Exposition de William Légaré : Les paysages glanés
Exposition de William Légaré : Les paysages glanés

Exposition de William Légaré : Les paysages glanés

Jusqu’en décembre 2020, l’École d’art de l’Université Laval, en collaboration avec Manif d’art, présente l’exposition Les paysages glanés de William Légaré aux abords du boulevard Langelier dans des boites lumineuses. Lâchez la pédale d’accélérateur à proximité du Centre Alyne-Lebel et ouvrez une fenêtre sur une collection de lieux aux couleurs chatoyantes.

Cette exposition présente le travail d’appropriation de lieux provenant de véhicules récréatifs. L’artiste s’est intéressé au visuel de ces véhicules alors qu’ils sillonnaient différents campings de la région de Québec. Son attention s’est posée sur ces représentations, parce qu’elles sont efficaces (dans leur conception) et étranges (une fois décontextualisées). Accompagnant généralement le logo de la compagnie, elles opèrent comme de véritables fantasmes d’aventures.

Ce finissant du baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’École d’art de l’Université Laval s’est vu remettre plusieurs prix lors de la soirée de remise des prix et bourses 2020 de l’École d’art de l’Université Laval dont le Prix Folie-Culture, Prix VU et le Prix Tomber dans l’œil qui soulignent la qualité de son travail remis à l’exposition des finissants.

Manif d’art et l’École d’art de l’Université Laval remercient chaleureusement le Centre artistique et culturel Alyne-LeBel pour son soutien dans la réalisation de cette exposition.

À propos de William Légaré
William Légaré a récemment complété un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval. Ses œuvres ont été présentées en collectif à La Maison Jaune, à la Galerie des arts visuels ou encore à la Marina Saint-Roch à Québec. Le travail de William Légaré s’intéresse au territoire, aux rencontres et à la mémoire. De ses expéditions le pouce en l’air ou sous les traits d’un quéteux, il en rapporte des informations aux allures de photographies, d’archives, d’artéfacts ou encore d’anecdotes récoltées notamment au détour de rencontres préméditées ou spontanées au gré des opportunités. De ces rencontres émerge un rapport de confiance réciproque ainsi qu’un partage de connaissances sur plusieurs registres. Il en résulte un travail s’inspirant des codes du documentaire, tout en affirmant sa subjectivité. À la manière d’un journal de bord décousu par la mémoire, William Légaré a le désir de raconter des histoires sans pour autant tout révéler.

Manif d’art, en bref
Depuis ses débuts, Manif d’art développe des projets d’échanges et de coproduction qui encouragent la présence des artistes québécois sur la scène internationale et l’accueil d’artistes étrangers à Québec. Le mandat de Manif d’art est de promouvoir l’art de recherche et l’expérimentation en diffusant les travaux d’artistes s’inscrivant dans les grands courants québécois, canadiens et internationaux en arts visuels, notamment avec son évènement phare Manif d’art – La biennale de Québec.

Exposition
D’octobre à décembre 2020
Boulevard Langelier à proximité du Centre Alyne-Lebel

Photo : Les paysages glanés de William Légaré, 2020. Photo prise par Marion Gotti.