Archives par mot-clé : Manif d’art 5

Équipe et Conseil d’Administration

Conseil d’administration

Manif d’art a été fondé dans un but d’ouverture sur la communauté. Son conseil d’administration se compose donc de membres provenant des milieux culturel et privé.

Patrick Turmel
Président
Professeur agrégé à l’Université Laval

Martin Boisseau
Vice-Président
Professeur au Cégep de Sainte-Foy

Hélène Bernier
Secrétaire
Gestionnaire, conceptrice et artiste

Caroline Ferland
Trésorière
Associée en certification

André Fortin
Administrateur
Entrepreneur

Andrée Laliberté
Administratrice
Artiste

Claude Bélanger
Administrateur
Directeur général et artistique de Manif d’art

Membres de l’équipe

Manif d’art possède une équipe exécutive compétente et dynamique, composée de gens de la région de Québec impliqués dans le milieu de l’art.

Claude Bélanger
Directeur général et artistique

Catherine Baril
Directrice de production

Élise Glück
Directrice administrative

Émilie Poracchia
Directrice des communications et du marketing

Jeffrey Poirier
Adjoint administrative

Francine Chabot
Comptabilité

 

Vous voulez faire un stage?

Lors de la production de ses événements, l’équipe de Manif d’art supervise jusqu’à une trentaine de professionnels spécialisés dans différents domaines (commissariat, montage d’exposition, supervision d’équipe, gardiennage, animation jeunesse, gestion de chantiers, accueil, relations de presse, coordination). L’organisme reçoit également, à l’occasion, des stagiaires de l’étranger.

Dans le cadre de ses opérations régulières, Manif d’art est fière de pouvoir recevoir des étudiants et des diplômés universitaires dans le cadre de stages professionnels.

Ces stages non-rémunérés* permettent une consolidation des compétences et offrent une expérience de travail au sein d’un organisme engagé dans des projets locaux et internationaux dans le domaine des arts visuels et de l’événementiel. La durée du stage peut varier selon la demande, mais doit au minimum être d’une durée de 1 mois. Les jours de travail peuvent être répartis sur 4 ou 5 jours par semaine.

Faites parvenir votre demande en tout temps en utilisant le formulaire de la page nous joindre.

*L’organisme est dans l’impossibilité de rémunérer le stagiaire, mais peut appuyer celui-ci dans des démarches d’auto-financement.

La Biennale

Biennale majeure en arts actuels sur la scène canadienne, Manif d’art présente à Québec et en périphérie le travail de près de 100 artistes provenant de tous les horizons. Environ 30 organismes culturels et artistiques de la ville de Québec et de l’international collaborent à cette manifestation artistique incontournable se tenant de mai à juin tous les deux ans. En plus des expositions, l’événement offre une pléiade d’activités évoluant autour d’un thème central, exclusif à chaque édition. Manif d’art s’adresse au public spécialisé ainsi qu’aux visiteurs non initiés qui profitent d’un vaste volet destiné à la découverte de l’art actuel.

Les artistes qui souhaitent participer à la biennale sont priés de consulter cette page.

Manif d’art 7
Résistance – Et puis, nous avons construit de nouvelles formes
Commissaire : Vicky Chainey Gagnon
3 mai au 1er juin 2014

Manif d’art 6
Machines – Les formes du mouvement
Commissaire : Nicole Gingras
3 mai au 3 juin 2012
Liste des artistes

Manif d’art 5
Catastrophe ? Quelle catastrophe !
Commissaire : Sylvie Fortin
1er mai au 13 juin 2010
Liste des artistes

Manif d’art 4
Toi/You, la rencontre
Commissaire : Lisanne Nadeau
1er mai au 15 juin 2008
Liste des artistes

Manif d’art 3
Cynismes?
Commissaire : Patrice Loubier, co-commissaire : André-Louis Paré
1er mai au 12 juin 2005
Liste des artistes

Manif d’art 2
Bonheur et simulacres
Commissaire : Bernard Lamarche
1er au 31 mai 2003
Liste des artistes

Manif d’art
L’ornementation
Commissaire : Andrée Daigle
1er septembre au 15 octobre 2000
Liste des artistes

Dernière chance pour la Manif d’art 5

Si vous ne faites toujours pas partie des milliers des personnes qui ont déambulé dans les rues du centre-ville de Québec afin de voir ou de revoir les œuvres d’une cinquantaine d’artistes de renommée internationale, les organisateurs de la Manif d’art 5 vous invitent à le faire cette fin de semaine marquant la clôture de l’événement. Et pour vous convaincre de plonger dans des univers artistiques inspirés par la thématique Catastrophe? Quelle catastrophe!, vous trouverez, ici, un 3$ de rabais applicable sur le coût du laissez-passer simple ou double.

Aussi, soyez parmi les 200 premiers visiteurs de Place Québec ce samedi et recevez gratuitement un CD du collectif Jump Ship Rat, œuvre sonore de la biennale de Québec où la catastrophe se traduit en sons.

Dernière semaine pour la Manif d’art 5

La biennale de Québec se terminant ce dimanche, il ne reste que cinq jours pour profiter de certaines expositions et activités offertes dans les quartiers centraux de la ville de Québec et à Lévis. Parce que certaines œuvres seront éminemment démantelées, il devient pressant d’assister à la Manif d’art 5 afin de voir ou de revoir les joyaux de la programmation, parmi lesquelles plusieurs pièces inédites.

 

Quinze artistes incontournables à Place Québec

880, avenue Honoré-Mercier

 

Que ce soit par l’installation de Brendan Fernandes finaliste du Sobey Art Award 2010, par l’incontournable Mourir Enfin du duo québécois Cooke-Sasseville, par la machine à sang de Daniel Joseph Martinez, par les fresques géantes de la jeune québécoise Amélie Laurence Fortin, par les scènes avant/après d’une orgie gaie de Christodoulos Panayiotou ou par les multiples univers où la catastrophe se fait omniprésente, Place Québec est sans contredit un incontournable de l’événement.

« Quant à l’installation Mourir Enfin ! du duo Cooke-Sasseville, elle a rejoint et même dépassé nos attentes, devenant l’une des œuvres phares de cette biennale. » S. Hudon, Voir Québec

 

“As a native New Yorker, I have to say that the most remarkable aspect of the Biennial was the use of space, the primary location being in a (mostly) abandoned shopping mall in the city center. The combination of deserted or bankrupt stores, retro details (complete with kitsch signage and columns that looked like disco balls), the faint smell of Chinese food, and wide hallways with low-hanging fluorescent fixtures lent itself to the installation more than I could have expected.’ Jarrett Gregory, Curatorial Associate, NEW MUSEUM

Toujours dans les lieux centraux de la Manif d’art 5, l’œuvre filmique de Johan Grimonprez, présentée au 735 rue Saint-Joseph Est, constitue l’un des projets phares de cette cinquième biennale de Québec. L’horaire des visionnements est disponible au www.manifdart.org. Récipiendaire du prestigieux Guggenheim Fellowship, l’artiste Michael Jones McKean présente également une installation en ce même lieu.

 

Les collaborateurs

 

Des douze collaborateurs à la programmation, sept ont toujours des expositions en cours. La Bande Vidéo, L’œil de Poisson, VU, La Chambre Blanche, le Centre d’artistes Regart, le Musée de la Civilisation et Le Lieu présentent, à ce jour encore et jusqu’à dimanche, la vision catastrophique d’artistes de disciplines variées. Le public est invité à parcourir la ville à la recherche de drapeaux roses indiquant les lieux d’exposition.

« Difficile de savoir où donner de la tête : l’art actuel est partout !! Dans tous les recoins et dans les lieux les plus surprenants, des œuvres ont littéralement envahi Québec. » Nadia Ross, Le Soleil

 

Œuvres extérieures

 

L’œuvre La Chambre Claire/Dommages causés, de l’artiste québécois Patrick Altman, qui a investit la cour de la Maison Henry-Stuart et qui consiste en un poétique projet photographique, impose un détour. Et, dans la veine des projets extérieurs à ne pas manquer, l’installation du duo d’artistes québécois Doyon/Demers qui réussi plus qu’adroitement à faire expérimenter le vide par ses conteneurs maritimes accostés tout près du Marché du Vieux-Port. Il importe également de passer à la place de l’Assemblée-Nationale pour voir l’audacieuse structure lumineuse de l’artiste français Laurent Grasso.

« [M]es coups de cœur de la fin de semaine vont majoritairement, et sans parti pris, à des artistes québécois […] Mais comment pourrait-on résister à l’installation monumentale Plan B du duo Doyon-Demers? » Nadia Ross, Le Soleil

 

Activités satellites

 

Parmi les multiples activités satellites offertes, quelques-unes sont toujours à l’horaire. Jusqu’au dimanche 13 juin, la Galerie Tzara présente Jump Ship Rat et Clerverson Luiz Salvaro, l’AutocART des arts visuels invite la population à visiter son exposition Sauve qui peut ! et à participer à ses ateliers de création tandis que l’Institut Canadien de Québec s’associe à la Manif d’art 5 pour présenter des artistes de nationalité mexicaine et brésilienne dans diverses bibliothèques.

« La Manif d’art 5, et son intitulé Catastrophe? Quelle catastrophe!, s’avère une des meilleures en dix ans. » Jérôme Delgado, Le Devoir

« [D]es œuvres magnifiques consacrées à la question Catastrophe ? Quelle catastrophe ! […] des œuvres qui dérangent et qui questionnent […] ça vaut le détour ! » Anne-Josée Cameron, Première Chaîne de Radio-Canada

 

Notez que la Manif d’art 5 se poursuit jusqu’au 13 juin 2010 dans plusieurs lieux intérieurs et extérieurs de la ville de Québec et à Lévis. Tous sont invités à se procurer le laissez-passer simple ou double aux coûts respectifs de 12 $ et de 18 $. Ces derniers sont en vente à Place Québec (880, avenue Honoré-Mercier), au 735, rue Saint-Joseph Est, à la Bibliothèque Gabrielle-Roy et chez divers collaborateurs à la programmation. Pour plus de renseignements, prière de consulter le www.manifdart.org.