Zoo de papier

Le collectif Ambitieux expose dans la Vitrine/Galerie de Manif d'art jusqu'au 28 mai.

Date

Jusqu'au 28 mai 2023

Lieu

Vitrine/Galerie de Manif d'art

ZOO DE PAPIER

DU COLLECTIF AMBITIEUX

 

Le Collectif Ambitieux aime jouer. Avec des costumes d’animaux, c’est à travers toute la ville que le Collectif a joué, adoptant des traits de caractères attribués à tel ou tel animal : la ruse du renard, la curiosité de la souris, la légèreté de l’oiseau. Voici une vitrine, avec une photo comme pièce à conviction de leur espièglerie, ils sont entourés de leurs avatars animaliers, et de dessins qui auraient pu devenir autant de masques en papier-mâché. Cette exposition dans la Vitrine/Galerie de Manif d'art fait suite à la participation du collectif à l'édition 2023 de Jardin d'hiver de Manif d'art.

Série Les portraits, animaux

Le Collectif Ambitieux depuis ses débuts aime se mettre en scène lui-même. Bien avant que ses activités artistiques ne prennent leur envol le collectif était l’objet de curiosité de la part de son entourage, et une question revenait régulièrement : mais que faites-vous à part vous prendre en photo? Ne sachant trop quoi répondre, le Collectif restait évasif et mystérieux, tout en perfectionnant l’art de l’autoportrait. À ces mises en scènes de soi se sont éventuellement greffé plusieurs médiums, mais elles sont toujours restées centrales à l’esthétique du duo.

Aussi, lorsque le commissaire Julien St-Georges Tremblay les a approché pour participer au Jardin d’hiver de Manif d’art, Anne-Christine et Kaël ont été enchantés par la thématique du bestiaire. Au cours d’un appel qui n’a pas duré bien au-delà de cinq minutes, ils ont décidé unanimement de fabriquer des têtes d’animaux en papier-mâché et de s’en coiffer dans différents endroits de la ville, pour s’y photographier et exhiber les photos dans d’autres endroits de la ville.

Le Collectif a vu dans cette exposition l’opportunité de poursuivre une idée amorcée deux années auparavant : le défilé ambitieux.

En effet, à l’hiver 2020 à l’autre Gare à Lévis (Regart, centre d’artistes en art actuel) les deux artistes avaient fait une résidence d’un mois durant laquelle ils avaient fabriqué des vêtements dans l’intention de designer une collection puis de produire une grande parade de mode. La pandémie ayant mis ce projet sur la glace temporairement, le Collectif attendait patiemment le moment de se pavaner dans d’étonnants costumes. Kaël avait aussi produit plus de deux cent dessins pendant la résidence, mais aucun de ces-derniers n’avait été montré au public. Il était donc important pour lui qu’un volet du projet avec le Jardin d’hiver contienne quelques dessins. Les dessins qui ont été exposés à la bibliothèque Chrystine-Brouillet ont été fait après la confection des masques de papier-mâché et la prise des photos, mais sont inspirés d’esquisses de mode de Christian Dior que l’artiste a eu la chance d’admirer au musée McCord il y a quelques années. Kaël trouvait amusant de faire des croquis pour les costumes après avoir fait les costumes.

En plus de la mode, le Collectif a toujours réservé une place privilégiée au monde animalier dans son art. Par exemple, dans une installation de papier dans la vitrine de Regart centre d’artistes en art actuel en 2019, les artistes avaient suspendu un dessin représentant un Renard devant un autre représentant une petite fille. Les deux êtres se regardaient et étaient entourés d’un vaste papier peint panoramique représentant une forêt boréale. Le masque de renard dans les portraits, animaux réfère à cette oeuvre.

Finalement, à travers les différents médiums utilisés dans le projet (dessin, photo, sculpture, performance), le Collectif Ambitieux a cherché à créer un petit réenchantement du monde, à rendre un petit hommage à nos amies les bestioles, qui, comme le Collectif aspire à faire, rendent le quotidien plus poétique et artistique.

Masque animalier ambitieux 2, carton, papier mâché, colle, acrylique, encre, 2023

Le masque de renard n’est pas anodin dans le défilé animalier, car cet animal a déjà pointé le bout de son museau dans une précédente œuvre du collectif. En effet, au printemps 2019, le Collectif Ambitieux avait créé une œuvre in situ dans la vitrine des membres de Regart. Elle mettait en scène un renard et une petite fille, dessinés sur deux grandes feuilles de papier qui se faisaient face au centre de l’installation. Autour d’eux, un paysage représentait une forêt boréale et, entre les deux personnages, coulait une rivière faite de sacs de recyclage bleus. Cette scène illustrait une histoire vraie, racontée par une dame dont le collectif avait fait la connaissance au symposium de Lac-Etchemin à l’été 2018. Cette dame s’était remémoré avec émotion un moment de son enfance où elle était restée de longues minutes à soutenir le regard d’un renard qui était assis de l’autre côté d’une rivière. Anecdote intéressante : l’installation s’intitulait Renart, un clin d’œil à l’orthographe du centre d’artistes, mais également une référence au Roman de Renart (un écrit du Moyen ge mettant en scène un renard).

Masque animalier ambitieux 3, carton, papier mâché, colle, acrylique, encre, 2023

Les masques confectionnés sur des sacs en papier récupérés, ou trouvés au hasard, rendent hommage à ceux de Saul Steinberg, un illustrateur new-yorkais. Ses créations datant des années 60 inspirent énormément Kaël Mercader. En effet, par leur simplicité et leur caractère sympathique, ces masques ont la capacité d’émouvoir, d’étonner et d’inviter au jeu, à la création libre. De nombreuses photos prises à l’époque de leur conception ressemblent à des photographies de mode : les masques sont portés par des gens tirés à quatre épingles, dans des poses élégantes, au milieu de somptueux appartements de New York. Dans les photographies du Collectif Ambitieux, nous retrouvons un peu de cette élégance, mais aussi le côté ludique et bon enfant qui ressort des mises en scène de Saul Steinberg. Le collectif espère ainsi « inspirer d’autres partys de masques ».

Autoportrait, les animaux, photographie numérique, 2022

Interrogés à propos de leurs masques favoris, les membres du Collectif Ambitieux, Anne-Christine Guy et Kaël Mercader, répondaient : « [Les masques] pour se déguiser! Surtout pas ceux que l’on utilise pour cacher sa vraie nature. Chez les Ambitieux, on aime l’authenticité. » Peut-on vraiment se masquer et rester authentique? Sur ces panneaux, vous pouvez découvrir une aventure originale au cours de laquelle le duo flâne dans la ville de Québec, coiffé de masques de sa confection. Anne-Christine et Kaël changent de personnage comme de vêtement, en utilisant l’urbain en tant que décor idéal pour leur amitié. Leurs cellulaires se présentent comme des accessoires essentiels, des outils de prédilection pour archiver leurs péripéties et les partager. À quand un « filtre ambitieux » que chacun pourrait utiliser pour révéler l’authentique figure animalière qui est en lui?

vitrine/galerie

de manif d'art

600 Côte d'Abraham, Québec, QC G1R 1A1

jusqu'au 28 mai 2023

Découvrez le collectif

Collectif Ambitieux
Canada, Québec
Événement précédent
Du 2 au 29 mai 2023

À ciel ouvert de Julie Bellavance

Bibliothèque Claire-Martin
Découvrir