Nicolas Baier

BIOGRAPHIE

Canada, Montréal

Nicolas Baier est un artiste montréalais né en 1967. Il est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia. Il expose dans des musées et galeries aux États-Unis, au Mexique et en Europe. En 2000 et en 2014, il participe à la Biennale de Montréal. Soutenu financièrement par le Conseil des arts et des lettres du Québec, il reçoit également, en 2000, le prix Pierre-Ayot récompensant l’excellence des arts de Montréal ainsi que, en 2015, le prix Louis-Comtois pour s’être distingué sur la scène artistique contemporaine montréalaise depuis 15 ans. Ses œuvres font partie des collections nationales et de collections privées.

Art public

Place d’Youville

Photographies.

L’artiste propose une série d’images issues de processus de recherches complexes. Si Réminiscence permet d’imaginer l’instant de création de notre planète, Nervures ouvre à la contemplation du microscopique, par l’imagerie d’une puce électronique.

© Nicolas Baier, Reminiscence 2, impression au jet d'encre, acrylique, acier.

Exposition centrale

MNBAQ

Photographies et vidéo

 

 

Data, 2016, Impression jet d’encre, acrylique, acier.

Au premier abord, Data pourrait passer pour une photographie
grand format d’une forêt luxuriante, peuplée d’épinettes et
sillonnée d’un ruisseau. Renvoyant aux données informatiques,
le titre de l’œuvre révèle qu’il s’agit en fait d’un paysage
entièrement virtuel. Cette image de synthèse, créée de toutes
pièces par des algorithmes grâce aux prouesses techniques
d’une équipe d’infographistes, présente un trompe-l’œil d’une
vraisemblance déconcertante.

 

Maquis, 2019, Impression sur papier chrome mat sous plexi anti-reflet avec cadre en plexiglas noir.

 

Procession, 2018, Vidéo HD avec son, en boucle, 16 min, 19 s.

Dans la seule vidéo qu’il a produite à ce jour, Nicolas Baier
semble suggérer que les technologies, en progression
exponentielle, deviendront bientôt inextricablement et
imprévisiblement mêlées à la vie humaine. Dans Procession,
il nous invite à un voyage méditatif à travers un centre de
données, qui paraît s’étirer à l’infini, et une forêt luxuriante.
Entre les deux univers, il devient pour ainsi dire impossible
de distinguer les sons et images naturels de ceux qui
sont artificiels.

 

Découvrez l'artiste

Nicolas Baier
Canada, Montréal