Archives par mot-clé : Manif d’art 6

Manif d’art 6 : les machines ont conquis le public

Québec, le jeudi 7 juin 2012 – C’est dimanche 3 juin 2012 qu’a pris fin la 6e édition de la Manif d’art sous le thème Machines – Les formes du mouvement choisi par la commissaire Nicole Gingras. Les organisateurs de la biennale de Québec se réjouissent du succès de l’événement qui a permis aux milliers de visiteurs de suivre le parcours artistique et de participer aux nombreuses activités présentées du 3 mai au 3 juin 2012 à Québec, Lévis et Wendake.

L’Espace 400e Bell, situé dans le Vieux-Port de Québec, a été cette année le lieu central de l’événement. Claude Bélanger, directeur général et artistique de l’organisme présentateur de la biennale, en est très heureux : « Non seulement ce bâtiment a permis d’offrir d’excellentes conditions d’exposition aux artistes invités, mais il nous a procuré une visibilité accrue, surtout auprès de touristes internationaux. » Il ajoute que l’utilisation de ce lieu permet de situer avantageusement la Manif d’art dans le réseau mondial des biennales et aide à positionner la région de Québec comme destination culturelle.

Pour Nicole Gingras, son expérience comme commissaire a été des plus stimulantes : « Réfléchir aux enjeux des pratiques actuelles en arts visuels et médiatiques sous le thème de la machine en réunissant plus de 40 artistes de divers pays et de tout âge m’a permis de montrer à quel point les artistes sont des chercheurs, des penseurs, des inventeurs et des visionnaires. Je suis persuadée que cet aspect essentiel de la pratique artistique a été compris par tous celles et ceux qui ont visité les différents lieux d’expositions et qui ont participé aux multiples événements de la Manif d’art 6. »

La biennale a pu compter également sur l’appui de ses 14 collaborateurs pour diffuser le travail des artistes choisis par la commissaire. En plus des expositions, la programmation officielle la Manif d’art a offert pendant plus de 4 semaines des conférences, des classes de maître ainsi que des visites guidées publiques et scolaires. Par ailleurs, elle a présenté sur trois jours un important volet d’actions, de performances et de concerts, sous la direction d’Eric Mattson, commissaire invité. Plusieurs organismes ont également mis sur pied une multitude d’activités satellites : remise de prix, lancements, projections, encan, émissions en direct, expositions, etc.

Manif d’art 6 en chiffres

En tout, la biennale a rassemblé près de 80 artistes provenant de plus de 10 pays. Leur travail a été présenté dans 31 lieux, dont les grandes institutions culturelles de Québec et plusieurs centres d’artistes. La mesure Première Ovation a présenté une série de 6 classes de maître ainsi qu’une rencontre avec l’Américain Mark Pauline. Environ 300 élèves des niveaux primaire à universitaire ont visité la biennale en groupe et participé aux ateliers scolaires de création présentés en collaboration avec Télé-Québec. Plus de 100 personnes ont contribué à l’événement comme employés, stagiaires et bénévoles. Un décompte sommaire permet d’estimer l’achalandage de la Manif d’art 6 à plus de 56 000 visites (en date du 3 juin 2012). En comparant ce chiffre avec celui de l’édition de 2010, qui a duré 12 jours de plus, les organisateurs se disent très satisfaits, d’autant plus que la Manif d’art 5 comptait davantage d’œuvres extérieures.

Expositions prolongées

L’installation Excroissances, présentée au Grand Théâtre de Québec, est prolongée exceptionnellement jusqu’au vendredi 6 juillet 2012. Créée pour l’entrée des artistes et pour l’entrée du Conservatoire, cette œuvre cinétique est visible dès la tombée du jour du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-Amable, derrière le bâtiment. Également, comme annoncé précédemment par le Musée de la civilisation, Diane Landry – Correspondances, présentée au Musée de l’Amérique française, se poursuit jusqu’au dimanche 12 août 2012. Cette exposition introduit le visiteur à un espace habité par différentes machines et inventions mises en relation avec des sculptures et des installations de l’artiste réalisées entre 1996 et 2012. Enfin, l’activité satellite de la Manif d’art 6 Transfert/Trans-FAIRE, exposition répartie dans 4 bibliothèques de Québec, sous le commissariat d’Anne-Sophie Blanchet, se termine bientôt. Consultez l’application mobile disponible pour iPhone et Android et le site Web de l’événement au www.manifdart.org/manif6 pour connaître les détails.

Prochaine édition en 2014

L’organisme Manifestation internationale d’art de Québec, présentateur de la Manif d’art, travaille déjà depuis quelques mois sur la tenue de la 7e édition de la biennale. La thématique et le nom de la prochaine ou du prochain commissaire seront dévoilés à l’automne prochain. Par ailleurs, les organisateurs ont entrepris les démarches afin d’occuper à nouveau l’Espace 400e Bell en 2014.

Il est important de souligner la première collaboration de plusieurs organismes : le Musée de l’Amérique française a accueilli une artiste de la sélection officielle et le Musée huron-wendat de Wendake ainsi que le Grand Théâtre de Québec, le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions, la Maison Hamel-Bruneau, le Palais Montcalm, le Centre SAGAMIE et Vidéo Femmes se sont joints aux activités satellites cette année. Enfin, le moment est propice pour remercier les partenaires publics et privés, les collaborateurs et organisateurs d’activités satellites, les représentants des médias, les membres du C.A., l’équipe de Manifestation internationale d’art de Québec, les stagiaires et bénévoles, l’équipe de l’Été Techno et, bien sûr, le public qui est toujours aussi fidèle.

– 30 –

 

Source : Patrick Fournier, coordonnateur aux communications, Manif d’art, 418 524-1917, communication@manifdart.org

Lancement de la monographie « De Cooke-Sasseville à aujourd’hui »

Reconnu pour ses œuvres déconcertantes et polémiques, le duo Cooke-Sasseville (Jean-François Cooke et Pierre Sasseville) est le sujet d’une monographie intitulée De Cooke-Sasseville à aujourd’hui, présentant une décennie de réalisations en art actuel. Présenté dans le cadre de Manif d’art 6, le lancement de l’ouvrage a eu lieu le vendredi 25 mai de 17h à 19h, à l’Espace 400e Bell, en présence des artistes. Une courte présentation de la monographie a été faite par la directrice de publication et auteure Anne-Marie Bouchard. Le duo a dévoilé également une nouvelle œuvre lors de l’événement.

Depuis 2000, le duo Cooke-Sasseville a présenté son travail dans plus d’une dizaine d’expositions solo et a participé à une vingtaine d’événements collectifs d’importance au Québec et en Europe, produisant un corpus considérable d’œuvres installatives. Soulignant les réflexions portées par la production du duo sur la condition de l’artiste, l’aliénation, la culture publicitaire et le rapport de l’art à la banalité, cette monographie sur Cooke-Sasseville a pour objectif de synthétiser le parcours des artistes et de le situer dans le contexte artistique contemporain.

Sous la direction d’Anne-Marie Bouchard, la monographie De Cooke-Sasseville à aujourd’hui est éditée par Art Mûr, en collaboration avec le Conseil des arts et lettres du Québec, Première Ovation et Manifestation internationale d’art de Québec. Les textes sont signés Anne-Marie Bouchard et Michael Rattray.

Remerciements: Guillaume D. Cyr, Florence April-Borgeat, Associés libres, Manifestation internationale d’art de Québec et Art mûr.

Source et contact : Ariane Plante, chargée de projet pour Cooke-Sasseville
418 261.4691
arianeplante@gmail.com

Manif d’art 6 : Ingrid Bachmann expose à MATERIA

Québec, le 28 mars 2012 – La Manif d’art 6 dévoile une première exposition de sa vaste programmation. Le Centre MATERIA accueille Ingrid Bachmann du 13 avril au 20 mai. Exceptionnellement, cette exposition devance les dates officielles de la biennale de Québec qui sont du 3 mai au 3 juin.

Dans Bestiaire, une exposition présentant les sculptures d’Ingrid Bachmann, dont certaines sont animées de mouvements subtils et accompagnées de dessins, l’artiste souhaite incarner la technologie dans un cadre sensuel où la fourrure, ou plutôt une idée de la fourrure, suggère cette notion. Elle confie : « Avec Bestiaire, je désire amener le bestial et le désordre dans le domaine de la technologie numérique et poursuivre ma démarche d’enracinement de l’expérience numérique dans le monde matériel. » L’artiste expose ici un vocabulaire de formes minimales qui se chargent de fortes évocations. Les sculptures d’Ingrid Bachmann participent à une réflexion approfondie sur les manières d’animer l’inerte.

Cette exposition est également présentée dans le cadre de En avril… fibre textile art, un événement annuel qui vise à mettre en valeur les arts de la fibre et du textile en arts visuels, design et patrimoine.

Artiste multidisciplinaire, Ingrid Bachmann a exposé ses œuvres sur la scène nationale et internationale. Corédactrice de Material Matters (YYZ Books, 1998, 1999 et 2011), elle a en outre rédigé plusieurs essais pour des anthologies et des revues, notamment The Object of Labor (MIT Press, 2007). Elle est membre cofondatrice d’Hexagram et directrice de l’Institut de la vie quotidienne, situés tous deux à Montréal.

MATERIA, seul centre d’artistes et de diffusion dédié à l’ensemble des métiers d’art au Canada, a pour mission de diffuser et promouvoir la recherche et la création dans le domaine des métiers d’art actuels, aux plans national et international.

Du 3 mai au 3 juin 2012, la Manif d’art 6 invite les visiteurs à suivre le parcours artistique et à participer aux activités qui évoluent autour du thème Machines – Les formes du mouvement, choisi par la commissaire Nicole Gingras. En ajoutant les activités satellites à la sélection officielle, la biennale de Québec rassemble 75 artistes répartis dans 30 lieux de Québec et des environs. La programmation complète de l’événement sera dévoilée le 10 avril lors de la conférence de presse.

Dates: 13 avril au 20 mai 2012
Vernissage: le vendredi 13 avril à 17 h
Lieu: Centre MATERIA, 395, boul. Charest Est, Québec, H1K 3H3
Heures d’ouverture: du mercredi au dimanche de 12 h à 17 h et jusqu’à 20 h le jeudi.
Entrée libre jusqu’au 2 mai

– 30 –

Sources :

Eve Simard-Meighen
Directrice par intérim, Centre MATERIA
418-524-0354
esmeighen@centremateria.com

Patrick Fournier
Coordonnateur aux communications, Manifestation internationale d’art de Québec
418 524-1917
communication@manifdart.org