Exposition

Les expositions abondent comme les feuilles en automne

Publié le 18 octobre 2021

Manif d’art présente, en collaboration avec la Bibliothèque de Québec, une sélection d'expositions dans les bibliothèques de Québec cet automne.

Marmonner le vide de l’artiste Laurence Belzile

S’agitant et s’installant sur la surface des murs, les peintures se regroupent, se recoupent. En réinvestissant l’espace habituel qu’elles occupent, cette exposition questionne notre rapport au médium peint et invite à une relecture de ce qui forme l’abstraction.

À propos de Laurence Belzile
Originaire de la Gaspésie, Laurence Belzile détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia, avec une majeure en peinture et dessin, ainsi qu’une maitrise en arts visuels de l'Université Laval. Au cours des dernières années, elle a présenté ses œuvres dans diverses expositions collectives et individuelles, notamment à la Foire en art actuel de Québec (2020), à la Galerie Champagne et Paradis (2020), à la Foire en art actuel de Saint-Lambert (2020) et à la Galerie AVE (2019). Elle a également participé aux résidences de création de Résidence nomade à l’île d'Anticosti (2017) et du Centre d’art de Kamouraska (2018). Elle a récemment collaboré auprès des éditions Omri lors de la réalisation du recueil Ramages de Laurence Langlois.

bibliothèque Claire-Martin du 29 septembre au 9 novembre 2021

Site de l'artiste

EXPOSITION de l’artiste Audrée Demers-Roberge

Symbioses / Dispositif présente cinq dispositifs textiles qui ont été préalablement conçus pour l’exposition Symbioses à venir, comme prémisse de celle-ci. Installation in situ, les dispositifs sont déposés sur une grande structure autoportante colorée faite en bois qui parcours de près les moindres formes de la galerie.

À propos de Audrée Demers-Roberge
Audrée a complété une maîtrise en arts visuels, un baccalauréat en arts visuels et un microprogramme en agriculture bio de l’Université Laval. Elle a lancée le livre Roche, Plante, Mer, Bois avec Amélie Laurence Fortin. Son exposition solo Bouzou dans l’Espace américain de Vu Photo (hors programmation) l'a amené à être nominée pour le Prix Videre Relève. Ses œuvres ont été présentées en collectif entre autres lors de Manif d’art 9 – La biennale de Québec, au Magasin d’Arprim (Montréal), dans l’Espace européen de Vu Photo, à la Foire en art actuel et au Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul (Charlevoix). Elle a réalisé des résidences entre autres, à Sagamie, centre d’art actuel (Alma), à Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli) et à Le Château – Association Diagn’Art (Saint-Louis, Sénégal).

bibliothèque Aliette-Marchand du 02 octobre au 16 novembre 2021

Site de l'artiste

Les tourbières de lait de l’artiste Antoine Lortie

Le langage visuel singulier d’Antoine Lortie est tiré d’un vaste éventail de couches temporelles et de référents symboliques qui se superposent en palimpsestes oniriques. Dans son univers pictural, l’esthétique du virtuel entre en collision avec celle du décoratif fantaisiste, et des mythologies immémoriales se confondent à des préoccupations contemporaines.

À propos de Antoine Lortie
L’existence dans la superficie est le motif de la recherche dans le travail d’Antoine Lortie. Il concerne l’épaississement et par-là, la dilatation de l’espace esthétique comme méthode d’approche d’une ontologie négative. Dans son processus de création, des manières de déplacer du contenu numérique vers un support analogique sont élaboré au travers de l’utilisation intuitive et non-prémédité des outils technologiques. Cette pratique engage la rétention d’un état sensoriel ambivalent émanant de la nature co-existentielle de l’expérience transmédiatique au cœur de sa pratique. Le panorama technologique du nouveau millénaire se transforme dans la résilience primitive de la matière et de la tradition picturale.

bibliothèque Félix-Leclerc du 05 octobre au 16 novembre 2021

Site de l'artiste