Expositions dans les bibliothèques : Québec

Il s’agit d’une collaboration soutenue par l’Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.

Manif d’art et la Bibliothèque de Québec assurent depuis janvier 2019 la diffusion d'artistes en arts visuels et métiers d'art dans plusieurs bibliothèques de Québec. En plus de réinventer les lieux d’expositions accessibles à tous, ce projet a pour ambition de contribuer concrètement au développement de la carrière de la nouvelle génération d’artistes locaux.

Le Jardin

Éloïse Foulon

Bibliothèque Roger-Lemelin, du 15 mai au 19 juin 2022

En représentant des signes ambigus et équivoques dans ses oeuvres, Eloïse Foulon cherche à déconstruire notre rapport aux objets et au sens dont ils sont chargés. Dans ses tableaux, l’espace de l’image est complexifié par la couleur, la superposition et l’intégration de formes abstraites ou identifiables qui sont composées par des aplats, des lignes ou par la grille. Ces images-objets ou objets-images s’ouvrent vers un espace qui se prolonge, hors du tableau.

© Éloïse Foulon, acrylique sur toile, 2021.

.

Site de l'artiste

Bleu-Rose

Cyrielle Tremblay

Bibliothèque Claire – Martin, du 15 mai au 19 juin 2022

L'artiste construit des mondes oniriques où elle raconte des histoires de jardins intérieurs où tantôt la mémoire ou la poésie prévaut, tantôt l’humour ou l’absurdité. Entre la peinture murale et les médiums plus traditionnels, ses explorations plastiques et conceptuelles l’amènent également à travailler sur la photographie, l’installation et l’auto-publication.

© Sans titre étoilé, Cyrielle Tremblay, 2019, Textiles et aérographe sur coton, 115x145cm.

Site de l'artiste

Sortir dehors

Benoît Blondeau

Bibliothèque Monique-Corriveau, du 15 mai au 19 juin 2022

L’artiste cherche des images fortes, pris dans le moulin incessant des idées, il veut se poser dans son corps, son lien vers le monde. Il veut simplement s'ouvrir, comme prendre une marche dehors.

© Benoît Blondeau.

Site de l'artiste

Le camping aux miracles

Isabelle Lapierre

Bibliothèque Félix-Leclerc, du 15 mai au 19 juin 2022

L'artiste construit des mondes oniriques où elle raconte des histoires de jardins intérieurs où tantôt la mémoire ou la poésie prévaut, tantôt l’humour ou l’absurdité. Entre la peinture murale et les médiums plus traditionnels, ses explorations plastiques et conceptuelles l’amènent également à travailler sur la photographie, l’installation et l’auto-publication.

© Isabelle Lapierre, La voie du coyote, huile sur bois, 24’’ X 36’’, 2022.

.

Site de l'artiste

Parcours et trajectoires

Truong Chanh Trung Art, Marcel Jean, Marcel Marois, Laureat Marois, Richard Mill, Helene Rochette, Aline Martino, Bill Vincent, Danielle April, Don Darby, Odette Theberge, Helga Schlitter, Reno Salvail, Richard Baillargeon, France McNeil, Jocelyn Gasse, Lucie Lefebvre, Lucienne Cornet, André Bécot, Denise Blackburn et Jean-Pierre Morin

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 07 mai au 04 juin 2022

Exposition collective regroupant une vingtaine d’artistes en arts visuels ayant vécu et réalisé leur carrière dans la capitale, Parcours et trajectoires est une rare occasion de voir ces artistes, cumulant pour certains plus de 40 ans de carrière, exposer ensemble.

© , Grande Couronne, Jean-Pierre Morin, 2019.

les tourbières de lait

Antoine Lortie

Bibliothèque félix-leclerc, du 05 octobre au 11 novembre 2021

Le langage visuel singulier d’Antoine Lortie est tiré d’un vaste éventail de couches temporelles et de référents symboliques qui se superposent en palimpsestes oniriques. Dans son univers pictural, l’esthétique du virtuel entre en collision avec celle du décoratif fantaisiste, et des mythologies immémoriales se confondent à des préoccupations contemporaines.

© Les tourbières de lait, Antoine Lortie.

Site de l'artiste

Symbioses / Dispositif

Audrée Demers-Roberge

Bibliothèque Aliette-marchand, du 02 octobre au 16 novembre 2020

Symbioses / Dispositif présente cinq dispositifs textiles qui ont été préalablement conçus pour l’exposition Symbioses à venir, comme prémisse de celle-ci. Installation in situ, les dispositifs sont déposés sur une grande structure autoportante colorée faite en bois qui parcours de près les moindres formes de la galerie.

© Symbioses / Dispositif , Audrée Demers-Roberge

Site de l'artiste

MARMONNER LE VIDE

LAURENCE BELZILE

Bibliothèque CLAIRE-MARTIN, du 29 septembre au 09 novembre 2021

S’agitant et s’installant sur la surface des murs, les peintures se regroupent, se recoupent. En réinvestissant l’espace habituel qu’elles occupent, cette exposition questionne notre rapport au médium peint et invite à une relecture de ce qui forme l’abstraction.

Dans les œuvres, les formes organiques se modèlent et l’emploi de la ligne et de la tâche se côtoie. Les formes et les traits s’élancent et se brusquent, s’évanouissent dans la profondeur d’une coloration et refont surface dans le mouvement saccadé d’un geste. Les détails se confondent dans des masses imposantes. Les œuvres invitent à un corps à corps, à une lecture sensible.

Marmonner le vide est une invitation à renouer avec l’abstraction; pour sa simplicité, pour les possibilités qu’offrent une conception visuelle abstraite, pour l’étrangeté des formes qui s’y présentent et pour l’amour de l’incongru.

© Marmonner le vide de Laurence Belzile

Site de l'artiste

L'ÉTROIT SENTIER

Olivier Bhérer-Vidal

Bibliothèque PAUL-AIMÉ PAIEMENT, du 07 SEPTEMBRE AU 19 OCTOBRE 2021

OBV présente des œuvres récentes sur contreplaqué et des œuvres sur papier réalisées à l’encre grâce à une variété d’outils communs ou fabriqués. Certaines pièces portent des interventions de gravure, de pliage, de découpe, de tissage, de broderie ou d’estampe. Ces œuvres sont construites plus ou moins spontanément, parfois selon des protocoles ou des grilles, parfois très librement.

© OBV, L'étroit sentier, encres sur papier, céramiques, bois, merisier russe, table. 2021.

Site de l'artiste

MARMONNER LE VIDE

LAURENCE BELZILE

Bibliothèque ALIETTE-MARCHAND, du 14 août au 26 septembre 2021

S’agitant et s’installant sur la surface des murs, les peintures se regroupent, se recoupent. En réinvestissant l’espace habituel qu’elles occupent, cette exposition questionne notre rapport au médium peint et invite à une relecture de ce qui forme l’abstraction.

Dans les œuvres, les formes organiques se modèlent et l’emploi de la ligne et de la tâche se côtoie. Les formes et les traits s’élancent et se brusquent, s’évanouissent dans la profondeur d’une coloration et refont surface dans le mouvement saccadé d’un geste. Les détails se confondent dans des masses imposantes. Les œuvres invitent à un corps à corps, à une lecture sensible.

Marmonner le vide est une invitation à renouer avec l’abstraction; pour sa simplicité, pour les possibilités qu’offrent une conception visuelle abstraite, pour l’étrangeté des formes qui s’y présentent et pour l’amour de l’incongru.

© Marmonner le vide de Laurence Belzile

Site de l'artiste

J'AIME LA GÉOLOGIE

Audrée Demers-Roberge

Bibliothèque CLAIRE-MARTIN, du 13 août au 26 septembre 2021

Des scènes de phénomènes géologiques sont représentées à l'aide de crayons de couleur, de cartons brillants et de découpes à l’exacto. La géologie a une propension esthétique permettant fluidité et oscillation entre ce que l'on peut reconnaître comme objet et ce que l'on peut percevoir comme forme ou texture. Les formations géologiques parlent du temps long, du temps géologique, une nature propre excluant l'homme ou presque.

© J'aime la géologie de Audrée Demers-Roberge

Site de l'artiste

Blanc-Vanier

Antoine Lortie

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 18 mai au 29 juin 2021

Le langage visuel singulier d’Antoine Lortie est tiré d’un vaste éventail de couches temporelles et de référents symboliques qui se superposent en palimpsestes oniriques. Dans son univers pictural, l’esthétique du virtuel entre en collision avec celle du décoratif fantaisiste, et des mythologies immémoriales se confondent à des préoccupations contemporaines.

© La chute des anges rebelles (Black Entropy) (Acrylique sur toile), Antoine Lortie, 2019

Site de l'artiste

L'étroit sentier

Olivier Bhérer-Vidal

Bibliothèque Claire – Martin, du 15 mai au 27 juin 2021

Olivier Bhérer-Vidal présente des œuvres récentes sur papier réalisées à l’encre grâce à une variété d’outils communs ou fabriqués. Certaines pièces portent des interventions de pliage, de découpe, de tissage, de broderie ou d’estampe. Ces œuvres sont construites plus ou moins spontanément, parfois selon des protocoles ou des grilles, parfois très librement.

© Olivier Bhérer-Vidal, 2019. Crédit photo : Hubert Gaudreau

Site de l'artiste

Gisements II

Alexanne Dunn

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 01 septembre 2020 au 31 octobre 2020

À l’image des strates sédimentaires laissées visibles par l’extraction de l’amiante, les tableaux colorés de l’artiste sont empreints de couches de sens qui caractérisent son rapport paradoxal au territoire sublime de son enfance.

© La mine National, Alexanne Dunn, 2017, Huile sur toile.

Site de l'artiste

Représentation

Olivier Moisan Dufour

Bibliothèque Paul-Aimé-Paiement, du 24 août 2020 au 25 septembre 2020

L’artiste imagine en dessin des compositions tridimensionnelles abstraites avant de les traduire en amoncellements sculpturaux de bois récupéré, puis d’en retransposer l’image en tableaux d’une grande minutie picturale.

© Un socle, (sculptures), 2019, Olivier Moisan Dufour.

Site de l'artiste

Symbioses II

Audrée Demers-Roberge

Bibliothèque Claire-Martin, du 31 juillet 2020 au 14 octobre 2020

La transposition d’un médium à l’autre ouvre des brèches de questionnement sur la nature de l’objet d’art et de sa (re)présentation.

© Symbioses (photographie), Audrée Demers-Roberge

Site de l’artiste

Gisement I

Alexanne Dunn

Bibliothèque Paul-Aimé-Paiement, du 21 janvier au 20 février

Les explorations picturales de Gisement I d’Alexanne Dunn formulent une ode équivoque aux paysages industriels de sa communauté natale de Thetford Mines.

© Vue sur la mine Beaver 2, Alexanne Dunn, 2017, Huile sur toile.

Site de l’artiste

Représentation

Olivier Dufour Moisan

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 18 janvier au 1er mars 2020

L’artiste imagine en dessin des compositions tridimensionnelles abstraites avant de les traduire en amoncellements sculpturaux de bois récupéré, puis d’en retransposer l’image en tableaux d’une grande minutie picturale.

© Deux objets abstraits, (sculptures), 2019, Olivier Moisan Dufour.

Site de l’artiste

Aménagement dans 1147 pi³

Kassandra Graham

Bibliothèque Claire-Martin, du 15 janvier au 30 mars 2020

Kassandra Graham sonde les ancrages identitaires individuels et collectifs inhérents aux espaces domestiques et aux objets du quotidien qui les habitent.

© Beige (détail de l'installation), Kassandra Graham, 2019.

Site de l’artiste

Dis-moi un secret

Nadia Morin

Bibliothèque Claire-Martin, du 29 octobre au 18 décembre 2019

Dis-moi un secret est un projet de collecte de secrets anonymes interprétés et réimaginés par Nadia Morin en univers visuels aux apparences oniriques.

© Je rêve encore à mon ex, Nadia Morin, collage numérique, 2018.

Site de l’artiste

Marée haute

Andréanne Jacques

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 4 octobre au 27 novembre 2019

Marée haute est une installation enveloppante composée de centaines de bandes de papier calque suspendues et superposées les unes aux autres en cascades translucides.

© Marrée haute, Andréanne Jacques, installation, 2018.

Site de l’artiste

Systématique

Andréanne Jacques

Bibliothèque Claire-Martin, du 29 août au 27 octobre 2019

Dans la série Systématique, les motifs de lignes et de hachures répétés sur la surface suggèrent un jeu de réflexion sur la reproductibilité de l’image imprimée.

© Systématique (détail), Andréanne Jacques, impressions sérigraphiques, 2016, photo : Ivan Binet.

Site de l’artiste

High five à ma solitude

Manon Maurios

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 3 juillet au 26 août 2019

High five à ma solitude est une série d’autoportraits de Manon Maurios bricolés à partir de matériaux hétéroclites, selon une esthétique faussement naïve et une dimension tactile affirmée.

© High Five à ma solitude, Manon Maurios, Sculpture, 2018.

Site de l’artiste

Portraits doubles

Rosalie Gamache

Bibliothèque Claire-Martin, du 27 juin au 27 août 2019
Bibliothèque Paul-Aimé-Paiement, du 5 au 30 octobre 2019

Tournée notamment vers l’univers fascinant des Drag Queens, Portraits doubles est une série d’œuvres picturales et sculpturales qui abordent la fluidité d’identité et de genre.

© Marie-Andrée Ouimet / Mao II, 2019. Rosalie Gamache. Huile sur panneau de bois marouflé de coton, 50,8 X 40,64 cm

Site de l’artiste

Gratte-ciel

Dany Massicotte

Bibliothèque Claire-Martin, du 7 mai au 25 juin 2019

Redéployée dans l’espace en installation vidéo percutante, Gratte-ciel est une performance d’objet réalisée à partir d’une sculpture architecturale munie d’un mécanisme de destruction interne.

© Gratte-ciel, Dany Massicotte, vidéo, 2018.

Site de l’artiste

Saint-Centre, Sauveur Durocher.

Samuel Breton

Bibliothèque Aliette-Marchand, du 3 au 30 mai 2019

Dans cette exposition, art imprimé, vidéo d’animation et artefacts mettent en lumière les liens entre patrimoine architectural et identité collective.

© Saint-Centre, Sauveur Durocher (détail), Samuel Breton, artefacts, dessin et sérigraphie, 2017.

Babel

Hélène Matte

Bibliothèque Claire – Martin, du 22 janvier au 17 mars 2019

Valorisant la diversité et la différence, la vidéopoésie Babel souligne la beauté du vivre ensemble en mettant en scène des enfants qui se prêtent au jeu.

© Babel, Ensemble poétique combinant la vidéo, l’art sonore, le texte et les images, Hélène Matte et le collectif ZumTrobaR, 2018-2019

Site de l’artiste

Merci à nos partenaires !

Entente de développement culturel