à prendre conscience de notre environnement social ainsi que des images et des symboles qui le caractérise ; il s’en trouve une référence aux exagérations de notre société de consommation. Venez découvrir ce site permettant d’apprécier les «Temples» que nous propose l’artiste.


BIBLIOTHÈQUE CHARLES-H.-BLAIS

DGINO CANTIN / De part et d’autre

Dgino Cantin nous propulse dans un monde imaginaire peuplé de sculptures hybrides grâce à cette exposition présentée à la bibliothèque Charles-H.-Blais. L’artiste sonde notre rapport à l’objet par les diverses associations entre les fragments d’objets trouvés et recyclés qui caractérisent  ses œuvres empreintes de surprises éveillant ainsi l’œil et l’esprit.


BIBLIOTHÈQUE LE TOURNESOL

MATHIEU FECTEAU / Sculptures sonores pour bibliothèques et autres machines transcendantes

Mathieu Fecteau prend plaisir à réfléchir au rapport que l’homme entretient avec l’objet. Dans le cadre de cette exposition présentée à la bibliothèque Le Tournesol, venez découvrir l’ingéniosité de l’artiste grâce à ses sculptures-machines fascinant par leur complexité et requérant bien souvent la participation active du spectateur.

__________________________

Originaire de la Gaspésie, la commissaire invitée Pascale Gagné Lévesque vit et travaille à Québec. Après des études dans le domaine des arts visuels, elle termine un baccalauréat en histoire de l’art, et poursuit ensuite à la maîtrise dans le même domaine, à l’Université Laval. Ses recherches portent plus particulièrement sur le portrait ainsi que sur la photographie. à la suite de plusieurs expériences en enseignement de l’histoire de l’art, le commissariat d’expositions est la prochaine avenue qu’elle désire explorer.

à surveiller : des rencontres avec les artistes auront lieu dans chacune des bibliothèques le dimanche 16 octobre 2011 à 14h00. C’est un rendez-vous à ne pas manquer !

Du 17 septembre au 30 octobre, des ateliers créatifs exclusifs et gratuits, en lien avec la thématique du festival, sont spécialement élaborés par l’équipe de l’AutocART des arts visuels. Le grand public est invité à s’inscrire à l’atelier Récupération créative par le biais du réseau des bibliothèques de la Ville de Québec.

_____

L’AutocART des arts visuels est un projet de développement de public produit par la Ville de Québec et réalisé par Manifestation internationale d’art de Québec. Ce véhicule aménagé en lieu d’exposition parcourt tous les arrondissements de la Ville de Québec et vise à rendre la culture plus accessible à la population dans le but d’augmenter sa participation aux activités artistiques. L’AutocART des arts visuels a été inauguré le 26 mai 2009 à la Place de l’Université du Québec et, depuis ce jour, près de 20 000 personnes l’ont visité gratuitement.

_____

Source : Mary-Pierre Belzile
Chargée de projet, l’AutocART des arts visuels
418 524-1917 /
Pour plus de renseignements et pour suivre les sorties publiques de l’AutocART visitez le www.lautocart.com.

Exposition de l’artiste Annie Lalande

DU 5 SEPTEMBRE AU 30 OCTOBRE
À LA GALERIE BANQUE NATIONALE GROUPE FINANCIER DU PALAIS MONTCALM

Québec, le 5 septembre 2011 – Du 5 septembre au 30 octobre 2011, l’artiste Annie Lalande présente Whispering grounds à la Galerie Banque Nationale Groupe financier du Palais Montcalm. Le vernissage de cette exposition aura lieu le vendredi 16 septembre à 18h30. Rappelons que cette exposition est présentée en collaboration avec Manifestation internationale d’art de Québec.

Avec Whispering grounds, Annie Lalande présente une série de 13 dessins au graphite de grand format. Ce projet s’inspire de la réalité personnelle biraciale de l’artiste et de la richesse de cette double ethnicité. Dans le cadre de cette exposition, cette artiste aborde les thèmes de l’origine, de l’identité, de la mixité, de l’hybridation et du métissage. Annie Lalande superpose les plans et joue avec l’échelle des formes. Elle crée des passages et des profondeurs dans le glissement des ombres et lumières. Elle expérimente les supports longs et étroits, examine en quoi la verticalité du support participe à l’image, la compose et la construit. Sur le papier, les choses vont et viennent, apparaissent et disparaissent; la réalité devient éphémère tout comme cette double ethnicité qui l’habite.

Annie Lalande
Née en 1975, Annie Lalande a grandi dans un petit milieu rural franco ontarien. à travers un parcours ponctué de voyages, cette artiste d’origine canadienne et afro-trinidadienne a obtenu en 2001 un Baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval. Elle a participé également à divers événements artistiques au Québec, en Ontario, en France, en Israël et à Trinidad & Tobago. Depuis 2010, tout en se consacrant avec passion à l’éducation de ses trois enfants, elle effectue un important retour à la création. Son travail évoque un univers esthétique intimiste dans lequel il est question d’espaces insaisissables qui donnent lieu à des jeux d’apparence et de métamorphose, de mouvance et d’ambiguïté. Annie Lalande vit et travaille à Québec.

Thématique: Whispering grounds
Date : du 5 septembre au 30 octobre 2011
Lieu : Galerie Banque Nationale Groupe financier au Palais Montcalm
995, Place d’Youville, Québec, G1R 3P1

Vernissage : vendredi 16 septembre à 18h30

Heures d’ouverture : ouverte au public uniquement
lors de la tenue d’événements au Palais Montcalm

Information : 418 641-6040

Inauguration de l’exposition MatièreS à création

Manifestation internationale d’art de Québec est heureux de vous inviter à l’inauguration de la nouvelle exposition de l’AutocART des arts visuels MatièreS à création le lundi 27 juin 2011 de 11 h à 17 h au Jardin de Saint-Roch à Québec. Des visites guidées avec les artistes et la commissaire seront offertes tout au long de la journée ainsi que des activités de création gratuites en extérieur. L’équipe de l’AutocART des arts visuels en profitera également pour récupérer des matières recyclables, et ce, à des fins de futures activités.

 

 

 

INAUGURATION POUR LES MÉDIAS ET LE PUBLIC

Lundi 27 juin 2011 de 11 h à 17 h
au Jardin de Saint-Roch à Québec

Visites guidées avec les artistes et la commissaire, ateliers de création en extérieur et récupération de matières réutilisables

Pour cette 5e exposition collective, l’AutocART des arts visuels se joint au festival Québec en toutes lettres présenté par L’Institut Canadien de Québec. La commissaire invitée, madame Pascale Gagné Lévesque, s’inspire du personnage fascinant de Roch Plante, alter ego de Réjean Ducharme, œuvrant en arts visuels, afin de présenter des artistes qui ont une pratique s’inscrivant dans la thématique de la récupération :

« Gravitant autour du thème de la récupération, lequel est omniprésent dans le travail de Roch Plante, les artistes de cette exposition sondent le rapport de l’homme à l’objet et à l’environnement. »

Elle nous propose donc MatièreS à création, réunissant 5 artistes de Québec travaillant de façon différente et complémentaire l’objet et la matière première, selon tous types de médiums.

Pascale Bonenfant, Dgino Cantin, Mathieu Fecteau, Laurent Gagnon et Aline Martineau s’approprient ainsi l’AutocART des arts visuels pour les 6 prochains mois présentant sculptures, sérigraphies ou collages. C’est une exposition haute en couleur et en émotion où le spectateur aimera se questionner et s’émouvoir. Le travail des artistes réalisé selon des critères de récupération et de réutilisation est inspiré et inspirant, donnant à découvrir des œuvres tantôt ludiques, tantôt critiques, mais toujours remplies de vérité.

L’AutocART des arts visuels est un projet de développement de public produit par la Ville de Québec et réalisé par Manifestation internationale d’art de Québec. Ce véhicule aménagé en lieu d’exposition parcourt tous les arrondissements de la Ville de Québec et vise à rendre la culture plus accessible à la population dans le but d’augmenter sa participation aux activités artistiques. L’AutocART des arts visuels a été inauguré le 26 mai 2009 à la Place de l’Université du Québec et, depuis ce jour, près de 20 000 personnes l’ont visité gratuitement.

Pour plus de renseignements, et pour suivre les sorties publiques de l’AutocART visitez le www.lautocart.com

– 30 –

Renseignements :
Christian Talbot, chargé de projet de l’AutocART des arts visuels /
418 524-1917 /